7 volcans en activité à visiter absolument

Normalement, il faut éviter les volcans en activité. Mais en voici 7 qui sont ouverts à la visite.
Par Will Gray

Vous connaissez cette sensation de regarder un feu et ne pouvoir en détacher ses yeux ? Et si, plutôt que d'être hypnotisé par un simple feu de cheminée, vous l'étiez par un volcan en activité ? Les volcans sont destructeurs et immensément puissants, mais ils sont aussi, d'une certaine manière, envoûtants et enchanteurs. De plus, beaucoup des volcans de par le monde sont faciles à explorer.

"L'activité volcanique est peut-être la force la plus fascinante de la planète," explique le vulcanologue et guide Tom Pfeiffer. "Chaque volcan possède des caractéristiques uniques et assister à une éruption, en toute sécurité, bien sûr, est une expérience incomparable."

Il ne reste plus qu'à savoir où aller...

1. Les meilleures éruptions

Éruption du Yasur
Éruption du Yasur © Peter Unger/Getty Images

Nom : Yasur

Où : Tanna Island, Vanuatu

Activité : Importante. Éruptions constantes.

Danger : Moyen. Le cratère est surveillé sans cesse et les opérateurs n'y envoient les touristes que quand il n'y a aucun danger.

Accès : Difficile. Il faut un voyage de trois jours pour atteindre le cratère en activité.

Vanuatu possède six volcans qui sont entrés en éruption durant ce siècle, mais Yasur est le plus spectaculaire, crachant de la lave plusieurs fois par heure. Il est célèbre pour ses éruptions, expulsant de la roche en fusion à plus de 350m de haut , et son cratère très bien surveillé qui permet aux visiteurs de s'approcher le plus près possible

2. Les meilleurs geysers

Le volcan Landmannalaugar
Le volcan Landmannalaugar © Loic Lagarde/Getty Images

Nom : Landmannalaugar

Où : Fjallabak Nature Reserve, Islande

Activité : Nulle. Dernière éruption en 1477.

Danger : Bas. Pas d'activité éruptive récente, mais les régions volcaniques islandaises sont actives et régulièrement surveillées.

Accès : Facile. Beaucoup de routes dans la région, mais un 4x4 est conseillé.

Un des meilleurs endroits pour voir ce qu'il reste après une éruption. Des montagnes bigarrées, un champ de rhyolite, des cratères, de puissants geysers et des sources froides.

3. Les meilleures émanations de gaz

White Island, en Nouvelle-Zélande
White Island, en Nouvelle-Zélande © Dan Barnes/Getty Images

Nom : White Island

Où : North Island, Nouvelle-Zélande

Activité : Moyenne. La plus récente éruption date de 2013, mais le volcan est toujours instable.

Danger : Moyen. Des gaz toxiques et des fumerolles de soufre en font un environnement dangereux et il est conseillé aux visiteurs de porter des masques.

Accès : Facile. Il faut six heures de bateau depuis l'île principale.

À 48km de la Baie de l'Abondance, cette île ne mesure que 2km de diamètre, permettant aux visiteurs de marcher directement sur un cratère en activité. On y voit de la boue bouillonnante, des courants chauds volcaniques, un lac d'acide et des fumerolles qui crachent un gaz blanc acide.

4. Le meilleur lac de lave bouillonnante

Kileaua, à Hawaï
Kileaua, à Hawaï © Justin Reznick Photography/Getty Images

Nom : Kilauea

Où : Big Island, Hawaï, USA

Activité : Élevée. l'activité constante entretient un gigantesque lac de lave.

Danger : Bas. Malgré l'activité intense, la zone est bien surveillée et les points de vue sont éloignés.

Accès : Facile. Des routes pavées mènent désormais aux meilleures vues.

Jusqu'en 2014, il était possible d'observer en bateau la lave atteignant l'océan, mais le courant s'est tari en 2014. Désormais, cela se passe au cratère Halemaʻumaʻu Overlook, où un lac de lave bouillonne en permanence.

5. Le meilleur pour l'aventure

Lac de lave en Éthiopie
Lac de lave en Éthiopie © Ariadne Van Zandbergen/Getty Images

Nom : Erta Ale

Où : Afar Depression, Éthiopie

Activité : Élevée. Les éruptions constantes forment un lac de lave.

Danger : Élevé. Le volcan est relativement stable, mais pas la région. Les Afar ne sont pas tout le temps accueillants avec les visiteurs.

Accès : Compliqué. Il faut deux jours de 4x4 puis une randonnée.
 

Le plus ancien lac de lave du monde se situe dans le cratère de ce volcan. La lave n'est plus qu'à 5 à 10m du rebord. Pour atteindre ce volcan, les visiteurs doivent traverser le Danakil ; ses paysages surréalistes, ses geysers, ses sources chaudes et ses lacs salés. Par contre, la mort est certaine si vous vous perdez.

6. Pour aller tout au bord du cratère

Nyiragongo, au Congo
Nyiragongo, au Congo © Guenter Guni

Nom : Nyiragongo

Où : Virunga National Park, République Démocratique du Congo

Activité : Élevée. le volcan nourrit constamment un lac de lave bouillonnnante.

Danger : Moyen. La zone a été fermée pendant deux ans, mais ouverte à nouveau en 2014. Le volcan lui-même est relativement stable.

Accès : Compliqué. 500km de conduite hors-piste et une randonnée à 1 400m d'altitude.

Au milieu d'une jungle remplie de singes et d'antilopes, ce cratère désolé de 1200m de diamètre offre l'opportunité de regarder directement une mosaïque de lave extrêmement fluide. Des gaz brûlants explosent en-dessous de la croûte et forment des fontaines spectaculaires.

7. L'accès le plus facile

Le Stromboli, en Italie
Le Stromboli, en Italie © PhotoStock-Israel/Getty Images

Nom : Stromboli

Où : Italie

Activité : Élevée. Après un hiver calme, il y a désormais 4 explosions par heure dans le cratère.

Danger : Bas. La zone est bien surveillée et les sites actifs ne se visitent pas sans un guide expérimenté. 

Accès : Facile. L'île est accessible en bateau lors de visites organisées.

Le volcan qui a donné son nom à un type spécifique d'éruptions explosives. Le Stromboli est constamment en activité et offre des feux d'artifice naturels. Quand le niveau d'activité le permet, les visteurs peuvent atteindre un point de vue à 918m pour regarder directement dans la montagne et la voir cracher sa lave.

read more about
Next Story