Le record du monde de hauteur pour une highline !

Le funambule Freddy Nock pulvérise un très vieux record avec une highline entre deux montagnes.
Par Josh Sampiero

Freddy Nock était prédestiné à marcher sur des câbles. Le funambule venu de Suisse est né dans une famille de cirque, et déambule sur des cordes depuis qu'il a 4 ans. Mais passer sa vie à admirer les montagnes de son pays natal lui a donné une idée : déplacer son show du barnum au summum.

En mars dernier, il a donc réalisé ce défi fou, opérer une traversée de 347 mètres à 3500 mètres d'altitude, sans aucune autre protection que son balancier.

L'entrainement de Freddy devant sa maison :

"Je n'avais jamais senti mon cœur battre si vite." Pourtant, Freddy n'est pas novice en la matière. Il avait déjà tendu des câbles entre des arêtes montagneuses, comme au Zugspitze en Allemagne, mais cette traversée était d'un tout autre calibre. de la haute altitude pour une haute pression. Ce n'était pas une traversée pour pied-tendre, au propre comme au figuré. Comme le dit Freddy : "si un funambule a peur de tomber, il faut qu'il change de métier !"

La plus haute highline du monde avec Freddy Nock.
Freddy a un peu de route à faire © Alexander Pfiffner/sportfotograf.ch

La traversée, qui le faisait cheminer au-dessus d'un gouffre de 1000 mètres entre deux pics rocheux, constitue un nouveau record du monde : Freddy est le premier homme à franchir cette distance sur un câble à une telle hauteur. La traversée partait du Biancograt, à une hauteur de 3532 mètres seulement accessible par hélicoptère, et s'achevait sur le Piz Prievlus, 50 mètres plus haut. Le précédent record, vieux de trente ans, avait été réalisé à 411 mètres d'altitude, entre les deux tours du World Trade Center.

La plus haute highline du monde avec Freddy Nock
En apesanteur © Alexander Pfiffner/sportfotograf.ch

Qu'est-ce qui rend la traversée de Freddy différente d'une slackline ? Sa longueur tout d'abord, et le diamètre du câble qu'il a sous le pied, de seulement 18 mm de large, fait d'acier et non de nylon. Et surtout, Freddy ne s'est muni d'aucune protection. Rien d'autre que son balancier de 26 kg, qu'il a du supporter pendant 39 minutes. Un exploit presque comparable à la traversée en elle-même.

Le tout exécuté avec un kilomètre de vide sous le pied.

Le plus gros défi pour Freddy ? Une installation pas vraiment parfaite du câble, qui bougeait de façon imprévisible, en diagonale et vers le bas plutôt que tout droit et vers le haut. D'autres facteurs, comme le vent, n'ont pas posé de problème à Nock, pour qui ce n'est pas un problème de se tenir en équilibre sur une corde avec des vents de plus de 60 km/h.

La plus haute highline du monde avec Freddy Nock.
Rochers et glaciers © Alexander Pfiffner/sportfotograf.ch

Quel sera le nouveau projet de ce trompe-la-mort de 50 ans ? La même chose, mais à l'aveugle. "Dans des conditions parfaites, je peux faire cette traversée à l'aveugle" annonce Freddy. S'il se lance dans ce défi insensé, il ne sera peut-être pas capable de voir, mais nous regarderons assurément cela.

La plus haute highline du monde avec Freddy Nock
Le câble manquait de stabilité © Alexander Pfiffner/sportfotograf.ch
read more about
Next Story