L'homme qui a fait 50 Ironmans en 50 jours

James Lawrence a fait 50 triathlons Ironmans dans 50 États en 50 jours. Tout est dit.
Par L'Iron Cowboy a fait 50 Ironmans en 50 jours

James Lawrence était déjà dans le Guinness Book pour avoir réalisé le plus de triathlons Ironman en l'espace d'un an, soit 30 triathlons dans 11 pays différents en 2012.

En 2015, il a décidé de muscler son jeu : 50 triathlons en 50 jours dans 50 États différents. Ce qui fait 3,86 km de natation, 180,25 km de vélo et 42,2 km de course chaque jour. Le résultat ? Un franc succès, même si la performance n'a pas été enregistrée par le Guinness Book cette fois-ci. L'Américain a été obligé de délaisser pour une journée son vélo de route et de réaliser son parcours cycliste sur un vélo elliptique.

On se demande encore comment il a trouvé le temps de dormir (environ 4h30 par nuit), mais surtout récupérer et voyager d'État en État. Apprenez à connaitre celui qui mérite vraiment le nom d'Ironman.

Le cowboy de fer

 

James Lawrence en maillot de bain
On ne se moquera pas de son maillot de bain © JessaKae Maddocks

Première question : Pourquoi ?

La première fois que j'ai établi un record, c'était par un accident. En 2011, j'ai fait le plus de courses Ironman 70.3 (la moitié d'un Ironman) en une année. En 2012, j'ai décidé d'établir le record pour l'Ironman complet. Cela m'a mené au projet 50-50-50. En plus il y avait une visée humanitaire, car le projet a permis de récolter des fonds pour la Jamie Oliver Foundation, l'association du célèbre chef britannique.

L'uniforme standard du triathlète

'Iron Cowboy' James Lawrence
The Iron Cowboy avant la course © JessaKae Maddocks

Quel était l'État le plus difficile ?

L'Arizona et le Tennesse, à égalité. Pourquoi le Tennessee ? Je me suis endormi et suis tombé de vélo au 48ème kilomètre, et j'ai dû finir la course avec une vilaine plaie.

L'intensité personnifiée

'Iron Cowboy' James Lawrence
De la détermination et une barbe culte © JessaKae Maddocks

Tu t'es endormi ?

C'était l"un des plus gros problèmes, surtout à vélo. Quand tu nages et cours, tu dois rester en mouvement. Sur le vélo, tu peux te la couler douce... C'est comme ça que je me suis endormi. Durant les périodes les plus fatigantes, ça pouvait survenir en 3 ou 4 secondes, quand mon rythme cardiaque était bien en-dessous de 100 pulsations par minute.

Plongeon la tête la première

James Lawrence se jette à l'eau
James Lawrence se jette à l'eau © Jaybird

Ça a l'air douloureux. Quelle partie de ton corps t'a fait le plus souffrir ?

Entre mes jambes (sérieusement !) et mes orteils. Mes pieds étaient détruits, j'avais des ampoules entre les orteils, mes ongles partaient en lambeaux.

Un peu plus rapide qu'un rythme d'Ironman !

James Lawrence en plein marathon
James Lawrence en plein marathon © Jaybird

Tu prenais 3 500 calories chaque matin ? 

Des œufs et des pommes de terre sautées, tous les jours. La moitié de mon apport calorique journalier. 3 500 calories avant chaque épreuve de vélo.

Des heures et des heures de travail dans l'eau...

50 triathlons en 50 jours
Avant la nage, ou après... © Jaybird

Tu es donc un homme de chiffres...

Je ne suis pas un homme de chiffres. C'est pourquoi j'en ai engagé un pour être mon coach. Je n'aurais rien fait sans lui et mes deux wingmen, qui ont été géniaux en gardant une attitude fun et légère, ce qui est très utile pour un projet de ce genre.

Vous voulez des abdominaux comme ça ? Faites simplement 50 Ironman !

La vitesse n'était pas ton objectif principal ?

Non. Et si ça avait été le cas, ma moyenne était d'environ 14 heures. Le but était de finir, et je suis relativement certain de l'avoir fait plus vite que n'importe qui !

Un pour chaque étoile sur le drapeau

Le Cowboy de Fer, tout sourire après la course.
James Lawrence, la tournée américaine © JessaKae Maddocks

Il y avait beaucoup de gens pour t'encourager...

J'ai invité des gens à me rejoindre pour les 5 derniers kilomètres de chaque marathon. Parfois il y avait 10 personnes, parfois 2 000. Ça m'a vraiment inspiré. Les gens partageaient leurs histoires avec moi tous les jours et c'est devenu comme un ping-pong émotionnel. Ils me racontaient leurs histoires et je les utilisais comme motivation pour le jour suivant.

Quoi de prévu pour la suite ?

Le triathlon de l'Iron Cowboy qui se déroulera en août 2016 dans l'Utah.

Next Story