Oui, la slackline peut vous aider à avoir la forme

Vous pensez que c'est un truc de babos ? Pourtant, la slackline peut vous apporter bien des choses !
David Lama s'y connait en slackline
David Lama s'y connait en slackline © Manuel Ferrigato/Red Bull Content Pool
Par Ellie Ross

Deux arbres et un fil pour les relier. Une personne en équilibre sur ce fil qui avance, recule, saute, fait des figures. Vous avez l'image en tête ? Parfait, maintenant vous savez ce qu'est la slackline.

Ce sport d'aventure, inventé par des alpinistes, se paye aujourd'hui une petite réputation d'activité de babos. Plutôt immérité quand on sait que certains records récemment établis sont hallucinants. Vous voulez des exemples ? Il vous suffit de taper "record slackline" dans le moteur de recherche de notre site, les résultats sont assez fous.

Mais au-delà des records, pratiquer la slackline pourrait vous apporter plein de bonnes choses sur le plan de la santé. Voici 8 avantages que vous pourriez tirer de la pratique de ce sport. Et en plus, ça ne coute presque rien !

1. Cela améliorera votre équilibre

Emily Sukiennik sur une highline entre les deux extrémités d'une arche
Une "pro" de slackline © Krystle Wright

On ne parle pas de chakra ou de karma là, on parle d'équilibre au sens premier du terme. Que votre slackline soit tendue à 30 centimètres du sol ou à 15 mètres, tout est question d'équilibre, de balancier, de stabilité. Au début, on galère un peu. Mais très vite, on apprend à ne plus paniquer au moindre petit mouvement de balancier, à bien positionner son corps et on progresse dans ce domaine précis. Et cela tombe bien : des tas de sports nécessitent d'avoir un bon équilibre. Du ski à l'escalade en passant par le trail, la slackline peut vous ouvrir les portes de tous ces sports !

2. Vous allez avoir des abdos en acier

Pablo Signoret sur la plus longue slackline du monde (3000m)
Pablo Signoret sur la plus longue slackline © Pierre Chauffour

Vous vous trouvez un peu mou du bide mais vous détestez les exercices ? On vous comprend. Eh bien, faites de la slackline. C'est une activité qui sollicite principalement les abdominaux. Y compris pour trouver l'équilibre (même si vous vous aidez de vos bras pour faire balancier). 

Par contre, notez bien que les débutants risquent fort de sentir leurs abdos brûler pendant environ 6 semaines. C'est en tout cas l'avis d'Harry Cloudfoot, prof de slackline à Londres : "les 6 premières semaines seront un vrai test de résistance au niveau des abdos. Mais après cette période, vos muscles s'habituent à cet effort et la douleur sera moindre".

3. C'est un sport qui fait méditer

La concentration, la clé sur une longue distance © MirjaGeh.com Photography

C'est à ce moment précis de l'article que vous vous dites "ah bah voilà, c'est BIEN un truc de babos". Sauf qu'on ne va pas vous parler de méditation transcendantale. Non, en fait, pour venir à bout d'une ligne, il faut être capable d'être à 100% concentré sur ce que vous faites et sur le bout de la ligne. "Quand on débute, on a le cerveau qui ne pense qu'à la façon de garder l'équilibre et on a du mal à faire le vide" explique ce cher Harry, "alors il faut apprendre à se concentrer sur sa respiration". 

Un exercice plutôt intéressant pour la vie de tous les jours, pour le boulot ou les études.

4. Vous éviterez les douleurs dans le dos

Alex Mason en backflip sur une slackline
Alex Mason en backflip sur une slackline © Andy Mann/Red Bull Content Pool

Se mettre à la slackline, c'est aussi se renforcer au niveau des muscles du dos. Et ça, c'est bon pour vous, cela vous évitera quelques pépins en vieillissant.

Faire de la slackline vous apprend à stabiliser vos hanches et votre colonne. Ce qui vous évitera de vous abîmer le muscle carré des lombes, source de beaucoup de maux de dos quand les années s'empilent. 

Certaines études ont aussi montré que pratiquer la slackline aide à améliorer sa posture au quotidien. 

5. Vous allez avoir de TRÈS belles jambes

Pedro Rafael Marques est plutôt souple
Pedro Rafael Marques est plutôt souple © Mauro Puccini/Red Bull Content Pool

Un petit truc qu'on apprend en faisant de la slackline : plier les genoux et abaisser son centre de gravité vous aide à trouver de l'équilibre. Et autant vous dire que c'est une technique qui va vous faire bosser les jambes. D'autant que même en progressant sur la ligne, vous devez constamment plier les genoux. Au final, ça revient à faire des squats. Sauf que c'est moins chiant.

6. Vous allez éviter plein de blessures

Véritable miroir, le lac indique l'absence de vent © MirjaGeh.com Photography

Bon, principalement des blessures au niveau du bas du corps. Et c'est un scientifique qui le dit. Brennan Harris du College of William and Mary à Williamsburg : "des études se basant sur des exercices d'équilibres ont montré que travailler sa stabilité permet de réduire le nombre de blessures au niveau des genoux, des chevilles et de tout le bas des jambes."

7. C'est parfait pour la rééducation

Le long de la ligne © Krystle Wright

Ce point s'adresse aux sportifs qui se seraient blessés. Pratiquer la slackline vous aide à renforcer vos muscles sans risquer de prendre de gros chocs, mais pas seulement. C'est également utile au niveau du mental. Harry, qui s'était blessé à une hanche, a utilisé la slackline pour se remettre en forme : "c'était un vrai défi en termes de stabilité. Quand j'ai commencé, j'étais à peine capable de bouger mes hanches, mais très vite je pouvais à nouveau toucher mes orteils, me pencher et faire des squats. Et psychologiquement, c'était un bon moyen de me fixer des objectifs, d'occuper mon cerveau et de rester motivé."

8. Vous pouvez en faire partout

L'installation de la slackline
L'installation de la slackline © Pierre Chauffour

Tout ce qu'il vous faut pour pratiquer c'est votre ligne et le matériel pour l'accrocher de manière sécurisée. C'est tout. Cela ne pèse pas grand chose, cela se transporte très facilement. Autant dire que vous allez vite avoir envie de pratiquer partout, tout le temps. Et tous les bénéfices listés ci-dessus seront encore plus vrais !

En savoir plus sur
News suivante