Les 7 courses les plus glaciales du monde

Du Pôle Nord au Pôle Sud, on fait difficilement plus froid que ces sept courses. Couvrez-vous bien !
Par Alison Mann

Courir un marathon ou un ultra-marathon, pour être franc, cela peut être une sinécure. Mais le faire par -40° ? Voilà qui commence à être sérieux.

Nous avons donc recensé les courses les plus glaciales de la terre, celles qui vont faire geler vos sourcils et le reste.

Et si cela vous donne envie d'enfiler vos baskets pour avaler les kilomètres, le Wings For Life World Run c'est en mai et il y a forcément une course pas loin de chez vous !

1. Courir tout au nord

North Pole Marathon
North Pole Marathon © North Pole Marathon

Course : North Pole Marathon

Localisation : vous l'aurez compris, c'est au Pôle Nord

Température : entre -25 et -40°, mais avec le vent, la température ressentie atteint les -60°

Quand : les inscriptions pour avril 2017 viennent tout juste d'ouvrir

Facteur froid : 9/10

Courir au Pôle Nord implique beaucoup de petits désagréments, notamment les attaques d'ours polaires ou le vent glacial. Richard Donovan, organisateur et première personne à avoir participé au North Pole Marathon, explique : "Les plus gros défis pour les participants sont le froid extrême et le terrain sur lequel ils doivent courir. En tant qu'organisateur, je dois aussi penser au risque d'une attaque par un ours polaire et donc placer des vigiles armés sur le parcours pour prévenir cette éventualité. En outre, il n'y a pas de "terre" au Pôle Nord. Les compétiteurs courent sur la banquise, je dois donc tracer un parcours qui évite les failles dans la glace afin qu'ils ne tombent pas dans l'océan."

2. Courir tout au sud

Antarctic Ice Marathon
Antarctic Ice Marathon © Antarctic Ice Marathon

Course : Antarctic Ice Marathon

Localisation : 80° sud, à quelques encablures du Pôle Sud

Température : -20° avec probabilité de présence de forts vents catabatiques

Quand : les inscriptions pour novembre 2017 viennent d'ouvrir

Facteur froid : 8/10

Vous pouvez choisir de courir au Pôle Sud en effectuant soit un marathon soit un semi, en novembre. C'est le seul marathon qui se déroule à l'intérieur de l'arctique. Pour ceux qui se sont lancés le défi de courir un marathon sur chaque continent du globe, pensez à vous munir de vos lunettes de neige avant de grimper dans le jet privé qui décolle depuis le Chili jusqu'à Union Glacier.

3. Ultra running dans l'arctique

Le 6633
Le 6633 © 6633 Ultra Marathon

Course : 6633 Ultra

Localisation : Eagle Plains, Yukon, depuis le Canada jusqu'à l'océan arctique à Tuktoyatuk

Température : Habituellement, entre -30 et -40 mais la plus basse température observée sur la course a été -52°, en 2008.

Quand : mars 2016

Facteur froid : 8/10

L'un des ultramarathons les plus froids et venteux de la planète. Une course non-stop sans aide extérieure sur 190 ou 560 km qui traverse la ligne du cercle arctique. Comme si courir ne suffisait pas, les participants doivent aussi charrier le traineau qui contient leur nourriture, leurs ustensiles de cuisine et leurs vêtements. À certains endroits, la température peut chuter jusqu'à -50°, comme à Inuvik en 2008 et le vent fait descendre cette température à -78° dans la Wright Pass.

4. Courir dans l'une des villes les plus froides du monde

Hypothermic Half
Hypothermic Half © Kelly Morton Photography

Course : Hypothermic Half Marathon

Localisation : dans tout le Canada, mais les températures les plus froides sont relevées à Winnipeg

Température : -47° l'an dernier

Quand : entre janvier et mars

Facteur froid : 8/10

Malgré le froid glacial de -47° l'année dernière, il n'y avait pas moins de 500 participants pour ce semi-marathon. Il se tient à Winnipeg, dans le Manitoba, une ville connue pour, devinez quoi, son froid extrême. La NASA a même nommé un endroit de la planète Mars d'après la ville après y avoir recensé les mêmes températures.

5. Courir 100 km en Antarctique

Antarctic Ultra
Antarctic Ultra © Jürgen Skarwan

Course : Antarctic Ice Ultra

Localisation : Pôle Sud

Température : -20°

Quand : Les inscriptions pour janvier 2017 sont ouvertes

Facteur froid : 10/10

La seule course de 100 km au Pôle Sud. Christian Schiester (sur la photo) a remporté l'évènement en 2007 en 19h58m14s. Et on peut vous assurer que cela semble interminable, dans les vastes étendues de l'antarctique, là où le soleil ne se couche jamais.

6. Course en Sibérie

Siberian Ice Marathon
Siberian Ice Marathon © Semenkova Uyla/Siberian Ice Marathon

Course : Siberian Ice Marathon

Localisation : Sibérie

Température : la plus basse jamais enregistrée est de -32°

Quand : L'édition 2016 se déroule le 7 janvier mais vous pouvez aller sur le site internet pour les dates des futures éditions

Facteur froid : 8/10

Inna Chernoblavskaya, directrice de la course : "Nous avons 800 à 900 participants venus du monde entier. Pour préparer la course, chaque coureur a ses petits trucs. Mais le mieux, c'est de s'entrainer en chambre froide. En tout cas, c'est ce que fait un groupe de coureurs venus de Suisse !

7. Obstacles et températures glaciales

Un concurrent lors du Tough Guy Challenge.
Tough Guy : eau glaciale et décharges électriques © Chris Royle / Colorsport

Course : Tough Guy

Localisation : Grande-Bretagne

Température : négative, et en plus ça mouille

Quand : 31 janvier 2016

Facteur froid : 9/10

C'est une course avec des obstacles et sous des températures glaciales - ça ne s'appelle pas Tough Guy (qu'on pourrait traduire par "dur-à-cuire") pour rien. Les participants affrontent 200 obstacles, notamment des immersions dans l'eau glacée. Cela mettra assurément à l'épreuve votre mental et votre capacité à résister à l'hypothermie !

read more about
Next Story