Les Dubh Slabs ont poussé Danny à ses limite
Bike

Danny MacAskill, comme un roc

© Dave Mackison
Parois rocheuses escarpées, caprices de la météo écossaise et drone accidenté : la légende du trial, Danny MacAskill raconte les coulisses de sa dernière vidéo, The Slabs.
Écrit par Charlie AllenbyMise à jour le
Danny MacAskill n'a pas peur des challenges. Quand il ne réalise pas des vidéos basées sur des tours de passe-passe comme Gymnasium et Imaginate, il s'attaque aux pistes les plus techniques du monde où les conséquences d'un petit dérapage peuvent être fatales.
Confiné en Écosse pendant une bonne partie de l'année 2020, le rider trial a dû trouver l'inspiration près de chez lui pour son dernier projet. Heureusement pour lui, la capitale britannique du VTT ne manque pas de possibilités.
Son dernier film, The Slabs, en est le résultat. Tourné sur son île natale de Skye, on y voit Danny s'attaquer aux Dubh Slabs, une pente de 500 m sur une paroi rocheuse habituellement réservée aux alpinistes et aux grimpeurs. Un film à couper le souffle dans lequel il pousse le bike jusque dans ses retranchements.
Salut, Danny. On dirait que c'est l'un des films les plus difficiles que tu aies réalisés. Qu'est-ce qui t'a inspiré ?
En 2020, ça a été compliqué de prévoir des voyages ou des projets. J'ai passé les premiers mois de l'année à rouler seul, à passer du temps sur mon e-bike et à transporter des palettes dans mon jardin. Quand le confinement s'est un peu assoupli, on a décidé de recommencer à tourner des vidéos à l'extérieur, dans la mesure du possible. J'ai donc commencé à chercher ce que je pouvais faire près de chez moi.
Comme je viens de l'île de Skye, j'ai eu un tas d'idées. J'avais entendu parler de ces mythiques Dubh Slabs au cœur de l'arête de Cuillin par des amis grimpeurs. Ils se trouvent dans une partie très reculée de l'île qui n'est accessible que par bateau, à quatre heures de marche ou à deux heures de cheval. Nous sommes allés les voir en e-bike pour commencer.
C'est un endroit incroyable. Vous êtes au cœur de la crête de Cuillin, vous avez une vue à 270° et sur ce lac incroyable.
Les Dubh Slabs sont un itinéraire bien connu que les alpinistes et les grimpeurs empruntent pour accéder à l'arête du Cuillin. C'est ce long morceau de roche qui s'élève du Loch Coruisk. Mon plan était d'y grimper et de voir s'il y avait une ligne praticable. J'y suis allé avec des amis et quelques semaines plus tard, nous avons attendu une fenêtre météo qui me permettrait de descendre la ligne que j'avais repérée.
A-t-il été difficile de trouver un itinéraire pour descendre ?
Oui. Nous sommes d'abord arrivés en bas des Slabs et on a été immédiatement confrontés à cette énorme paroi rocheuse qui s'incline à 60°. C'est très intimidant. C'était vraiment à la limite de ce que je pensais faisable sur un vélo.
Danny MacAskill escalade les Dubh Slabs.
Les parties les plus raides s'inclinent à 60°
Même là, je me suis dit que je ne pourrais peut-être pas aller jusqu'au bout, mais que nous pouvions monter pour voir si je pouvais trouver un chemin pour descendre. Là-haut, c'est un endroit incroyable. Vous êtes au cœur de la crête de Cuillin, vous avez une vue à 270° et sur ce lac incroyable.
Danny Macaskill contemple le lac de Dubh Slabs, sur l'île de Skye.
Danny a établi un itinéraire pour descendre la montagne
Quand on fait du VTT, on doit d'habitude se cantonner à une seule ligne. Rouler sur les slabs, c'est un peu comme faire du ski ou du snow, on peut en choisir plusieurs.
On a essayé de choisir la plus intéressante. Je voulais trouver des choses à faire au bord de la falaise et, une fois de plus, je me suis demandé plusieurs fois s'il allait être possible de les prendre, et de le faire en toute sécurité. Je ne peux pas évidemment pas m'entraîner avec une corde comme on pourrait le faire en escalade.
Est-ce que ça a répondu à tes attentes ?
Une fois que nous sommes arrivés avec l'équipe, c'était vraiment cool de faire le premier plan. Nous avons commencé par ce premier long plan de drone qu'on peut voir dans le film. À partir de ce moment, je me suis dit : "Ça va vraiment marcher".
Danny MacAskill boit un Red Bull sur les Dubh Slabs, sur l'île de Skye.
Pause fraîcheur au sommet des Dubh Slabs
C'était vraiment cool de travailler avec un drone pour la première fois et d'avoir ces images, même si malheureusement, un de nos drones a eu un accident. Normalement, quand les drones de course s'écrasent, ils ne sont pas HS. Mais là, il s'est écrasé, puis est tombé d'une falaise de 90 mètres avec la première heure et demie d'images.
On dirait qu'il n'y avait pas beaucoup de place à l'erreur. Y a-t-il eu d'autres imprévus ?
Le tournage nous a pris deux jours au lieu d'un seul. On a fait beaucoup de plans le premier jour, mais un nuage est apparu vers la fin de journée et il a commencé à pleuvoir. J'ai essayé d'aller jusqu'au bout, au grand dam de mes amis. Le vélo a commencé à devenir un peu incontrôlable.
Danny MacAskill dévale les Dubh Slabs sur l'île de Skye
Pas de place à l'erreur
J'étais à la limite du contrôle. Les pneus et les freins étaient à leurs limites
On a dû attendre une autre fenêtre météo et quelques semaines plus tard, on a réussi à trouver un bateau de pêche pour nous refaire traverser. Cette fois, j'ai réussi à obtenir des prototypes de pneus Continental. Le temps était plus agréable et avec ces nouveaux pneus, j'ai pu faire toutes les lignes que je rêvais de faire. C'est probablement l'une des choses les plus folles que j'ai jamais faite à vélo. C'était vraiment cool, mais à la limite du contrôle. Les pneus et les freins étaient à leurs limite.
Danny Macaskill sur le tournage du film The Slabs sur l'île de Skye.
Danny Macaskill à l'aise
As-tu réglé ton bike différemment ?
Le bike de Danny Macaskill pour le tournage de The Dhub Slabs : un Santa Cruz 5010.
Le Santa Cruz 5010 de Danny
Je me demandais sur quel vélo le faire. La plupart des gens penseraient à faire ce genre de choses sur un vélo de descente ou de freeride. Je suis très à l'aise sur le Santa Cruz 5010, qui est un petit vélo de piste avec un débattement de 130 mm à l'arrière. J'ai collé une fourche plus longue à l'avant pour relever la partie avant. J'ai aussi mis des rotors Magura de 220 mm à l'avant pour lui donner une très grande puissance de freinage afin d'être toujours sous contrôle. À part ça, c'était assez standard. Il a été parfait. Il était léger donc facile à transporter en haut de la colline et j'ai pu préserver mes forces pour certains trucs plus éprouvants.
C'est le début de plus de sessions en montagne ?
Comme je le dis dans le film, j'ai été vraiment inspiré par les alpinistes et les grimpeurs ces dernières années. Je regarde beaucoup de contenus de gens du monde entier qui se consacrent à essayer de nouvelles choses.
Danny MacAskill dévale les Dubh Slabs, sur l'île de Skye.
Les Dubh Slabs sont généralement réservés à l'alpinisme et à l'escalade
Je ne veux pas inciter d'autres personnes à aller là-haut et à l'essayer elles-mêmes, mais j'aime bien l'idée de piloter sur une roche où l'on peut presque établir un itinéraire. Ma façon de piloter évolue au fil du temps et j'ai envie de continuer à chercher de nouveaux défis comme celui-là et de faire des films aussi sympas.
Télécharge ici et gratuitement l’application Red Bull TV pour profiter de nos vidéos, directs et événements de musique et de sports extrêmes sur tous tes écrans !