Du B.AS.E. Jump depuis une tyrolienne à 414m !

Des sorties plus créatives les unes que les autres depuis l'un des plus grands immeubles du monde.
Par Josh Sampiero

Plus tôt cette année, Skydive Dubai a rejoint la Red Bull Air Force pour mettre sur pied l'une des sorties B.A.S.E. Jump les plus ludiques et virevoltantes de l'histoire de la discipline, avec des sauts depuis la Princess Tower, le deuxième plus haut immeuble résidentiel du monde, qui culmine à 414 mètres. Vous pouvez voir la vidéo complète de ce projet au bas de cet article.

Le plus cool dans tout ça ? Ils ont mis en place la plus grande tyrolienne de la planète, qui a nécessité plus de 10 km de câbles. Cet amusement à haute altitude et à grande vitesse rend les sorties de B.A.S.E. Jump encore plus folles.

La tyrolienne la plus démente du monde

Le gros plus, quand on saute d'un immeuble de 414 mètres, c'est le temps passé en l'air. "On s'est associé avec les Soul Flyers, Fred Fugen et Vincent Reffet", explique Miles. "Ces types sont mes héros, ils font des trucs tellement cools !" Ce qui leur a permis de tenter le vol simultané en trio que vous pouvez admirer ci-dessous, lors duquel Miles, Fred et Vincent se tiennent les mains, suivis par le pilote Noah Banhson. "Vous avez un temps de chute raisonnable, donc vous pouvez prendre de la vitesse et atterrir sur un coussin d'air," s'enthousiasme Miles. "Vous pouvez lancer n'importe quelle figure et vous avez toujours le temps de vous poser en sécurité !"

Ménage à trois !

La grandeur de la plate-forme leur a permis de faire également parler leur créativité lors des sauts. "Tu peux faire tellement de choses en partant de la plate-forme !" dit Miles. "Des sauts en wing-suit, tête la première, en cochon pendu, toutes sortes de flips, et bien sûr, l'hélicoptère !"

Tourner pour gagner

Tout cela a été fait pour célébrer le projet Dreamjump, qui a envoyé 500 parachutistes du haut de la Princess Tower, et un non-parachutiste. C'était Max, vainqueur de la compétition Dreamjump, qui lui partait en tyrolienne avec un système de poulies qui le ralentissait au fur et à mesure qu'il approchait du sol. "C'était incroyable pour lui," explique Miles. "Il n'avait aucune expérience du vol libre, mais il s'est donné à 100% !"

Miles, la Red Bull Air Force et le reste des athlètes ont vivement remercié Skydive Dubai, ainsi que l'organisateur Nasser Al Neyadi, sans qui les sauts n'auraient jamais été réalisés.

read more about
Next Story