Les athlètes Red Bull sur grand écran

Point Break: de véritables cascades - ces 5 disciplines sportives sont au cœur de cette histoire.
Le sport d'action au plus haut niveau en 3D
Par Duckstance.com, Daniel Linggi

Le 21 janvier, Point Break fête sa première en Suisse alémanique et dès le 3 février en Romandie. Surf, snowboard, wingsuit proximity flying, motocross et freeclimbing sont réunis dans une histoire émouvante. Le réalisateur Ericson Core (The Fast and the Furious) ne s'est pas servi de scènes d'animations réalisées sur ordinateur, mais s'est appuyé sur des enregistrements en direct. Ceci a pu être réalisé grâce à l'aide d'athlètes de niveau mondial, dans le cadre d’un travail immense. Le résultat: on peut d'ores et déjà se réjouir de scènes authentiques.

Surf
Plusieurs surfeurs professionnels comme Ian Walsh ou Laird Hamilton ont aidé à réaliser les scènes de surf de Point Break grâce à leur savoir et leur talent. Bien entendu, les choses n'ont pas été faites à moitié et la décision a été prise de tourner sur les célèbres Surfspots Teahupoo (Tahiti) et Jaws (Hawaï). Les images décrivent bien mieux que des mots les forces libérées par les vagues gigantesques. Outre l'impact des masses d'eau, les formations de roches et de falaises situées juste sous la surface et qui permettent des phénomènes naturels imposants sont particulièrement dangereuses pour les surfeurs. Celui qui tombe sur une telle vague doit être capable de rester longtemps en apnée et avoir beaucoup de chance pour réussir à remonter sain et sauf à la surface.

Snowboard
L'engagement et le talent étaient également au rendez-vous pour les scènes de snowboard. Durant dix semaines, l'équipe a entre autre filmé dans la vallée de l'Aoste au nord ouest de l'Italie non loin du Mont Blanc. Pour le tournage, nul autre que le présumé meilleur Big Mountain Rider actuel «Xavier de le Rue», ainsi que d'autres icônes du snowboard telles que Mike Basich ou Louis Vito étaient également présents. Les scènes ont été tournées sous d'innombrables angles. Les prises de vues de groupe inhabituelles jusque lors, pour lesquelles les snowboarders ont dû surmonter des pentes raides tout en étant relativement proches les uns des autres, se sont révélées être un véritable défi pour les riders.

Jon DeVore (au centre) et Mike Swanson (à droite) © Farras Oran / Red Bull Content Pool

Wingsuit Proximity Flying
La légende Wingsuit Jeb Corliss n'a pas participé comme cascadeur mais a coordonné, grâce à son expérience de longue date, les scènes probablement les plus dangereuses du film. Jon deVore a également répondu présent au niveau des tâches de coordination, et a également doublé Johny Utah. Plus d'une année de planification et de préparation a été nécessaire afin de pouvoir réaliser le tout. D'autres flyers sont Mike Swanson, Julian Boulle et Noah Bahnson. Naturellement, il ne faut pas non plus oublier les caméramen qui étaient également en route avec Wingsuit . Jhonathan Florez et James Boole.
C’est la toute première fois que des enregistrements de Wingsuit aussi longs ont été produits pour un blockbuster. Walenstadt (Suisse) a été principalement choisi comme site, plus précisément le célèbre «Crack», les sportifs habillés de leurs costumes de chauve-souris traversant les passages étroits dans un bruit d'enfer. Au cours de trois semaines environ, les athlètes ont sauté plus de 60 fois pour réussir des prises de vue parfaites.

Motocross
Les enregistrements de motocross ont été tournés au Saint Graal du motocross américain. Il est ici question de Swingarm City, Utah. Une superbe aire de jeux qui traverse un paysage à couper le souffle et en partie encore intact jusqu'à ce jour, où les professionnels tels que Steve Haughelstine peuvent se défouler.

Freeclimbing
Les scènes d'escalade sont véritablement impressionnantes. Rien d'étonnant, l'équipe s'est pour cela rendue au Venezuela à l’«Angel Falls». Avec 979 mètres, c'est la plus haute cascade en chute libre au monde. Nul autre que Chris Sharma a aidé l'équipe à capturer des scènes merveilleuses en Amérique du Sud.

Chris Sharma © Keith Ladzinski / Red Bull Content Pool

L'engagement du directeur et régisseur Ericson Core et le fait que les scènes aient été tournées lors d’un travail gigantesque avec de véritables athlètes, a suscité un énorme respect au sein de la communauté de sport d'action. La barre a de nouveau été placée haut avec la combinaison des disciplines sportives et une action passionnante, notamment grâce aux enregistrements spectaculaires que l'on peut admirer en 3D.

Point Break sort dans les cinémas de Suisse alémanique dès le 21 janvier 2016, et dès le 3 février 2016 en Suisse romande.

 

De plus:

Surf:

Snowboard:

Wingsuit Flying

Motocross:

Freeclimbing:

Les athlètes Red Bull dans des films:

Ian Walish
Louie Vito
Jon DeVore
Mike Swanson
Chris Sharma  

 

read more about
Next Story