Antoine Montant 4

Nous avons appris dimanche après-midi  le décès accidentel d’Antoine Montant au cours d’un saut en base-jump qu’il effectuait à titre privé. Recherché depuis vendredi, en fin de journée, il a été retrouvé dans le secteur de Collet d’Anterne sur la commune de Sixt-Fer-À-Cheval en Haute-Savoie. Les autorités compétentes mettent tout en œuvre pour déterminer les circonstances exactes de ce drame.


Issu d’une famille de sportifs, Antoine grandit en pleine nature entre le bassin lémanique et les Alpes et goûte dès son plus jeune âge aux différentes activités de plein air que lui procure un tel espace de liberté. Initié au ski dès ses premiers pas, Il a tout juste 9 ans quand son grand frère Valéry lui fait découvrir le parapente. Il est mordu par le virus d’Icare et va rapidement devenir un pilote chevronné. Une fois ses monitorats de ski et de parapente en poche, son amour de la montagne et sa quête de sensation vont l’amener à progresser continuellement dans ces deux disciplines.


Ce qu’il aimait par-dessus tout, c’est être en montagne et gravir des pentes pour les redescendre avec les moyens du bord : ski extrême, base jump ou speed riding. Son talent n’avait d’égal que son imagination pour rejoindre les bas de vallées. “J’adore l’alpinisme, mais il faut qu’il y ait une sacrée carotte : un saut en base, du ski ou du speed. En ce sens, je ne suis pas un alpiniste traditionnel, je n’aime pas descendre à pied.” Ses performances en ski de pente étaient assez méconnues alors qu’il avait de grandes réalisations à son actif. Mais contrairement aux puristes du ski extrême, Antoine était avant tout un inventeur. Ce qu’il aimait, c’était trouver des itinéraires improbables et marier les genres. “À l’origine, je suis skieur. Je me suis fais connaitre grâce au parapente accro car il y a plus de place que dans le ski, pourtant je passe 80% de mon hiver à skier pour moi. J'aimerais faire plus d’images et communiquer d’avantage sur cet aspect : le freeride, la pente raide et le mélange avec le speed riding.” Infatigable aventurier, Antoine Montant continuait d’explorer le creuset de la haute montagne et d’inventer de nouvelles manières de l’aborder.

Nos pensées et sincères condoléances vont à sa famille et à ses proches.

Article Détails