Depuis quelques années les cyclistes déjantés des Bikestormz, s’accaparent les rues de Londres.

Quand les bikers de Londres prennent le pouvoir

© Bikestormz

La révolution anglaise se fait aussi à vélo. Depuis quelques années, une bande de bikers déjantés, les Bikestormz, s’accaparent les rues de Londres et rivalisent d’acrobaties. Focus.

La bande de cyclistes des Bikestormz de Londres compte entre 2500 et 3000 membres.
Le check de Bikestormz

Ce phénomène a été crée en 2014 par Mac, un Anglais passionné de vélo urbain et avide de sensations fortes. De son côté, il pratiquait déjà le vélo d’une façon originale, en slalomant entre les voitures avec ses amis. Rapidement, il organise les premiers “Ride Out” avec une poignée de participants. Aujourd’hui, bien plus qu’un groupe de copains, la bande des Bikestormz compte entre 2500 et 3000 membres.

Parti de Londres, le mouvement s’est étendu à tout le pays avec cette volonté de fédérer les jeunes des quartiers pauvres. Mac l’explique lui-même : “Le but du Bikestormz, c’est d’unir les jeunes et de mettre fin aux guerres entre quartiers.” Les jeunes se rassemblent pour créer une véritable unité, loin des embrouilles de banlieue. Leur devise : “Lâchez les couteaux et montez à vélo.”

Munis de leurs GoPros et de leurs téléphones portables, les Bikestormz défient les voitures et les passants et transforment la route en un gigantesque terrain de jeu.

Cyclisme : La bande des Bikestormz transforment les rues de Londres en gigantesque terrain de jeu.
Jul serait fier de ce Y

Si, aujourd’hui, ce mouvement a réussi à émerger c’est avant tout grâce aux réseaux sociaux. Un espace où chaque cycliste peut exhiber fièrement ses dernières prouesses : des slaloms frénétiques entre les taxis londoniens ou des runs sauvages entre les passants. Le plus audacieux devient le plus fort ! Pour rameuter ses troupes, Mac publie une vidéo “teaser” sur Instagram et tout le clan se retrouve sur les bords de la Tamise du côté de South Bank, l’endroit préféré des skaters et des bikers, situé en plein coeur de la City.

Lâchez les couteaux et montez à vélo.La devise des Bikestormz
Les rassemblements cyclistes des Bikestormz de Londres se veulent universels et ouverts à tous.
Le crew Bikestormz dans les rues londoniennes

Les rassemblements des Bikestormz se veulent universels et ouverts à tous. Selon Mac, “c’est bien plus qu’une balade en vélo, on est là pour faire corps avec le bitume et montrer aux figures politiques et aux londoniens que les jeunes des quartiers sont bien là et existent !” Terminées les bagarres de rues, finis les codes des cités, l’unité et le jeu sont les maître-mots. Même la police londonienne a décidé de ménager les extravagances du mouvement en mettant en place un dispositif de sécurité pour encadrer les jeunes lors de leurs grosses sorties.

Avec les Bikestormz, les jeunes et leurs vélos font désormais partie du paysage de Londres.
Quelques tricks dans les rues de Londres

Certains bikers ont réussi à sortir du lot et sont désormais les porte-paroles du mouvement dans toute l’Angleterre et à l’étranger. Ils signent des contrats professionnels, avec des marques qui sponsorisent leurs actions. C’est le cas de Lew l’un des bikers les plus influent du mouvement, qui compte plus de 53 000 abonnés sur sa page Instagram.

Avec le mouvement Bikestormz, les jeunes et leurs vélos font désormais partie du paysage de Londres. C’était l’effet recherché. Ils se retrouvent pour défier les lois de la gravité et de la circulation mais également pour parler Cycles et Tricks. Au delà du risque et de l’extravagance, Bikestormz c’est aussi un groupe de passionnés, animés par l’envie de partager leur hobby au sein d’une communauté.

Suivez Jake 100 et Lew sur Instagram.