Marten Van Riel keeping cool
Cyclisme

Oui, faire du vélo en hiver peut aussi être agréable

© Jelle Lapere/Red Bull Content Pool
Le triathlète Marten Van Riel explique comment continuer à rouler en hiver malgré des conditions qui vous pourraient vous pousser à rester au chaud dans votre canapé.
Écrit par Julia LavaPublié le
Faire une sortie à vélo nécessite toujours une certaine préparation. Encore plus en hiver et au printemps. Mais rouler pendant cette période ne devrait pas être moins agréable. Il s’agit surtout de se préparer correctement pour votre session. L’équipement est donc essentiel et il faut savoir choisir le matériel adapté, tout en acceptant les conditions météorologiques.
Le triathlète Marten Van Riel s’entraîne chez lui, en Belgique, un pays où le froid et l’humidité se conjuguent bien aux routes glissantes et au vent glacial, notamment entre l’automne et le printemps. Personne n'est mieux placé que lui pour savoir comment aborder au mieux une sortie en vélo dans ces conditions difficiles.
Le triathlète belge Marten Van Riel roule en vélo sur le triathlon de Rotterdam en 2017.
Marten Van Riel sur le triathlon de Rotterdam en 2017

1. Adaptez votre vélo aux conditions

Le vélo de Van Riel est adapté aux conditions météorologiques qu’il rencontre. En hiver, il augmente la taille de ses pneus de route afin d’avoir une meilleure adhérence et pour qu’ils soient plus résistants. En été, de nombreux cyclistes sur route utilisent des pneus de 23 mm ou 25 mm.
"J'ai des pneus de 28 mm sur mon vélo de route pendant l'hiver. Ils offrent une adhérence et un confort supplémentaires et rendent le pilotage beaucoup plus agréable. La plus grande résistance de ces pneus vous rendra plus confiant", explique Van Riel.
Il est également utile d’opter pour des pneus offrants une meilleure protection contre les crevaisons en raison du plus grand nombre de débris que vous pouvez rencontrer sur les routes mouillées. Rouler avec une pression inférieure permet aussi d’avoir une meilleure adhérence.
En hiver, augmentez la taille des pneus de votre vélo de route pour avoir une meilleure adhérence et qu’ils soient plus résistants.
Adaptez la taille de vos pneus aux conditions
Les garde-boues sont aussi loin d’être inutiles pendant cette période. Ils éviteront à vos vêtements et à votre vélo d’être trop salis après votre sortie et vous resterez ainsi au sec quand il pleuvra. Enfin, ils vous permettront de faire durer beaucoup plus longtemps les composants de votre vélo.
"Un garde-boue ou un Ass Saver est indispensable pendant les mois d'hiver. Lorsque les routes sont mouillées, vous pouvez rentrer à la maison avec des vêtements beaucoup moins sales grâce à des garde-boues. Enfin, vos amis vous seront très reconnaissants si vous roulez en groupe car vous les éclabousserez beaucoup moins."
Un kit de réparation est également indispensable, ajoute Van Riel. "Le mien se compose d'une petite pompe à main, de cartouches de CO2, d'une ou deux chambres à air (selon la durée du trajet), de démonte-pneus et d'un outil multifonctions." Si vous ne voulez pas porter tout cela sur vous, vous pouvez le mettre dans une bouteille d'eau ou dans une sacoche à l’arrière de votre selle.
Pour un voyage à vélo, une sacoche avec les outils de base pour réparer votre vélo peut être utile.
Une sacoche accessible avec les outils de base pour réparer

2. Maintenez-vous au chaud

Le froid peut rapidement vous faire revenir à la maison. Il est donc important d’être bien équipé. Investissez dans des vêtements spécifiquement étudiés pour les conditions les plus rudes. Vous pouvez multiplier les vêtements avec une couche de base pour le haut du corps. Des maillots et une veste vous permettront de mieux lutter contre le froid. Pour le bas, le cuissard est essentiel en hiver.
"Je porte toujours un long cuissard, une couche de base et une veste imperméable ou coupe-vent. J’ai également un tour de cou que je monte au niveau du nez quand il fait très froid. De plus, je porte des lunettes sans teint. Sur la tête, j’opte pour un cache-oreilles ou un bonnet qui peuvent prendre place sous mon casque". Evidemment, il ne faut pas non plus négliger vos mains et vos pieds.
"Les extrémités de votre corps refroidissent toujours plus rapidement. Par conséquent, assurez-vous d'avoir une paire de chaussettes chaudes, des chaussures imperméables, des couvre-chaussures et une paire de gants imperméables ou coupe-vent avec lesquels vous pouvez toujours tenir confortablement votre guidon."
Marten Van Riel
Marten Van Riel

3. Soyez visible

Non seulement il fait froid en cette saison, mais les jours sont plus courts et il est probable que vous soyez moins visible en fonction de vos heures de sortie et si les nuages ou la brume sont présents. Assurez-vous donc d'être visible sur la route avec des feux de vélo adaptés et également grâce à vos vêtements.
Pour rouler en vélo pendant les mois sombres de l'hiver, il est toujours pratique de porter des vêtements aux couleurs vives ou avec des bandes réfléchissantes.
La sécurité avant tout
"Évidemment, un feu avant est nécessaire si vous partez sur la route tôt le matin ou le soir. En ce qui concerne le feu arrière, je recommande de toujours utiliser un feu clignotant. Cela vous rendra encore plus visible, surtout lorsque le brouillard tombera" préconise Van Riel.
"Pendant les mois sombres de l'hiver, il est toujours pratique de porter des vêtements aux couleurs vives ou avec des bandes réfléchissantes."

4. N'oubliez pas de manger et de boire

Boire et manger est essentiel quelle que soit la saison. Il est important de rester hydraté et prendre des glucides tout au long de votre sortie. Cela vous aidera à maintenir la glycémie.
"Quand vous roulez plus de deux heures, je conseille toujours d’emmener une barre, une banane ou un biscuit pour chaque heure passée dehors. En hiver, je préfère les boissons énergisantes à l'eau. L’eau est plus difficile à avaler quand elle est très froide. Quand on a quelque chose qui nous donne envie dans la bouteille, il est toujours plus facile de boire."
Le triathlète Marten Van Riel boit une canette de Red Bull pendant le tournage de "This is Belgium" à Bokrijk le 13 juillet 2020.
Marten Van Riel

5. Choisissez le bon itinéraire

Évitez les routes trop cassantes, étroites ou avec des descentes trop risquées. Les routes peuvent devenir "assez glissantes et sales en hiver" ajoute Van Riel. Utilisez des applications d'itinéraires cartographiques comme Strava pour programmer votre sortie et vous donner des idées. Si les conditions sont très difficiles sur la route, laissez votre vélo de route au garage et prenez votre VTT, votre cyclo-cross ou votre gravel.
"S'il y a de la neige ou du sel sur les routes, il vaut mieux prendre un VTT ou un vélo de cyclo-cross. Ce sera plus amusant et plus sûr."

6. Toujours préparer le prochain trajet

Avant de partir en balade, vérifiez rapidement votre vélo pour vous assurer que tout fonctionne comme il se doit. Van Riel vérifie toujours la pression de ses pneus et la transmission. Il s'assure également que son vélo est propre pour sa prochaine sortie en le nettoyant à son retour à son domicile.
"C’est sûr, ce n’est pas ce que l’on préfère faire, surtout si l’on a roulé sur des routes mouillées ou sales. Ma routine de nettoyage consiste à vaporiser d'abord du dégraissant sur la chaîne du vélo et les autres composants de la transmission, puis à les frotter avec une vieille brosse. Je lave ensuite mon cadre avec de l'eau tiède et du liquide de nettoyage pour vélo et je rince le tout. Je laisse sécher le vélo et après quelques heures, je lubrifie à nouveau la chaîne."
Marten Van Riel retire ses vêtements après une une sortie à vélo en Belgique.
Prenez le temps d'entretenir votre vélo une fois votre sortie terminée
Télécharge ici et gratuitement l’application Red Bull TV pour profiter de nos vidéos, directs et événements de musique et de sports extrêmes sur tous tes écrans !