Ne regardez pas ça si vous avez le mal de mer !

70 secondes d'action sur une mer déchainée en GoPro : une vidéo déconseillée aux estomacs fragiles.
Par Corinna Halloran

Sachez-le : même les marins les plus expérimentés ont parfois le mal de mer. 

Imaginez le tableau : vous naviguez à plus de 30 noeuds sur une mer déchainée durant la Volvo Ocean Race, à plusieurs centaines de kilomètres des côtes et les vagues monstrueuses se succèdent pour déséquilibrer votre bateau et saper votre moral. Après quatre heures de travail, vous avez enfin le droit de faire une pause. Votre plus grosse envie ? Manger un morceau, évidemment. 

La seule nourriture à disposition ? Un plat surgelé censé être du poulet et des pâtes mais qui ressemble davantage à une bouillie de morceaux d'éponge. C'est là que les choses sérieuses commencent : imaginez-vous tenter d'avaler cela alors que la bateau tangue dans tous les sens.

Votre estomac entre alors en résistance et vous commencez à transpirer. Vous avez beau vous persuader que tout ira bien, votre respiration s'accélère et vous devez lutter de toutes vos forces pour ne pas refaire la déco.

Vous la voyez venir ? Quoi donc ? La bouchée de trop qui va vous faire courir vers le pont pour ne rien salir en rendant votre maigre dîner. Une chance : vous allez vous prendre une énorme vague en pleine face dans quelques secondes pour nettoyer tout ça.

Team Alvimedica sur une mer agitée durant la Volvo Ocean Race.
Team Alvimedica prend de grosses vagues de front © Amory Ross/Team Alvimedica/Volvo Ocean Race

Tout cela vous donne l'impression de vivre à l'intérieur d'un lave-linge mais il y a aussi de bons côtés au fait de courir les océans en quête de gloire. Quand l'océan se calme, vous avez l'impression d'être absolument seuls au monde. Un sentiment incomparable qui vous fait oublier votre mal de mer.

Et c'est ce sentiment qui vous fait continuer la course. Après tout, le mal de mer ne dure qu'un temps, alors que la fierté d'avoir traversé le monde en neuf mois vous restera en tête toute votre vie.

Le Dongfeng Race Team vers le soleil durant la Volvo Ocean Race
Le Dongfeng Race Team vers le soleil © Sam Greenfields/Dongfeng Race Team/Volvo Ocean Race
read more about
Next Story