Games

Les conseils d’EMBfaitdugaming pour assurer sur Animal Crossing

© Nintendo
Écrit par Maxime « OtaXou » Lancelin-Golbery
Animal Crossing New Horizons a beau être simple d’aspect, il offre bien plus qu’il n’y paraît. EMBfaitdugaming vous aide à voir au-delà des apparences et creuser ses spécificités.
Ancien juriste reconverti créateur de contenus jeux vidéo, EMBfaitdugaming n’a pas pu résister à l’appel d’Animal Crossing comme bon nombres d’entre vous. Après avoir plongé profondément dans l’univers coloré et paisible de Nintendo, et dévoré le titre pendant des centaines d’heures, il répond à nos questions pour vous aider à tirer le meilleur de la simulation pittoresque.
A qui et pourquoi recommanderais-tu Animal Crossing New Horizons ?
Je recommanderai le jeu à un petit peu tout le monde, peu importe l’âge et ça c’est très important. À ceux qui ont envie d’un jeu qui tient sur la durée, calme et intelligent, qui a de vraies choses à apprendre au joueur. À ceux qui aiment s’investir dans un jeu, passer plein de temps en une session comme grignoter petit à petit tous les jours. À ceux qui ont envie de détente et de créer leur petit paradis à eux. Et en plus, la seule violence dans Animal Crossing, c’est les coups de filets à papillon dans la tronche…
Quel est selon toi le plus gros défi du jeu ?
Pour moi, c’est la terraformation. Ça a été implémenté dans cet épisode-là, une nouvelle composante au centre du gameplay. Elle permet de remodeler intégralement son île, en ajoutant des parcelles, des ponts, des rizières… Quand on a envie de créer et qu’on a de l’imagination, c’est parfait. Un peu comme Minecraft, mais dans une plus faible mesure. Finalement, le plus gros défi est de faire appel à son imagination et apprendre à créer à partir d’elle.
Nouvelle composante du gameplay d'Animal Crossing New Horizons, la terraformation permet de remodeler intégralement son île, en ajoutant des parcelles, des ponts, des rizières.
Le mode Remod’île, qui permet la terraformation
Doit-on forcément modifier l’horloge de sa console pour jouer efficacement ?
Je pense que c’est un jeu qui se veut être non pas lent mais progressif. C’est un jeu calme qui se vit au jour le jour, et les choses se débloquent petit à petit. Modifier l’heure de sa console… C’est quelque chose d’extrêmement personnel. Certaines personnes n’ont pas le temps d’attendre, ne peuvent pas y jouer tous les jours… Mais pour moi, c’est casser la progression journalière qui est un principe fondateur d’Animal Crossing : y aller petit à petit, prendre son temps et savourer. Après, c’est aussi un peu la mauvaise propension de beaucoup de gens de vouloir tout, tout de suite, maintenant, sans attendre… alors qu’on est dans un jeu calme.
Plutôt que de casser la progression, la solution serait le partage ?
La personnalisation de son île passe par la construction des objets, et donc récupérer des centaines voire des milliers de plans qu’on ne verra peut-être jamais. Donc oui, le partage est extrêmement important, via les réseaux sociaux ou certaines communautés de joueurs d’Animal Crossing. Le jeu d’ailleurs conditionne le joueur à vouloir partager avec les autres : certaines ressources comme les fleurs ou les fruits ne peuvent être obtenues que comme ça. Le partage est le moteur-même d’Animal Crossing.
Que peut-on faire pour devenir un meilleur pêcheur ?
Acquérir de l’expérience. Il faut savoir à quels endroits pêcher le mieux, à quelles heures… Et bien regarder la bébêtopédie pour connaître tout ça. Maximiser ses chances selon les spots, et les pourcentages d’apparition avec des appâts. Au fur et à mesure, on va apprendre à repérer les poissons les plus gros et qui offrent le plus de clochettes.
Sur Animal Crossing New Horizons, il faut savoir à quels endroits pêcher le mieux, à quelles heures.
Vous allez énormément voir cet écran
Et pour attraper les meilleurs insectes ?
Pour les insectes, c’est sensiblement la même chose. Mais surtout, il y a l'hybridation des fleurs (un croisé entre deux couleurs de la même espèce), qui font apparaître des insectes plus rares.
Comment peut-on trouver ces coins et ces horaires ?
On peut trouver ça facilement sur internet, il y a des sites très bien. Après, c’est un achat en plus qui n’est pas indispensable, mais le guide officiel proposé par Nintendo répertorie absolument tous les horaires d’apparition des poissons et des insectes, les saisons, les prix… Je m’en sers énormément pour les fleurs et les insectes. À mon sens, le guide n’est pas important, mais va te permettre de t’améliorer dans la recherche et trouver ce défi. Pour les ressources dont on a besoin, il est très intéressant.
Quelle est la manière la plus efficace de remplir son musée ?
Si on veut aller vite, on peut aller sur des îles de l’autre hémisphère chez d’autres joueurs trouver les ressources et changer l’horloge de sa console pour récupérer les ressources d’autres saisons et horaires. Mais pour moi, le musée est l’expression la plus simple et la plus pure de l’évolution progressive. Chaque jour, on va être sur notre île, récupérer des insectes, des poissons, des fossiles et les donner au musée. Chaque mois. Chaque saison aussi. Ça se fait au fur et à mesure. Moi, et c’est très personnel, j’aime pouvoir vivre le jeu au fur et à mesure, en suivant ce que Nintendo a pensé avant tout. Après, chacun sa façon de jouer.
Comme dans les précédents jeux Animal Crossing, vous pouvez collectionner les insectes en les entreposant dans un musée dirigé par Thibou.
Thibou, le véritable MVP
Qu’en est-il des îles mystères ? Quel est leur intérêt ?
Récupérer des ressources qu’on a pas sur son île, comme du bambou, par exemple, qui te permettra de construire des choses différentes. Les îles mystères rares auront notamment des poissons rares, ou beaucoup de clochettes, ou encore des fleurs hybrides. Après, c’est un pourcentage de chance : 85 à 90% du temps, ce sera une île classique avec un meuble dans les arbres en les secouant ou des fruits qu’on n’a pas. Sans le Nintendo Switch Online pour te sociabiliser, c’est le meilleur moyen de récupérer ça. Mais les îles mystères s’essoufflent assez vites sur la durée à partir du moment où on peut aller chez les autres. L’expérience sociale prime avant toute chose.
Pour un profane, qu’est-ce que le marché des navets ?
Ça c’est vraiment un truc très intéressant d’Animal Crossing et qui m’a particulièrement plu avec la terraformation : la vulgarisation de la Bourse. Les navets sont des objets qu’on ne peut acheter que le dimanche matin, avec un taux. Puis chaque jour, le taux change à midi, et ce jusqu’au samedi soir. Et le dimanche, si on ne les a pas vendus, ils pourrissent et ne valent plus rien.
Comment peut-on le gérer efficacement ?
C’est une spéculation sur la plus-value que l’on fera à la revente. C’est cette recherche qui est intéressante. Et c’est là que l’aspect social redevient important, puisque d’autres personnes auront d’autres taux de revente de navets, et dans 75% des cas, c’est ce qui est le plus intéressant. C’est un investissement qui peut s’avérer avantageux comme très risqué si on a pas d’amis, d’aspect social, de son côté. Quelqu’un qui jouera seul investira beaucoup moins qu’en communauté.
Animal Crossing New Horizons : Le cours peut aller jusqu’à 800 clochettes.
Le cours peut aller jusqu’à 800 clochettes
Certains joueurs ont carrément créé un « marché noir » autour de tout ça. Est-ce que ça casse l’esprit du jeu ?
Ça casse pas vraiment le jeu parce que ça a toujours fonctionné comme ça. Encore une fois : chacun joue comme il veut, donc difficile de critiquer quelqu’un qui fait ça. Et puis faut pas oublier que la personne prend du tout aussi pour ouvrir son île, gérer sa file d’attente… Donc je peux comprendre. Après, dans ma communauté, on ouvre les portes de nos îles et on laisse un petit quelque chose. Des pépites d’or, des fleurs, un petit sachet de clochettes… Mais c’est sur la base du volontariat, et je pense que la personne qui en profite a envie de remercier. Et on a plus envie de remercier quelqu’un qui ne nous demande rien que celui qui nous demande de payer l’entrée. En plus, au final, on se rend vite compte que les clochettes ne sont pas fondamentales parce que tout va s’obtenir assez facilement. Souvent, une fois suffit.
Est-ce qu’Animal Crossing est LE jeu du capitalisme ?
Mais totalement. Et c’est très amusant, parce que ça l’est sur absolument tout. Le capitalisme et le matérialisme exacerbés. Les clochettes finiront sur un compte en banque avec le seul plaisir de voir le chiffre grimper, et on blinde son inventaire de meubles qui ne serviront jamais.
L’avatar du capitalisme dans Animal Crossing New Horizons sur Nintendo Switch.
L’avatar du capitalisme
Comment bien profiter de l’outil de terraformation, le Remod’île ?
Déjà, on la débloque en avançant dans le jeu et en réussissant à avoir une réputation d’île de trois étoiles. Et pour l’optimisation, y’a plusieurs écoles. Certains préfèrent prendre leur île comme elle a été donnée aléatoirement dans le jeu, et modifier parcelle par parcelle. Personnellement, j’ai préféré raser intégralement l’île et me faire mon petit plan dans ma tête à partir de là. Sur internet, certains sites sont dédiés à ça. Après, certaines choses ne sont pas permises : pas de cascade dans les coins, des coins pas trop arrondis, pas de modification des embouchures des rivières… Il y a aussi quelques astuces : les poissons n’apparaissent que sur des rivières de trois blocs de côté par exemple. Tout un système qu’on apprend au fur et à mesure.
Et de l’outil motifs ?
Ça prend du temps, pixel par pixel, mais c’est très intéressant de créer ses propres motifs, que ce soit à partir d’un modèle ou non. Les pixels sont assez gros, donc il faut parfois adapter. C’est comme le dessin : certains ont besoin de modèle, d’autres peuvent le faire directement. Le tout est de s’y mettre ! Après, il faut aussi savoir qu’il y a une application sur mobile qui te permet d’importer des photos et de les transformer en pixels pour les mettre directement sur le jeu.
Télécharge ici et gratuitement l’application Red Bull TV pour profiter de nos vidéos, directs et événements de musique et de sports extrêmes sur tous tes écrans !