Lockheed Martin F16 en vol pendant le AIRPOWER16 à Zeltweg, en Autriche le 2 septembre 2016.
.

Mais pourquoi on ne fait pas le Red Bull Air Race avec des Rafales ?

© Sebastian Marko/Red Bull Content Pool

On a eu l'idée de remplacer les avions de voltige par de véritables bêtes de courses capables de dépasser le mur du son. Alors on a demandé à des experts si c'était possible ? La réponse, ici.

Depuis 2014, les moteurs et les hélices des avions du Red Bull Air Race ont été normalisés pour l'ensemble des équipes. Tout le monde est logé à la même enseigne. Reste donc le talent pour départager les pilotes dans la baie de Cannes, du 20 au 22 avril.

Alors tout ça c'est bien sympathique, hein. Les 16 portes à passer, les pylônes au ras de l'eau, le ballet des avions à 400km/h... Mais bon. On est quand même le pays qui a inventé le Rafale.

Un oiseau de titane capable d'aller chatouiller le soleil en quelques secondes. Une pépite de technologie qui enchaine un nose grind 180 et un triple front flip juste avant de fracturer le mur du son.

Et les avions du Red Bull Air Race dans tout ça ? Que vaut l'Edge 540, l'avion le plus utilisé sur la course en Master Class ?

Vitesse de pointe, maniabilité, pilotage, technologie : on a parlé avec d'anciens pilotes de chasse en compétition sur le Air Race pour trancher, une fois pour toute.

Caractéristiques techniques

Commençons par un tour du propriétaire. 

Avec une envergure de 10,86m pour un poids d'environ 15 000 kg, le Rafale, composé de titane, de kevlar et de matériaux composites, joue tous les rôles à la perfection. Bourrée de technologies, la bête coûte la bagatelle de 78 millions d'euros pour sa version la plus évoluée.

Le Edge 540, l'avion de voltige le plus utilisé du Red Bull Air Race.
Edge 540, l'avion le plus utilisé sur le Red Bull Air Race

531 kg pour 7,44 m d'envergure, le Edge 540 impressionne moins sur le papier et pourtant il est l'un des monoplaces les plus précis. Très agressif avec son aile droite tranchante, l'avion possède une armature robuste en tubes d'acier qui le rend léger, résistant et facile à contrôler. Comptez au moins 300 000 euros pour le parquer dans votre garage.

Vitesse

Le circuit du Red Bull Air Race mesure 6 kilomètres. Un parcours que les avions bouclent en moins d'une minute.

Parcours Red Bull Air Race à Cannes du 20 au 22 avril 2018.
Le parcours du Red Bull Air Race Cannes

Tout simplement parce qu'un Edge 540 vole en moyenne à 370km/h avec des pointes maximum à 425,97km/h. En vitesse ascensionnelle, c'est-à-dire pour s'envoler tout droit vers les étoiles, la machine parcourt 1127m/min. Pas mal.

Un Rafale tape quant à lui les 2 203 km/h soit Mach 1,8. Pour se donner un repère, le gros boum que l'on entend, c'est le mur du son qui est à 1124kmh/h. En vitesse ascensionnelle, on arrive donc sur un truc complètement improbable : 18 290 m/min.

Pilotage

"À la base un avion de chasse est conçu pour répondre rapidement aux ordres du pilote et pour être extrêmement agile. Il vire vite, vrille vite, monte et pique vite. De nos jours, la plupart des jets sont informatisés et assistent le pilote dans la gestion du pilotage. Sans cela, il serait parfois impossible de contrôler le jet" explique Cristian Bolton, ancien pilote de l'armée de l'air chilienne et pilote du Air Race.

Dans un avion du Air Race, le pilote gère directement sa trajectoire. Tout est à son appréciation. La technologie embarquée l'aide bien sur à prendre les bonnes décisions mais l'avion n'est pas en mode pilotage automatique.

Ces appareils à hélices sont capables de se cabrer à la verticale à très haute vitesse sans grand effort. Une performance que même les avions de chasse modernes ne sont pas capables de réaliser.

Technologie

"À bord d'un avion de course, l'appareil répond à la moindre impulsion sur le manche. Dans un jet, le pilote envoie l'ordre au manche mais l'ordinateur décide de l'action à mener sur les gouvernes. À cause de la haute technologie des avions de chasse, les sensations ne sont plus les mêmes, c'est l'ordinateur qui décide du mouvement optimal" explique Martin Sonka, ancien pilote de l'Armée de l'air tchèque et sur le circuit du Red Bull Air Race depuis 2010.

"En course aérienne en revanche, toute l'attention du pilote est tournée vers les sensations de vol, la trajectoire et tout ce que nous transmet l'avion. Pendant nos runs ,on n'utilise quasiment aucun instrument et tout repose sur nos sensations, mais là elles proviennent du plaisir de piloter et de la satisfaction de contrôler son vol" reprend François Le Vot, ancien pilote de chasse Mirage et habitué de la compétition. 

Donc Rafale ou avion de voltige ?

Vous l'aurez compris, même si les avions de chasse sont plus rapides, ils n'atteindront jamais le niveau de maniabilité d'un avion de voltige. Trop technologique, la course ne serait qu'un combat d'ordinateur de bord où le pilote ferait presque figuration.

Et puis bon pour les tympans et le plaisir des yeux, mieux vaut regarder des avions voltiger à 400km/h qu'un point dans le ciel qui disparaît entre deux bouchées de ce délicieux sandwich au thon.