Un été d'apnée en photos

Deux apnéistes ont passé un mois à profiter des merveilles sous-marines de l'océan Indien.
Un apnéiste et une tortue dans l'océan Indien
High five © Alex Voyer
Par Alison Mann

Alex Voyer et Alex Roubaud sont allés voguer sur l'océan Indien avec l'espoir d'observer des baleines à bosse.

Malheureusement pour eux, les baleines n'étaient pas à l'endroit espéré, mais les apnéistes ont tout de même immortalisé la beauté du grand bleu sur des images captivantes.

Le duo, qui a travaillé ensemble sous le nom Fisheye, a passé un mois à Mayotte, Maurice et Mohéli.

En toute intimité avec un cachalot

Un apnéiste joue avec un cachalot
Un apnéiste joue avec un cachalot © Alex Voyer

Les baleines à bosse sont connues pour migrer d'octobre à juin pour donner naissance à leurs petits et s'accoupler, et nos deux apnéistes étaient certains d'en croiser.

Profiter de l'océan Indien

Un trio de baleines à bosse
Un trio de baleines à bosse © Alex Voyer

Mais elles étaient introuvables. La raison? Alex n'est pas sûr : "Personne ne sait trop pourquoi, c'est le principe des aimaux sauvages. Ils gardent leurs mystères, ce ne sont pas des objets que l'on peut acheter ou posséder pour son plaisir, et c'est très bien comme ça!" 

Ils gardent leurs mystères, ce ne sont pas des objets que l'on peut acheter ou posséder

Rapprochement avec un cachalot
Rapprochement avec un cachalot © Alexandre Roubaud

Même s'ils ont raté les baleines à bosse, le voyage n'était décevant, l'océan ayant fourni plein de ses hôtes à admirer.

L'océan Indien nous a gâté plus que nous aurions pu l'imaginer...

un apnéiste et une raie manta dans l'océan indien
Dancing the manta ray © Alex Voyer

Nos deux compères ont eu la chance de nager avec un groupe de 20 cachalots. Alex raconte cette rencontre : "Un gros bébé nous a accompagné sur une plongée à 15m. Après une heure de parade, on a eu l'impresssion qu'il voulait attraper nos palmes, mais avec douceur et délicatesse, sans aucune agressivité ni mouvements brusques de sa part. Mais il est devenu tellement collant qu'on a choisi de sortir de l'eau avant qu'il ne décide de nous amener pêcher avec lui à -600m!"

Une image rare d'une fausse orque

Une fausse orque
Une fausse orque

Alex et Alex ont eu de la chance en rencontrant 20 fausses orques, une rencontre rare, et des tortues vertes les ont rejoints pour une petite baignade, comme Alex le raconte : "Les tortues vertes sont une espèce emblématique de Mohéli et Mayotte. Chaque nuit, au moins une vingtaine d'entres elles pondent sur les plages d'Itsamia, qui est désormais une réserve marine."

Encore plus d'images ici :

Ils ont aussi vu des raies manta et nagé avec elles tous les soirs à Mohéli.

Alex ajoute : "L'océan Indien nous a gâté plus que nous aurions pu l'imaginer. Ses eaux sont pleine de vie, mais beaucoup de pêcheurs locaux disent que la ressource s'épuise rapidement."

Next Story