Six objets volants non identifiés

Vous pouvez voler dans ces engins étranges, mais pour certains d'entre eux, ce n'est pas recommandé.
Par Will Gray

Des hoverbikes, de drôles de drones à rotors et une invention impliquant un ballon suisse. Bienvenue dans le monde loufoque des objets volants fabriqués à la maison.

Mais avant de se moquer, souvenons-nous que toutes ces inventions ont derrière elles des cerveaux très sérieux et sont le fruit d'années de recherche. Surtout, elles ont toutes RÉELLEMENT décollé. Certes, il pourrait tout de même se passer un peu de temps avant qu'elles n'arrivent sur le marché et sans doute que les autorités ont quelques objections à formuler...

Le Volocopter

Le prototype du volocopter
Donc, j'ai cette idée à propos d'un ballon suisse © Beate Kern

Fabriquant : e-Volo, Allemagne

Type : aéronef électrique à décollage et atterrissage verticaux

Caractéristiques : vitesse de croisière de 100 km/h, altitude maximale de 2 000 mètres, peut emporter 450 kg

Prix : 250 000 €

Indice de bizzarerie : 10/10

Cette incroyable machine à 18 rotors ressemble à un drone géant. Elle a bien évolué depuis le prototype VC1 (photo ci-dessous) et vise à être pratique comme un hélicoptère mais sans son pilotage complexe.

Le VC200 à volé en 2013 mais n'a que 20 minutes d'autonomie. Un hybride est en développement.

Jetman

Yves Rossy, alias Jetman
Enfilez des ailes et devenez Jetman © Fabrice Coffrini/AFP/Getty Images

Type : aile rigide munie de réacteurs

Caractéristiques : vitesse de pointe de 300 km/h, peut grimper 60 mètres par minute, développe 90 kg de poussée

Prix : le développement a coûté environ 85 000 €

Indice de bizzarrerie : 7/10

Le pilote suisse Yves Rossy, connu comme "Jetman" a developpé ce jetpack qui le transforme en machine volante. Il a une envergure de 2,40 mètres et est alimenté par 4 réacteurs. Felix Baumgartner a traversé la manche avec une aile rigide en 2003 mais sans réacteurs.

Rossy a franchi les Alpes en 2008 mais en 2009, il a echoué de franchir le Détroit de Gibraltar pour 5 petits kilomètres. Son engin est désormais certifié par la FAA aux États-Unis.

L'AERO-X Hover bike

Le hover bike construit par Aerofex.
Ce n'est pas une image du prochain Star Wars © aerofex.com

Constructeur : Aerofex, USA

Type : Hover bike

Caractéristiques : vitesse de pointe de 72,5 km/h, altitude maximale de 3,60 mètres, charge utile de 140 kg, autonomie de 1h25

Prix : 76 000 €

Indice de bizarrerie : 9/10

Non ça ne vient pas de Star Wars. C'est un hover bike bien réel, qui flotte sur deux rotors et vole quand le pilote se penche dans la direction désirée. Vraiment, ça existe. Et il y a un siège passager.

Déjà testée et prévue à la vente en 2017, cette machine semble facile à conduire mais il y a quand même des airbags au cas où.

La voiture volante

Le décollage du Terrafugia
Le décollage du Terrafugia © terrafugia.com
Terrafugia Transition
On risque de vous jalouser sévèrement © terrafugia.com

Fabriquant : Terrafugia, USA

Type : voiture volante homologuée

Caractéristiques : vitesse de croisière de 160 km/h, peut parcourir 660 km, il faut 518 mètres pour atteindre 15 mètres d'altitude, consomme 6,7 litres pour 100 km

Prix : 250 000 €

Indice de bizarrerie : 6/10

On dirait un avion aux ailes repliées mais cette machine est bien homologuée pour rouler aux USA et peut passer de route au vol en moins d'une minute. Et ca rentre dans un garage standard.

M400 SKYCAR

La M400 Skycar en plein décollage
La M400 Skycar en plein décollage © Moller.com

Constructeur : Moller International, USA

Type : aéronef à décollage et atterrissage verticaux

Caractéristiques : vitesse de pointe de 533 km/h, vitesse de croisière de 496 km/h, près de 6h d'autonomie, altitude maximale de 11 000 mètres

Prix : 450 000 €

Indice de bizarrerie : 10/10

L'inventeur Paul Moller a mis 50 ans à réaliser son rêve, affrontant les critiques et les déboires financiers mais avec le prototype de son M400X, il touche son rêve du doigt.

Son engin tient sur une route, peut embarquer quatre personnes et il a déjà volé, quoique brièvement. L'équipe désormais à obtenir une homologation.

Le Parajet Skycar

Bientôt, vous pourrez conduire cet engin.
Un incroyable combo buggy/parapente © Parajet.com

Constructeur : Parajet International Ltd., U.K.

Type : Buggy/parapente

Caractéristiques : vitesse de pointe de 88 km/h, altitude maximale de 3 000 mètres, peut parcourir 320 km, consommation sur route de 4,2L pour 100 km

Prix : 106 000 €

Indice de bizarrerie : 6/10

Avec son énorme turbine et son aile de deltaplane, cet engin passe de véhicule-tout-terrain à parapente en quelques minutes et peut décoller sur des toutes petites portions de tarmac, d'herbe et même de plages.

Le construceur attend d'obtenir une homologation qui permettra son utlisation après seulement 12h de formation. 

read more about
Next Story