Games

Les 5 grands changements sur NBA 2K21 MyTeam

© 2K Games
Le nouveau NBA 2K21 sort dans un contexte très particulier et s’accompagne de profonds changements sur le mode MyTeam.
Écrit par KerePublié le
Le nouveau NBA 2K débarque le 4 septembre et le mode MyTeam sera bel et bien de retour avec, cette année, de nombreuses nouveautés qui vont plus loin que le léger lifting, et qui s’ajoutent au retour d’éléments bien connus comme la Domination, la Triple Threat, les cartes évolutives... On analyse tout cela, en compagnie notamment de Slimane Saada, responsable de la toute nouvelle section NBA 2K chez LDLC OL (pour Olympique Lyonnais), ambitieuse et déterminée à faire une belle saison sur le jeu, que cela soit en 5v5 ou sur MyTeam justement, en 1v1.

1. L’année divisée en saisons

C’est la GRANDE nouveauté de MyTeam dans 2K21. Des saisons de 6 semaines vont rythmer l’année NBA 2K21. Au cours de chaque saison, le joueur va accumuler de l’expérience acquise dans tous les modes de jeu pour monter en niveau, de 1 à 40 afin d’obtenir diverses récompenses. À la fin de la saison, le joueur retombe au niveau 1 et doit repartir à l’assaut pour obtenir les nouvelles récompenses, plus fortes car adaptées à ce qui sort en pack. Par exemple, pas de cartes rubis en fin d’année alors que les cartes Opale, bien plus fortes, pleuvent sur le marché des enchères.
À titre d’exemple, pour la première saison, la récompense ultime, appelée Grand Prix, est Stephen Curry Pink Diamond 96.
C’est la grande nouveauté du mode MyTeam dans le jeu NBA 2K21. Des saisons de 6 semaines vont rythmer l’année NBA 2K21.
Exemple avec la première saison
L’énorme avantage de cette nouveauté est de donner de l’intérêt à MyTeam tout au long de l’année, et cela peu importe le mode joué, d’autant, et c’est très important, que les récompenses des modes évolueront aussi au fil de l’année. Ainsi en Triple Threat, à la fin du jeu, vous ne gagnerez plus de cartes bas niveau, donc obsolètes, mais des cartes bien plus élevées, correspondant désormais à ce qui sort en pack. C’était un des reproches que l’on pouvait faire au mode Triple Threat dans NBA 2K20, voire même Domination. Les récompenses y étaient intéressantes à la sortie du jeu, plus du tout à la fin. Une excellente décision donc.
Pour vous faire monter en niveau plus facilement, des objectifs spécifiques s’ajouteront, qu’ils soient quotidiens, hebdomadaires ou saisonniers. Par exemple, marquer 5 paniers à 3 points dans un match vous donnera X d’XP… Ces objectifs s’ajoutent donc aux matchs, à la domination, aux défis classiques etc, vous donnant une pléiade d’activités à mener.
Damian Lillard
Damian Lillard

2. Le mode Limited

C’est un tout nouveau mode de jeu en ligne, hebdomadaire, qui aura lieu le vendredi, samedi et dimanche. L’idée sera d’enchaîner les victoires sur ce laps de temps afin d’obtenir des bagues de champion échangeables contre des récompenses, dont certaines qui vous seront mystérieuses, mais avec une petite subtilité très intéressante : des restrictions de formation. Par exemple, certains week-end, vous ne pourrez jouer qu’avec des cartes d’une certaine couleur. Votre équipe habituelle, fignolée aux petits oignons, ne pourra pas forcément vous accompagner lors de ce défi. Cela poussera les joueurs à avoir une collection de cartes importantes, afin de présenter une équipe éligible de qualité. Ce mode fera donc le bonheur des férus de l’achat/revente aux enchères.

3. L’Unlimited 2.0

Le mode Unlimited a été complètement repensé. Alors qu’il demandait 12 victoires sans défaite pour obtenir la récompense suprême mensuelle, là, il s’agira de progresser dans 9 ligues de niveau afin d’atteindre le sommet aux côtés des meilleurs joueurs. Pour passer d’une ligue à une autre, il vous faudra un certain nombre de victoires, mais les défaites seront moins handicapantes. Pour passer de la ligue 9 à 8, il vous faudra par exemple 3 victoires sur 12 matchs.
Il s’agit là d’un ladder plus classique, se calquant sur d’autres jeux bien connus comme les MOBA, les jeux de cartes ou les RTS, vous permettant ainsi d’avoir un aperçu de votre niveau et de chercher à faire mieux la saison suivante. Car là aussi, le mode Unlimited ne fonctionnera plus de manière mensuelle mais bien saisonnière, captant les joueurs de multi tout au long de l’année.
À la fin de la saison, les ligues devraient avoir des récompenses adaptées, la Ligue 1 ayant le top du top, appelé Grand Prix Exclusif. La saison suivante, tout est réinitialisé. Vous reprenez au bas de l’échelle, sur un pied d’égalité avec les autres joueurs, prêts à en découdre pour obtenir de nouvelles récompenses, plus intéressantes que la saison précédente. Le mode Unlimited apparaît alors comme bien plus complet, intéressant et gratifiant.
Zion Williamson
Zion Williamson

4. Les échanges de cartes

Attention, il ne s’agira pas là d’échanges bêtes et méchants de cartes entre vous et vos amis, comme à l’époque de la cour de récré. Le format est bien plus complexe que son titre ne laisse l’entrevoir. 2K vous proposera d’obtenir des récompenses définies contre des cartes devenues obsolètes. L’éditeur a donné un exemple : la carte Pink Diamond du meneur Bob Cousy contre une carte Diamant, 2 cartes Améthystes des Lakers, 16 cartes Émeraudes, etc. Cela peut paraître délicat en début d’année, mais bien plus jouable au fil des mois, ce qui aura l’énorme avantage de pouvoir vous débarrasser des cartes en double qui ne valent plus rien aux enchères tout en améliorant votre équipe. De plus, les cartes obtenues via ce système seront totalement exclusives, dites Elite, et donc recherchées par les collectionneurs qui auront, là encore, un nouvelle activité pour s’occuper.
Autre nouveauté du mode MyTeam du jeu NBA 2K21, l'échange de carte. 2K vous proposera d’obtenir des récompenses définies contre des cartes devenues obsolètes.
L'échange de cartes
De plus, les échanges concerneront à terme les différents consommables comme les contrats ou les chaussures. Par exemple, vous pourrez obtenir un contrat illimité contre X contrats 5 matchs, etc.

5. Les cartes évolutives … évoluent !

Grande nouveauté de NBA 2K21, la carte évolutive revient dans cette édition mais avec un gros changement : elle devient personnalisable. Plutôt que d’avoir une amélioration prédéfinie et imposée, vous aurez le choix entre deux axes d’évolution, nécessitant des objectifs différents pour les débloquer. L’éditeur prend l’exemple de la carte Starter de Shaquille O’Neal et nous laisse choisir, comme le montre l’image, entre un Shaq plus athlétique et efficace au rebond, ou un Shaq plus défensif et mieux armé pour les contres. Cela modifiera également les badges de votre carte.
L'évolution de Shaquille O'Neal
L'évolution de Shaquille O'Neal
Et puisque l’on parle des badges, ce NBA 2K21 signe le retour d’une personnalisation des badges, disparue dans le précédent jeu. Vous pourrez gagner des badges ou les acheter, et les donner à presque tous les joueurs de votre choix. À la différence de NBA 2K19, il y aura des limites liées au profil du joueur, ce qui est très bien car cela évitera les dérives constatées sur le passé.
Parmi toutes ces nouveautés, on sent l’importance de la personnalisation et de vos choix (y compris dans les récompenses avec l’arrivée de la mystérieuse Ascension) qui permettra de construire votre équipe davantage à votre image. Toute une flopée d’ajouts fort bienvenus.
Télécharge ici et gratuitement l’application Red Bull TV pour profiter de nos vidéos, directs et événements de musique et de sports extrêmes sur tous tes écrans !