Elle se filme en remontant 400 mètres non-stop

La Red Bull 400 : une des courses les plus dures au monde. Comment s'en est tirée Dominique Granger?
Par Dominique Granger

C'est juste une course de 400 mètres en pente, avec 36 degrés en moyenne - comme une longue cage d'escalier, après tout? C'est cela, oui. Pour cette Red Bull 400, on n'a pas voulu s'y coller nous-mêmes, donc on a dépêché notre envoyée spéciale Dominique Granger à Titisee-Neustadt en Allemagne pour tenter le coup. 

Regardez le replay de la course Red Bull 400 comme si vous y étiez

L'avis de Dominique :

400 mètres... après tout, c'est pas si long! C'est ce que je me disais, mais dès que j'ai vu la rampe de ski que je devrais remonter..Oh... Dans quelle galère je me suis mis, là? Maintenant je peux répondre : les 400 mètres les plus durs de ma vie.

J'avais l'impression que mes poumons allaient éclater, que mon pouls était si fort qu'on pourrait l'entendre dans le film, et les muscles de mes mollets étaient si tendus que je me demandais s'ils pourraient se détendre après. Même si physiquement c'est dur, le challenge c'est aussi dans la tête. Je savais que mon corps pouvait y arriver, mais tenir bon face à la douleur, c'est là le vrai défi.

Dominique Granger à la fin du Red Bull 400
Vraiment à bout de souffle © Flo Hagena/Red Bull Content Pool

Mais les challenges, c'est génial : une fois qu'on est en haut, c'est comme si la douleur musculaire, le reflux d'acide dans la gorge et la sueur qui pique les yeux s'évaporent comme de mauvais souvenirs. Et on a plus qu'une seule envie : avoir un autre défi en face de soi...

Donc, si c'était à refaire? Je le referais avec plaisir!

Vous voulez vous mesurer au Red Bull 400? Inscrivez-vous ici!

Related
Red Bull 400
read more about
Next Story