Les 7 types de joueurs de Football Manager

Quand vous prenez place sur le banc de touche, quel genre d’entraîneur êtes-vous ?
Quel type d'entraîneur du jeu de gestion Football Manager 2017 êtes-vous ?
Quel type d'entraîneur êtes-vous ? © Sports Interactive
Par Andy Bush

Lorsque vous cliquez sur « créer une nouvelle saison » dans Football Manager, il n’y a pas de retour en arrière possible. Quand le jeu se lance avec sa réalité alternative pleine d’équipes, de matchs et de joueurs, il commence aussi à stimuler votre imagination. Il va dénicher l’entraîneur caché au fond de vous et dont vous ignoriez l’existence.

Lancer une nouvelle carrière dans FM est un peu comme tomber nez à nez avec un grizzly : vous ne savez pas vraiment comment vous allez réagir tant que vous n’avez pas croisé son regard. Et quand on entre dans le monde merveilleux de Football Manager, chacun d’entre nous devient l’un de ces sept types d’entraîneur.

1. Le pro qui porte un costard les jours de match

Derrière les projecteurs, le football cache une réalité ingrate. Il faut s’entraîner sur une pelouse synthétique trempée par la pluie, imaginer des tactiques dans des vestiaires où il fait un froid glacial, et être coincé sur l’autoroute dans une voiture des années 1980. Mais quand vient enfin le week-end, vous devez en mettre plein la vue des fans.

Ces joueurs sont les fanatiques de Football Manager, ils font passer le professionnalisme dans une autre dimension en portant un vrai costard cravate les jours de match. Ils s’inspirent du style cool de Conte et Guardiola : ils sortent du tunnel la tête haute et s’arrêtent sur le palier pour saluer les photographes imaginaires. Bien s’habiller pour impressionner est un excellent moyen de montrer à vos joueurs que vous ne plaisantez pas.

Histoire de Football Manager, le jeu de simulation de management de foot.
Football Manager © Sega/Sports Interactive

2. Le Guy Roux en survêtement

Le contraire évident du partisan du costard ci-dessus. Ce genre de joueur refuse de voir sa liberté d’expression limitée par le manque de confort d’un costume trois-pièces. Oh non, dans le monde de ce joueur, le confort est roi. Une tenue inspirée de Guy Roux (avec un survêtement, des grosses baskets blanches et un bonnet) offre la liberté de marcher le long de la ligne de touche en gesticulant dans tous les sens. Les disciples de cette secte vestimentaire rentrent chez eux après le boulot pour se changer et enfiler leur « tenue FM » avant de reprendre leur partie.

3. L’entraîneur qui oublie que c’est juste un jeu

Football Manager est un peu comme le terrier du lapin dans Alice au Pays des Merveilles. Même les joueurs les plus raisonnables peuvent y tomber. Une fois qu’une nouvelle carrière de manager est commencée, la profondeur du jeu peut créer un monde du football si réaliste qu’il peut être difficile de discerner la réalité et la fiction.

Ce genre de joueur rend totalement floues les frontières entre sa carrière FM et le vrai monde du football. Il garde une rancœur tenace contre les joueurs en retard à l’entraînement dans le jeu, et il défend loyalement les joueurs qui ont été performants pendant sa saison FM, même s’ils vivent un cauchemar dans la vraie vie.

4. Le maniaque des formations

Une formation en 3-5-2 dans le jeu vidéo Football Manager 2017 !
Vous optez pour une défense à trois, comme Conte ? © Sports Interactive

Si vous parlez un peu à tout fan de Football Manager qui se respecte, la conversation abordera forcément les formations. La formation d’une équipe de football est l’ADN de son succès. C’est une série de chiffres qui peut débloquer le code de la gloire. Est-ce que vous préférez être prudent avec un 4-5-1 ou oser le 3-4-3 de Conte ?

Le maniaque des formations reste éveillé la nuit à écumer les forums de FM à la recherche de la formation d’équipe qui le fera gagner. Courbé devant son ordi, entouré de tasses de café vides et de notes écrites à la main, ce joueur obsessif de FM ressemble plus à un théoricien du complot qu’à José Mourinho.

5. Le Super Scout

L’un des aspects les plus gratifiants de FM pour tout manager vient de l’émotion ressentie quand on voit un joueur qu’on a sorti de nulle part éclore pour devenir une superstar mondiale. Vous avez misé sur lui alors que tous les autres en doutaient, et vous lui avez donné sa chance en équipe première dans un match de coupe très important contre Gueugnon. C’est exactement ce genre de fantasme qui fait dire au Super Scout qu’il a découvert de vrais joueurs, alors que la réalité prouve le contraire.

Le Super Scout pense aussi profondément que le joueur en question « lui en doit en une » pour avoir été aussi déterminant dans la réussite de sa carrière. J’ai le même problème avec Freddy Adu, à qui j’ai fait gagner le Ballon d’Or dans FM alors que sa carrière est un désastre. Il ne serait RIEN sans moi, et je le dis à tout le monde.

6. L’accro aux statistiques

La majorité des joueurs traite Football Manager comme on boit un whisky single malt : en prenant son temps et en savourant cette expérience. Ils profitent du spectacle, des sons et de l’excitation des jours de match pour s’imaginer vraiment dans le monde du football. C’est le cas de la plupart des gens, mais pas de l’accro aux statistiques. Ce genre de joueur approche FM d’une façon purement statistique et fonctionnelle. Il n’a pas le temps pour de telles frivolités, pour regarder le match d’un angle de caméra marrant, ou pour s’enthousiasmer sur le ralenti d’un but. Oh non, il simule chaque saison à une vitesse folle.

Le moteur graphique du jeu n’est jamais utilisé, chaque résultat est instantané et à peine regardé. Chaque match devient un chiffre et chaque saison est une simple étape pour que Le Havre remporte la Champions League lors de la saison 2199.

Football Manager : Un highlight dans le jeu de gestion Football Manager !
Certains n’ont pas le temps pour les highlights © Sports Interactive

7. Le serial désinstalleur

La nature addictive de Football Manager est bien connue. Le jeu crée une réalité alternative qui peut être aussi bien un exutoire heureux qu’une perte de temps exaspérante. Si votre équipe joue bien dans FM, vous avez l’impression d’être le roi du monde. Vous débordez de confiance dans les discussions sur le foot à la machine à café, car vous êtes un entraîneur expérimenté qui a gagné des titres au plus haut niveau.

Mais il suffit d’une saison désastreuse où votre équipe est reléguée, et votre monde s’effondre. Et pour beaucoup, la seule réponse à ça est de supprimer le jeu du disque dur et de se promettre de ne plus jamais y jouer parce qu’il fait beaucoup trop rager. Mais le sérial désinstalleur sait que ça ne s’arrête jamais comme ça. Il revient toujours, incapable de résister à la tentation de réinstaller le jeu pour essayer juste une saison de plus…

Le monde de Redbull.com où vous voulez, quand vous voulez, en téléchargeant l'application mobile Red Bull pour iPhone et Android sur Redbull.com/app.

En savoir plus sur
News suivante