Red Bull Cliff Diving France

RETOUR AU TOP D'€™ORLANDO DUQUE |€“ PARTIE II

Orlando Duque in Kragero Dean Treml/Red Bull Cliff Diving

Dans la première partie de cette interview, Orlando Duque nous confiait sa volonté de reprendre la compétition de plongeon de haut vol depuis une hauteur de 27 mètres après sa blessure à la cheville l’an passé. Il partagera avec nous ses motivations lors de ces mois de rééducation dans une seconde interview.

Votre rééducation suite à votre blessure à la cheville est-elle le plus grand défi que vous ayez relevé ?
Oui, car cela m’a pris plusieurs années pour atteindre la condition physique que j’avais. Seulement trois semaines après l’accident, j’avais déjà perdu environ 7 kg (de 70kg je suis passé à 63kg) dont la plus grosse partie était du muscle.

La grande question que tout le monde se pose… Quand pourrez-vous reprendre le plongeon de haut vol ?
La semaine dernière mon médecin m’a annoncé que je pouvais reprendre le plongeon. J’irai d’abord en Colombie pour m’entraîne depuis une hauteur de 25m. Je pars pour là-bas le 21 et entre le 23 et le 26 je ferai construire une plateforme haute de 27m. Je pourrai donc reprendre de la hauteur au fur et à mesure. Je commencerai à 15m puis je monterai petit à petit. J’espère être à 27m avant la fin de semaine sans avoir eu de problème avec ma cheville.

«  Mon médecin m’a annoncé que je pouvais reprendre le plongeon. J’irai en Colombie m’entraîner depuis 25m. »

Quel aspect des 2012 World Series attendez-vous le plus ?
Pour le moment j’espère surtout pouvoir participer à tout le championnat. Je souhaite par-dessus tout que ma cheville tienne le coup. Si tout se passe bien, alors je commencerai avec les plongeons déjà effectués l’an passé, ce sera déjà un bon début.

Avez-vous beaucoup réfléchi aux plongeons que vous souhaitez effectuer cette année ?
Oui et j’espère surtout pouvoir reproduire les mêmes plongeons que l’an passé. Si cela se passe bien, alors je pourrai introduire quelques nouveaux plongeons pour rehausser le niveau pendant la saison. Si les choses se passent particulièrement bien, alors je pourrai peut-être même effectuer quelques nouveaux plongeons sur lesquels je travaille depuis quelque temps…

En 2011, le niveau général du plongeon de haut vol s’est encore amélioré – cela vous encourage-t-il toujours plus à revenir en force ?
Très certainement. 2011 a vu de très beaux plongeons et même lors de la qualification en Australie nous avons aperçu de très bons plongeons de la part des rookies. Cela me motive d’autant plus à travailler pour revenir me battre pour la première place.

 

nullDenis Klero/Red Bull Cliff Diving

   

 

 

Article Détails