Vidéo : Escalade libre incroyable dans les Alpes

Kilian Fischhuber est l'un des premiers à réussir cette ascension alpestre hors du commun.
Par Dominique Granger

La route Headless Children est située dans les montagnes Rätikon, près de la frontière entre la Suisse et l'Autriche. Même si elle se trouve dans une région où l'escalade est populaire, peu de gens ont osé tenté l'ascension en escalade libre du roc de 250 mètres avec 9 difficultés très exigeantes, voire dangereuses. Une seule personne a réussi ce défi.

Entre alors en scène Kilian Fischhuber, freeclimber autrichien qui s'est fixé l'objectif d'être le deuxième à franchir cette route nommée en référence au quatrième album du groupe de heavy metal W.A.S.P.

"Un ami a une photo de la route, et quand je l'ai vue, je lui ai tout de suite demandé des infos, sur la difficulté, etc.", raconte Fischhuber. "Je ne pensais pas essayer de la grimper, c'est seulement quelques années après que je me suis motivé pour le défi."

Comment le mur est dessiné, tu as l'impression d'escalader une peinture. 

Kilian Fischhuber

 

Kilian Fischhuber grimpe dans les montagnes de Ratikon en Suisse
Mère Nature est une vraie artiste: regardez ce mur © Johannes Mair/ASP/Red Bull Content Pool

La route Headless Children est un peu comme une femme fatale : sa beauté vous attire, mais rien ne dit que vous en sortirez indemne. Son niveau technique fera paniquer n'importe qui lors de la première tentative, surtout au moment du septième pitch. "Le septième pitch est un peu la signature de l'ascension. Il est redoutable. Vous devez escalader un toit très raide, puis vous maintenir en équilibre sans le moindre appui."

Il a passé une heure sur le pitch difficile lors de son ascension, mais a réussi à conserver son énergie pour aller jusqu'en haut. Cette partie est bien retranscrite dans la vidéo. Vous pouvez clairement voir la quantité d'effort que ça lui prend de garder son centre de gravité aussi près du mur que possible.

Ce n'est pas parce que vous pouvez faire les pitchs individuellement que vous pouvez tous les enchaîner.

Kilian Fischhuber

Une route comme celle-là, notée 8b (X, UIAA), n'est pas nécessairement achevée d'un seul coup. Fischhuber a mis deux jours pour aller au bout, du bas jusqu'en haut. Le premier jour, il a surtout analysé le parcours pour préparer l'exploit. Deux semaines plus tard, il est revenu et c'est là qu'il a réussi. 

Retiré des compétitions depuis 2014, sa carrière est cependant loin d'être terminée. Même s'il est professeur, il trouve encore le temps de voyager à travers le monde en quête de nouvelles aventures au coeur de son terrain de jeu favori, les Alpes.

read more about
Next Story