Red Bull Cliff Diving France

Red Bull Cliff Diving 2012 : Blake Aldridge prend de la hauteur

Red Bull Cliff Diving 2012 : Blake Aldridge prend de la hauteur Dean Treml/Red Bull Cliff Diving

Il y a quatre ans, Blake Aldridge défendait les couleurs de la Grande-Bretagne à Pékin. Aujourd’hui, il a délaissé les plongeoirs de piscine pour le grand air, la nature et les sauts de près de 30 mètres. Le champion britannique se prépare pour sa toute première saison complète sur le Red Bull Cliff Diving. 

Passer de plongeons de 10 mètres à des hauteurs d’environ 27 mètres implique forcément de nouveaux challenges, mais aussi de nouveaux dangers. Mais Blake Aldridge est prévenu et préparé. L’an dernier, il avait bénéficié d’une wild card pour faire une première apparition sur l’étape française du Red Bull Cliff Diving. « Tout s’est passé très vite » a commenté Aldridge, « pour ma première à La Rochelle, j’étais effrayé…j’ai énormément appris en très peu de temps ».

Des déclarations qui pourraient ressembler aux explications d’une contre-performance…sauf qu’Aldridge a terminé l’épreuve à une impressionnante 6ème place ! Tout le monde avait alors compris qu’Aldridge avait largement sa place sur le circuit du Cliff Diving. Une impression confirmée par ses performances lors des qualifications en Australie en janvier dernier. Sidérant de maitrise, Blake Aldridge a terminé deuxième et a logiquement validé son ticket pour la 4ème saison du Red Bull Cliff Diving.

null

 

Depuis, Blake s’est entraîné à Dubaï, profitant de la clémence de la météo pour perfectionner sa technique. Il faut dire que pour un plongeur classique, les mouvements ne sont pas forcément naturels. Habitué à atterrir tête la première, Blake Aldridge a dû apprendre à terminer ses mouvements debout. Une obligation au vu de la hauteur des plongeons et du risque de blessure engendré.

« La technique et l’entraînement ressemble au plongeon classique, les mouvements dans les airs sont les mêmes. Mais j’ai atterri tête la première pendant 25 ans et maintenant, non seulement je saute depuis 27 ou 28 mètres de haut, mais je dois aussi apprendre à atterrir sur mes pieds » a commenté le champion britannique. « Réapprendre à coordonner mes mouvements est au moins aussi dur que de se familiariser avec la hauteur du saut. Le contrôle de mes mouvements et de mes émotions a été mon principal apprentissage ». 

null

 

Toujours ambitieux, Aldridge entend bien donner l’accent anglais à cette nouvelle saison de Cliff Diving. Bien sûr, il a déjà noté les dates des étapes irlandais et britanniques : le 4 août en Irlande parce qu’il aura 30 ans le jour-même de la compétition, et le 8 septembre au pays de Galles parce qu’il évoluera à domicile. Et pour faire flotter l’Union Jack, il sait qu’il pourra également compter sur son compatriote et ami Gary Hunt, tenant du titre.

« La barre va encore être placée très haut cette saison et je crois que Gary s’attend à de la concurrence. J’entends bien en faire partie » a-t-il déclaré. « J’ai appris de nouveaux plongeons et je sais qu’Orlando Duque a gagné deux étapes avec des sauts de niveau équivalent en 2011. Donc ça signifie que je peux faire quelque chose. J’ai d’ailleurs appris en Australie à réaliser un des plongeons qu’Orlando a réussi l’an dernier, le reverse double quad twist. Je ne l’ai réussi que deux fois et je l’ai fait en 9 secondes, ça m’a sacrément mis en confiance ».

nullRomina Amato/Red Bull Cliff Diving

Cette saison, les plongeurs auront à s’affronter en un contre un pour se hisser jusqu’au dernier round de chaque étape. Un nouveau format d’épreuve qui rend le challenge encore plus excitant pour Aldridge : « Ce nouveau format implique une pression énorme, ce qui a de bons et de mauvais aspects. On verra des athlètes craquer sous cette pression et d’autres se sublimer. Il n’y a pas meilleur moyen de tirer le meilleur des athlètes. La bataille sera aussi mentale, ça devrait être passionnant. Et puis j’ai toujours cherché à me remettre en question, à voir jusqu’où je pouvais aller. Me retrouver dans des situations de tout ou rien, je vais adorer ça ».

Un esprit de compétition qu’il a forgé en participant à la plus grande compétition sportive du monde, à Pékin en 2008. Mais le Cliff Diving n’est pas un plan B pour Aldridge qui considère que la compétition a un énorme potentiel : « Je pense que le Cliff Diving en tant que sport va devenir toujours plus intéressant. Au final, peu d’athlètes ont le cran d’affronter des situations aussi extrêmes et de toujours repousser les limites. C’est ce qui peut attirer encore davantage l’attention des gens, ils peuvent voir la hauteur des sauts. Le plongeon classique est un super sport mais c’est encore plus impressionnant de voir un saut de 27 ou 28 mètres de haut, de voir le temps fou que les plongeurs passent dans le vide et enfin leur impact quand ils entrent dans l’eau. Le Cliff Diving a un grand avenir ». 

Le Red Bull Cliff Diving à Bonifacio les 22 et 23 juin !

Retrouvez Red Bull sur facebook
Et sur twitter 

Article Détails