Games

Ces talents du Mondial qui vont exploser dans FIFA 19

© EA
Écrit par Kere
À la traîne sur FIFA 18, certains joueurs ont prouvé en Russie qu’ils méritaient de bien meilleures statistiques sur le prochain jeu d’EA Sports.
Que de chemin parcouru depuis la sortie de FIFA 18. Des centaines de matchs, des milliers de buts, des joueurs qui se révèlent, d’autres qui s’écroulent, la planète football n’est plus la même depuis l’arrivée du jeu EA entre nos mains. Ajoutons à cela une Coupe du Monde venue redistribuer les cartes et nous nous retrouvons avec un paysage changé.
Justement en Russie, certains joueurs méconnus ont percé, comme on dit. Sur FIFA 18, ils n’étaient pas des étoiles mais sur la prochaine version, disponible en septembre, ils risquent fort d’illuminer vos matchs. Petit tour d’horizon !
La note de Benjamin Pavard va exploser sur FIFA 19 après la Coupe du monde de football de 2018.
Il sort de nulle part ce Benjamin Pavard

Hernandez / Pavard, la révolution française vient des côtés

Avec la mise à jour Coupe du Monde de FIFA 18, les deux latéraux français ont vu leur note grossir légèrement, mais 80 ce n’est toujours pas assez. Pour le joueur de l’Atlético, on peut envisager un joli 85, tant son apport à l’équipe de Simeone et aux Bleus a été important. Ce défenseur central s’est mué en un des meilleurs latéraux d’Europe, ça mérite bien un coup de boost.
“PAAAAVAAAARD” le hurlement de Margotton après le but fou du Français contre l’Argentine restera un des moments forts de cette compétition. Il faut dire que cette reprise improbable et absolument parfaite a été élue but de la Coupe du Monde 2018. Le joueur de Stuttgart va également exploser sur FIFA 19, même si sa compétition n’a pas été parfaite.
Voilà les deux champions du monde qui devraient le plus grimper dans FIFA 19, les autres ayant déjà de forts jolies notes. On aimerait un 98 pour Kanté mais restons raisonnable.
Pavard et Hernandez sont les deux champions du monde qui vont voir leur note exploser dans FIFA 19.
Il vous faudra des heures de jeu pour reproduire la frappe de Pavard

Rebić / Strinić, le bug dans la matrice

Les Croates ont atteint la finale et personne, avouons-le, ne l’avait vu venir. Certains de ces joueurs ont explosé en Russie et se sont révélés aux yeux du monde. Difficile pour EA de les avoir tous jugé convenablement avant le début des hostilités russes. Évoluant dans des clubs plus modestes, certains ont donc des notes plutôt faibles. Il y a par exemple le nouveau Marseillais Caleta Car et son petit 71. Auteur d’une belle saison avec Salzburg, il devrait grappiller quelques points même s’il n’a joué qu’une poignée de minutes pendant le Mondial. Deux autres ne se sont pas du tout montrés discrets et vont exploser sur FIFA 19, à n’en pas douter.
Peu de temps avant le Mondial, Ivan Strinić s’est engagé avec le Milan AC, libre depuis la fin de son contrat à la Sampdoria. Après son excellente prestation en Russie, on peut légitimement se dire que le timing du joueur n’était pas le bon et que le club de Leonardo (le nouveau directeur sportif) a fait une sacrée affaire. Après le Mondial, Strinić aurait pu obtenir une plus belle prime à la signature, sans parler d’offres plus intéressantes. Un latéral de cette qualité ça ne court pas les rues et certains clubs huppés en cherchent, Paris en tête. Sa note sur FIFA 18 (72) n’est pas du tout en adéquation avec son niveau sur le terrain. On peut donc imaginer un bon de 10 points pour celui qui évoluera l’an prochain dans le couloir d’un Milanais légendaire, Monsieur Paolo Maldini.
Pour Rebić, c’est déjà mieux avec un 75 sur FIFA 18, mais là encore, ça ne doit que monter. L'ailier croate de Francfort a été un véritable poison, notamment pour les Argentins dont il a été le bourreau. Il est rapide, malin, teigneux et il se murmure que son club accepte de le vendre à 35 millions. Il devrait donc rapidement se trouver un nouveau port d’attache.
Rebić, bourreau de l'Argentine
Rebić, bourreau de l'Argentine

Les Anglais, ces guerriers sous-estimés

L’Angleterre visait les quarts, elle s’est arrêté en demi-finale. Gareth Southgate a fait un super boulot en s’appuyant sur une génération de joueurs bien plus forte qu’on le laissait entendre. Les notes anglaises sur FIFA 18 sont bonnes mais bien en dessous de ce que la saison et cette Coupe du Monde ont pu révélé.
Pickford (82) apparaît comme le gardien que l’Angleterre cherchait depuis des années. La polémique Joe Hart est complètement oublié, la Reine a son portier pour les 15 prochaines années. En défense, Kyle Walker (83) a prouvé qu’il était un monstre, très robuste, très fourbe et très technique, il devient indiscutable à City, en sélection et bientôt sur FIFA 19. Dans le même registre, Maguire (79 seulement) s’est imposé, au point d’affoler le mercato et Manchester United. Il peut aisément prendre 4 ou 5 points dans le futur jeu. Au milieu, le 80 du capitaine de Liverpool Henderson paraît bien sévère alors que le 76 d’Alexander-Arnold n’a aucun sens, mais ce jeune joueur a explosé récemment et n’était pas titulaire en Russie. N’oublions pas non plus Lingard (80) ou même Harry Kane (86) qui peut viser les 90 sans souci.
Terminons cette balade des Anglais avec LA révélation britannique de la compétition : Kieran Trippier. Le latéral de Tottenham (27 ans) perce sur le tard et ne le fait pas avec le dos de la cuillère. Héros face à la Suède, il a surtout été la pièce la plus précieuse dans le dispositif de Southgate, une menace constante devant, un soldat modèle en défense.
Les notes des joueurs anglais sur FIFA 18 sont en dessous de ce qu'elles devraient être sur FIFA 19.
Il y a des pépites dans cette défense anglaise

Le club des 77

Quatre joueurs américains, cantonnés à la note de 77 sur FIFA 18, méritent eux aussi bien plus. Ils ont profité de l’exposition médiatique russe pour se montrer sous leur meilleur jour.
Il y a d’abord le latéral droit brésilien Fagner, joueur des Corinthians et seul méconnu dans le Onze de Tite. En observant les notes globales de l’équipe, le voir si bas, comparé à ses partenaires, prête à sourir. Pourtant, Fagner a fait une superbe Coupe du Monde et il aurait bien embêté Mbappé si le Brésil était passé.
Les trois autres joueurs sont Colombiens, sortis trop vite du Mondial, mais impressionnants tout de même : le second couteau barcelonais Yerry Mina, l’irrégulier Quintero et le malheureux Sanchez qui a pris un rouge dès le début du premier match de sa nation.
Robin Olsen a été excellent lors de la Coupe du monde et devrait voir sa note exploser sur FIFA 19.
Robin Olsen, l'excellent portier suédois

Robin Olsen, le Nord s’en souviendra

Ce Mondial était celui des gardiens de but. Entre Subasic, Courtois, Hyun-Woo, Schmeichel, Alisson, Pickford et Lloris, nous avons été gâtés. Paradoxalement, c’était plutôt le retour de Neuer qui était attendu, mais la relève est là.
Pas simple pour Robin Olsen de sortir du lot face à une telle concurrence. Pourtant, le portier suédois a été excellent même s’il n’a pu empêcher l’élimination en quart de finale, lorsque les siens étaient bien trop cuits pour sortir l’Angleterre. Peu importe, il a marqué des points, tant et si bien que la Roma l’a rapidement attrapé dans ses filets pour remplacer Alisson parti à Liverpool.
L’ancien dernier rempart du FC Copenhague avait 76 sur FIFA 18, la logique voudrait qu’il passe les 80. On terminera ce point avec d’autres joueurs qui devraient connaître l’heureux et justifié même sort : les Japonais Inui (78) et Sakai (76), l’Uruguayen Bentancur (76) et le surprenant Belge Chadli (79).
Les révélations du Mondial seront-elles récompensées dans FIFA 19 ? Encore quelques semaines et nous serons fixés !