Stefan Glowacz escalade un mur arctique de 500m !

L'aventurier allemand et son équipe ont réalisé une prouesse hors du commun pour cette ascension.
Par Corinna Halloran

Comme dit le proverbe : le principal ce n'est pas la destination, mais le voyage. Et bien, Stefan Glowacz et ses amis viennent de le prouver lors de leur récente aventure à Baffin Island.

Leur mission ? Porter tout leur équipement lors de la traversée de la mer de glace à Baffin Island, descendre le long de Clyde River et puis grimper le Sam Ford Fjord. Normalement ce genre d'expéditions se fait en bateau, mais Glowacz et son équipe voulaient le faire différemment. Plus facile à dire qu'à faire sur le papier.

"Baffin Island est connue des grimpeurs mais ils y vont généralement pendant l'hiver ou pendant l'été. On y est allés en Juin", raconte Glowacz. "Pour nous, c'était un jeu avec la nature. Ce n'était pas seulement grimper un mur. Il fallait qu'on pense à tous les aspects de l'aventure. Il fallait qu'on pense à 360°."

La réalité, c'est qu'ils portaient plus de 100 kilos de nourriture et de matériel sur des traîneaux pour un voyage de 28 jours avec un mer de glace fondante. Ils devaient se protéger des ours polaires. Il fallait aussi vivre normalement, se raser, panser ses blessures et faire du yoga. Ils ont aussi dû consommer uniquement de la nourriture lyophilisée. Tous ceux qui ont passé 28 jours à éviter les ours polaires et manger ce type de nourriture savent à quel point c'est dur. Cela dit, la récompense se situe plus dans l'expérience en elle-même que simplement dans le fait d'arriver au sommet de la montagne, ou de l'île, dans ce cas précis.

Et c'est précisément pour ça que Glowacz a relevé ce défi. Il a toujours voulu repousser les limites de l'escalade et de l'aventure. En sachant qu'il a dû dormir 28 nuits en se demandant ''est-ce que je vais me faire attaquer par un ours cette nuit ?'', on peut officiellement déclarer qu'il a bel et bien repoussé toutes les limites pendant son trek à Baffin Island.

Next Story