Nasser Al-Attiyah sur le Dakar 2023
© Red Bull Content Pool
Rallye-raid

L'art de gérer la fin de course sur le Dakar

En tête depuis la troisième étape, Nasser al-Attiyah fonce vers un cinquième succès sur le Dakar. Son copilote Mathieu Baumel raconte comment gérer une situation pas si confortable que ça...
Écrit par Mathieu Baumel
Temps de lecture estimé : 3 minutesPublié le
Propos recueillis par ASK
« Chaque nouveau jour qui passe est un pas supplémentaire vers l’objectif. Ce seul constat suffit amplement à notre bonheur.
Dans la voiture, forcément, le plaisir est moindre que lors des étapes de ‘’full attack’’. On roule toujours sur la retenue, on n’est jamais vraiment dans le rythme, on fait plus attention et on est stressés par chaque bosse, le moindre trou, le plus petit bruit suspect…
Duo de choc

Duo de choc

© Red Bull Content Pool

« Entre les dunes cassées, les bosses et les cuvettes, tu ne peux pas te relâcher »

Le chrono ne constitue plus notre priorité. On est juste focus sur le terrain. La motivation reste intacte, même s’il n’y rien à aller chercher. Mais ce qui nous attend à l’arrivée de cette course mythique est suffisamment grand pour ne pas faire la fine bouche.
Pour ce qui est de la concentration, c’est parfois un peu compliqué. Pas trop dans les dunes, où le danger est permanent. Entre les dunes cassées, les bosses et les cuvettes, tu ne peux pas te relâcher. On roule juste un ton en-dessous, on freine un peu plus tôt, on ne cherche pas à aller dans la sur-conduite pour rien. Comme on est sur la même longueur d’ondes avec Nasser, je n’ai pas besoin de refréner ses ardeurs !

9 minutes

Étape 11 : bienvenue dans le Quart Vide

Au programme de cette onzième étape-marathon du Dakar 2023 : la plus grande mer de sable du monde et des dunes gigantesques.

Anglais +4

Le principal, c’est de rester sur la route sans perdre trop de temps. On y arrive plutôt bien puisque notre classement de la journée se situe toujours autour des mêmes rangs, à une poignée de minutes de Sébastien Loeb.
Tout schuss

Tout schuss

© Red Bull Content Pool

La situation est assez similaire à celle de l’an dernier. On s’était aussi très rapidement retrouvé en tête avec pas mal d’avance. Il avait juste fallu rouler un peu plus fort en première semaine parce que Seb était plus proche.
Au départ, on ne s’attendait pas du tout à ce scénario-là. A vrai dire, on pensait que les Audi et la BRX seraient plus rapides que nous en vitesse pure. Avec Nasser, on était prêts à prendre tous les risques. Quand tu es à l’attaque, il faut être dans l’optimisation absolue : tout doit être parfait, il faut couper au plus court, gratter des secondes partout, passer plus vite à chaque endroit.

« Nos adversaires se sont éliminés tout seuls »

Mais depuis la troisième étape, on se focalise moins là-dessus. Nos adversaires se sont éliminés très rapidement tout seuls et nous ont laissés avec pas mal d’avance. Et ça change tout dans la manière de mener ta course. On tourne au même endroit que les autres, on ne cherche pas à couper dans les dunes, on suit les traces et on essaye juste de préserver la voiture et l’équipage pour aller au bout.
Evidemment, c’est plus intéressant d’être à l’attaque que de gérer, mais pour espérer quelque chose sur un Dakar, il faut savoir faire les deux !
Au boulot avant la dernière ligne (pas) droite

Au boulot avant la dernière ligne (pas) droite

© Red Bull Content Pool

On essaye quand même de prendre un peu de plaisir quand le terrain le permet. Mais dès que ça devient plus délicat ou trop cassant, on se met à 80% et ça ira très bien comme ça jusqu’à la fin !
Même s’il ne reste plus beaucoup de kilomètres, on ne pense pas du tout à la victoire. Ce sera seulement le cas quand on aura coupé la ligne d’arrivée de la dernière spéciale, dimanche. Surtout pas avant ! »
Découvrez nos histoires du Dakar :

9 minutes

Les aventuriers du Dakar

Sur le Dakar, les pilotes de "malle-motos" roulent la journée et réparent leurs bolides la nuit. Sans aucun répit.

Français +5

Fait partie de cet article

Dakar 2023

Le Dakar est de retour en 2023 pour un nouveau rallye-raid de folie dans les dunes d'Arabie Saoudite.

Arabie Saoudite
Voir l'événement