Cyril Desprès Le rêve sud-américain Marcelo Maragni/Red Bull Photofiles

Cyril Desprès est de retour en selle et se prépare actuellement pour le Desafio Litoral, un rallye-raid de six jours dans le Nord de l’Argentine.

C’est toujours très facile de se motiver pour aller rouler en Amérique du Sud. Cet endroit est vraiment devenu important pour le rallye raid depuis qu’il accueille le Dakar. Cela fait un petit bout de temps que je n’ai pas participé à une course alors ce voyage en Argentine est l’occasion parfaite pour se remettre dans le bain.

Le Desafio Litoral a lieu dans une région de l’Argentine que je n’ai jamais vue. Je ne sais pas à quoi va ressembler le parcours. Cette sensation de saut dans l’inconnu me donne vraiment envie de découvrir ce qui m’attend. Je connais les déserts d’Amérique du Sud grâce au Dakar mais on m’a dit que cette course se joue davantage sur des routes sinueuses et boueuses en forêt.

Au-delà des conditions, ce que j’apprécie dans ces courses aux quatre coins du monde, c’est de défier des pilotes très talentueux sur leur propre territoire. C’est un super challenge de se rendre dans un autre pays et d’essayer de battre les locaux sur leur propre circuit.

J’ai hâte d’initier Taddy Blazusiak à mon sport pendant le Desafio Litoral. Taddy est l’actuel champion du monde d’enduro cross, mais je sais aussi qu’il était un très grand pilote de trail. Je pense que ses qualités en trail l’aideront beaucoup en Argentine. Le plus important pour un pilote roulant en rallye raid pour la première fois, c’est la navigation. Mais Taddy est un gars malin, donc je suis sûr que ça ira pour lui.

Un autre facteur important, c’est l’aspect physique d’un rallye de six jours comme le Desafio Litoral. Il s’est passé du temps depuis ma dernière course sérieuse mais j’ai fait le nécessaire pour rester en forme et en bonne condition. Le Tour de France est passé à côté de chez moi dans les Pyrénées il y a quelques jours. C’est mon terrain d’entrainement !

J’ai participé à une course cycliste pour amateurs la semaine dernière, et elle prenait la même route que cette très difficile étape du Tour de France. La course à laquelle j’ai participé faisait 200km et passait par les cinq plus gros cols des Pyrénées. C’était une super journée. J’y suis allé avec mon co-équipier Rubin Faria, mon mécano Benji et mon beau-frère. La course était très difficile et j’étais très content de terminer en moins de neuf heures. Je suis sûr que cet entrainement me sera très utile pour le Desafio Litoral.

A la prochaine !

Cyril Desprès. 

Retrouvez Red Bull sur facebook
Et sur twitter 

Article Détails