Games

10 GameCube games you need to play

© Wikimedia Commons
La jolie boîte de Nintendo a peut-être perdu la bataille contre la PS2, mais elle a eu droit à quelques jeux incroyables.
Écrit par Damien McFerranPublié le
La GameCube occupe une place inhabituelle dans l’histoire de Nintendo. C'est sans doute la dernière fois où le vétéran japonais a vraiment essayé de concurrencer Sony et Microsoft dans la course aux graphismes. Même si la GameCube avait une puissance similaire à la PlayStation 2 et à la Xbox, elle a échoué à atteindre les chiffres de vente que Nintendo espérait, et son faible succès commercial a obligé à un changement de stratégie drastique au siège de la société à Kyoto. Avec la Wii qui lui succèdera, Nintendo utilisera la technologie innovante du motion-control pour gagner la guerre des consoles suivantes, en vendant plus de 100 millions d’exemplaires dans le monde. Pas mal pour une console qui a pratiquement la même puissance que la GameCube. On pourrait donc penser que le cube de Nintendo était un peu faible en termes de jeux, mais c’est exactement le contraire. La console déborde de titres cultes, dont certains ont connu une nouvelle vie sur les consoles Nintendo suivantes. En voici donc 10 auxquels vous devriez vraiment jouer avant de passer l’arme à gauche.

Super Mario Sunshine

Quand Nintendo sort une nouvelle console, le premier titre qui intéresse la plupart des gens est la dernière aventure Super Mario. Même si elle arrive généralement tôt, Nintendo a fait attendre un peu les fans avec la GameCube. Luigi’s Mansion est ce qui ressemblait le plus à un jeu Mario au lancement, mais ce n’en était pas vraiment un au sens strict. Quand Super Mario Sunshine est finalement arrivé, les attentes étaient énormes. C’était le successeur de Super Mario 64, l’un des jeux vidéo les plus appréciés et influents de tous les temps. Donc seul quelque chose de vraiment remarquable pouvait être à la hauteur. En tant que tel, Super Mario Sunshine n’a peut-être pas été aussi révolutionnaire que son prédécesseur direct, mais il a introduit quelques concepts intéressants, comme le canon à eau J.E.T. en forme de sac à dos. Et il y avait aussi un superbe environnement tropical, donc ça reste un incontournable du catalogue de la GameCube.

Metroid Prime

Alors que la PlayStation 2 avait Solid Snake et que la Xbox avait Master Chief, la GameCube était coincée avec les licences Nintendo de personnages pour toute la famille. Elle risquait donc d’être ignorée par les joueurs attirés par des ambiances plus sombres. Heureusement, la situation a changé quand Retro Studios a rebooté la célèbre franchise Metroid avec ce FPS. Abandonnant la perspective en side-scrolling des opus sur NES, SNES et Game Boy, Metroid Prime vous montre le viseur de Samus Aran, ce qui permet de viser les ennemis et de scanner le décor à la recherche d’éléments. L’action était tendue mais agréable, et les éléments incontournables de Metroid (comme la possibilité de se transformer en boule pour accéder à certaines zones) restaient présents. Considéré comme l’un des meilleurs FPS de tous les temps, Metroid Prime a définitivement prouvé que la GameCube avait ce qu’il fallait pour concurrencer ses consoles rivales.

F-Zero GX

F-Zero fait partie des franchises en sommeil depuis trop longtemps, et on espère que Nintendo jugera bon de la ressusciter bientôt sur la Switch. En attendant, ce superbe jeu GameCube est le meilleur choix pour la découvrir. Il tient encore la route aujourd’hui, alors qu’il a presque 15 ans. Développé avec les experts de la course d’arcade de Sega, F-Zero GX combine de superbes graphismes avec une vitesse époustouflante pour donner l’un des jeux de course les plus jouissifs de l’histoire du jeu vidéo. Comme pour prouver son héritage, une édition arcade est sortie sous le titre de F-Zero AX, avec une énorme cabine de pilotage. On n’en trouve plus comme ça aujourd’hui, et c’est vraiment dommage.

Eternal Darkness: Sanity's Requiem 

Développé par le studio nord-américain Silicon Knights, Eternal Darkness: Sanity's Requiem a toujours été un choix étrange pour un jeu édité par Nintendo. Tout simplement parce que son contenu était très perturbant et réservé à un public averti. Situé entre plusieurs périodes différentes de l’histoire de l’humanité, ce survival horror ambitieux teste vos réactions et votre capacité à résoudre des puzzles. Et à mesure que le « sanity meter » du personnage se vide, des failles commencent à se manifester dans son esprit assiégé. Ce sont parfois des éléments sonores comme des enfants qui pleurent ou des portes qui claquent, tandis que d’autres vous immergent de façon spectaculaire, ce qui vous fait croire que votre télé ou votre GameCube rencontrent un bug. Ces « Sanity Effects » étaient tellement efficaces que Nintendo a même breveté le concept. Mais la société n’a malheureusement rien fait depuis avec la marque Eternal Darkness. Le fondateur de Silicon Knights Denis Dyack travaille actuellement sur un successeur spirituel au jeu, mais sa date de sortie est incertaine.

Star Wars Rogue Squadron II: Rogue Leader

Il manquait à la GameCube un vrai jeu Mario au lancement (Luigi’s Mansion était génial mais ce n’était pas tout à fait pareil) donc c’est Star Wars qui a eu pour tâche de vendre la console au grand public. Et on peut dire qu’il a réussi. Encensé par la critique à l’époque de sa sortie, Rogue Leader a servi à montrer de façon absolument éblouissante la puissance de la console de Nintendo en forme de boîte. Et il permettait aux joueurs de recréer certaines des batailles spatiales les plus célèbres de la trilogie Star Wars. La suite sortie en 2003 (Rogue Squadron III: Rebel Strike) était un peu désastreuse, donc évitez-la.

The Legend of Zelda: The Wind Waker 

Grâce à Internet qui n’oublie jamais, on peut regarder avec du recul la réaction initiale du web au dévoilement de The Wind Waker. À l’époque, les fans espéraient que le Zelda de la GameCube aurait droit à des graphismes réalistes et à un environnement épique. Mais à la place, ils ont eu un monde digne d’un cartoon avec des personnages mignons ayant de grosses têtes. Les réactions ont parfois été acerbes, mais quand le jeu est enfin arrivé, les critiques ont disparu. Les graphismes en cel-shading de The Wind Waker étaient absolument magnifiques (et ils continuent d’éblouir plus d’une décennie après grâce au récent portage HD sur Wii U) et le gameplay en mer était tout à fait unique dans la franchise. La série Zelda a maintenant fait un énorme bond en avant avec Breath of the Wild, mais la même sensation enivrante d’exploration est bien présente dans ce titre classique de la GameCube.

Paper Mario : La Porte millénaire

Mario n’a pas de peur de se frotter à d’autres genres que la plateforme, et Paper Mario : La Porte millénaire n’est qu’une des nombreuses aventures en RPG où le plombier bedonnant est apparu. Comme son nom l’indique, le personnage principal a été transformé en papier, ce qui donne un style visuel unique. Tout a l’air plat et plié, mais est animé en 3D. Avec un système de combat addictif au tour par tour, une excellente histoire et une tonne d’humour, Paper Mario : La Porte millénaire est l’un des meilleurs RPG de la GameCube, et c’est un changement bienvenu par rapport aux jeux Mario habituels.

P.N.03 

P.N.03 a apparemment été envisagé comme un titre rapide pour aider Capcom lors d’une année ratée commercialement. Mais il a fini par devenir si confidentiel qu’il n’a pas réussi à se vendre et qu’il n’a donc pas fait de grande différence sur le bilan de fin d’année. Pourtant, il est depuis devenu l’un des jeux cultes de la GameCube, grâce à ses magnifiques graphismes sci-fi, à son gameplay exigeant et à son personnage principal vraiment cool, la mercenaire Vanessa Z. Schneider. Il faut un peu de temps pour s’habituer aux contrôles (on ne peut pas bouger et attaquer en même temps). Mais quand on ajoute à ça le fait que les ennemis montrent clairement quand ils vont attaquer, ce système donne un jeu un excellent rythme. Le but étant d’esquiver avec classe les attaques tout en prévoyant vos propres contres et combos. P.N.03 n’est jamais sorti sur une autre console, ce qui en fait l’un des vrais trésors cachés de la GameCube.

Viewtiful Joe

Le soutien de Capcom au lancement de la GameCube a été appréciable, et même si ce titre d’action en side-scrolling a ensuite été porté sur la PlayStation 2, la plupart des fans l’associent directement avec la machine de Nintendo. Malgré son esthétique cel-shading digne d’un comic et ses graphismes incroyables, le vrai point fort de Viewtiful Joe, ce sont les pouvoirs « VFX » du personnage principal, qui lui permettent de ralentir ou d’accélérer le temps pour résoudre des puzzles et éliminer des hordes d’ennemis de façon inventive. Elégant, fluide et incroyablement fun à jouer, c’est l’un des meilleurs titres de Capcom des dernières décennies. C’est juste dommage que la licence n’ait pas été davantage exploitée avant sa disparition.

Super Smash Bros. Melee

Super Smash Bros. Melee est tenu en si haute estime par les fans de la série qu’il est toujours joué à un niveau compétitif encore aujourd’hui. Même si l’original de la N64 a posé les bases du concept où des personnages Nintendo s’affrontent, Melee a vraiment affiné l’idée, ajoutant davantage de complexité, de niveaux et de personnages à l’ensemble. Et même si Super Smash Bros sur Wii U a amélioré les graphismes, il y a encore beaucoup de fans hardcore qui jurent que l’opus GameCube n’a jamais été surpassé. Ça en fait un incontournable pour quiconque à le moindre intérêt pour cette console.
For more gaming coverage, follow @RedBullGames on Twitter and Instagram and like us on Facebook.