L'homme qui court 5000 km autour du pâté de maison

Ashprihanal Aalto vient de battre le record de la course à pied la plus dure du monde.
Par Alison Mann

3 100 miles, soit 4 989 km, c'est environ la distance entre New York et San Francisco. Certes cela fait un bout de chemin, mais ça passe plus vite en admirant les paysages, n'est-ce pas ? Mais imaginez parcourir la même distance sur un tout petit circuit dans le Queens, à New York ? 5 649 tours de paté de maison, à raison de 18 heures par jour durant 40 jours, 9 heures, 6 minutes et 21 secondes.

Voilà ce que vient tout juste d'accomplir Ashprihanal Alto. D'ailleurs c'est la huitième fois qu'il remporte cette course, connue comme la Transcendence 3100 Mile Race. Nous lui avons parlé pour en apprendre plus sur ses motivations !

La ligne d'arrivée, enfin ! 

Ashprihanal Aalto finit la course
Ashprihanal Aalto finit la course © srichinmoyultraphoto.com

Donc, commençons par le commencement, pourquoi courir sur de telles distances ?

J'ai commencé par marcher sur de longues distances, j'ai notamment fini l'Appalachian Trail et le Pacific Crest Trail, qui font respectivement 3 500 km et 4 286 km. Puis j'ai entendu parler de courses sur plusieurs jours et je me suis que ça avait l'air cool de courir jour et nuit, donc j'ai décidé de participer. Je pratique aussi la méditiation, et courir sur de longues distances est un bon moyen d'entrainer son esprit.

Tous ces kilomètres font des dégâts

La course fait vraiment des dégâts
La course fait vraiment des dégâts © srichinmoyultraphoto.com

Tu as dû enchaîner les kilomètres pendant l'entrainement non ?

Je ne cours pas tellement pendant l'entrainement, je fais de tout. Un cycle de 45 mn un jour, une marche de 10 km, de la course, du physique pendant une heure ou de la natation... L'idée est de pratiquer plein de sports différents. Je fais aussi de la distribution de journaux, donc c'est un bon exercice, monter et descendre les marches. En hiver je ne cours pas beaucoup. Je fais plus de vélo et je vais à la gym parce qu'il fait très sombre et très froid en Finlande pendant l'hiver. Je recommence à courir au printemps. Par contre, je cours beaucoup avant une course, le plus lng que j'ai fait c'est 40 km. Cela fait tellement d'années que je cours, je ne pense pas avoir besoin de courir fréquemment de longues distances à l'entrainement.

Courir autour du pâté de maison. Littéralement

Aligner les kilomètres
Aligner les kilomètres © srichinmoyultraphoto.com

Courir autour du même pâté de maison doit finir par être monotone, qu'est-ce qui te fait perséverer ?

Je fais ça depuis très longtemps, et perséverer fait partie de la course. C'est comme aller au travail tous les jours, il faut se lever et courir. Quand tu t'inscris à une course, tu y vas pour courir, alors tu le fais.

Braver la pluie

La pluie s'invite à la fête
La pluie s'invite à la fête © srichinmoyultraphoto.com

Qu'est-ce que tu manges pendant la course ?

Avant la course j'ai perdu 2 kg, donc j'ai commencé à 58 kg et j'ai dû finir vers 56 kg, donc à la fin j'étais un peu léger. Pour l'alimentation pendant la course, j'ai mangé ce qu'on me donnait, puis quand j'ai commencé à perdre du poids, j'ai ingurgité des cocktails forts en calories, qui contenaient aussi des protéines et d'autres nutriments. J'ai aussi mangé beaucoup de barres chocolatées, c'était un bon moyen de consommer des calories.

On a besoin de savoir, combien de paires de chaussures as-tu usées ?

J'ai utilisé huit paires de chaussures. C'est toujours le talon qui lâche en premier, à cause du bitume. J'avais besoin d'une nouvelle paire tous les 800 km. Mais d'autres participants en ont usé bien plus !

On peut se sentir un peu seul pendant la course...

Ashprihanal Aalto pendant la course
Ashprihanal Aalto pendant la course © srichinmoyultraphoto.com

C'est quoi ton meilleur résultat lors d'une course de longue distance ?

J'ai commencé à courir des courses de plusieurs jours sérieusement en 1999. Ma première course de 700 miles était la même année, et mon premier marathon en 1995. Mon meilleur temps sur un marathon, c'est 2h57mn et mon meilleur résultat sur une course de 24h, c'est 214 km. Et ce sont ne sont pas des temps fabuleux, vraiment. Mon meilleur résultat sur une course de 6 jours, c'est 505 miles et sur 10 jours c'est 833 miles. Là ça commence à être pas mal. Pour moi, les longues distances sont mieux, je pense que ma récupération est bonne.

Quoi de prévu dans le futur ?

Mon prochain objectif est de gravir les sommets de l'Alaska et du Canada, qui sont très ardus. L'année dernière j'ai grimpé le Cervin et d'autres en Europe. Je ne sais pas encore quelle sera ma prochaine course, je récupère encore de la 3100. J'y reviendrai, d'ailleurs, mais peut-être pas l'année prochaine. C'est la course ultime, une fois que vous l'avez faite vous ne voulez plus faire d'autres distances.

read more about
Next Story