Danny MacAskill en front flip
© Dave Mackison
Bike
Danny MacAskill défie la gravité pour le contest X Games Real MTB
Le magicien écossais du trial Danny MacAskill a dévoilé un édit très spécial pour la première compétition vidéo de VTT des X Games. Explications.
Écrit par Charlie Allenby
Publié le
En avril dernier, les X Games ont lancé leur premier concours VTT entièrement digital. Suivant le même format que les précédentes séries de vidéos "X Games Real", ce contest met au défi six riders de produire une vidéo de 90 secondes, le gagnant étant ensuite désigné par un vote du public.
DJ Brandt, Danny MacAskill, Veronique Sandler, Brandon Semenuk, Brage Vestavik et Cam Zink ont été choisis pour participer à cette première édition. Chacun d'entre eux a réalisé un film qui montre le VTT sous toutes ses formes et son meilleur jour.
Tournée au Pays de Galles au coeur de l'hiver, la vidéo de Danny MacAskill combine son style caractéristique en trial avec des sorties typiques sur les sentiers britanniques dans la forêt (avec les conditions difficiles qui l'accompagnent).
Regardez la vidéo de Danny ci-dessous, et découvrez en plus sur ce qui l’a inspiré pour créer cet édit.
Qu’as-tu ressenti quand tu as appris que tu étais sélectionné pour ce nouveau contest vidéo ?
Je me suis inscrit à la compétition à la dernière minute, car Fabio Wibmer devait initialement faire partie des concurrents, mais il s'est malheureusement cassé le pied. Cela dit, c'est un véritable honneur d'avoir été choisi pour participer à une compétition des X Games. Je regarde les X Games à la télévision depuis des années, et notamment tout ce qui concerne le skate, le BMX et tout le reste. Je sais qu'ils ont fait du VTT dans le passé, mais c'est cool de les voir revenir la discipline. C'était génial d'en faire partie.
Quelle a été ton inspiration pour le montage que tu as réalisé ?
Il faut jouer sur ses points forts. Lorsque vous voyez des concurrents comme Brandon Semenuk, Cam Zink et Brage [Vestavik], vous savez qu'il ne sert à rien d'essayer d'en mettre plein la vue. Il faut faire le dos rond et les prendre à leur propre jeu. J'ai essayé de proposer un ride plus amusant et un peu plus technique que celui pour lequel les gens me connaissent.
Pourquoi avoir choisi le centre du Pays de Galles comme lieu de tournage ?
Gros Flair pour l'Ecossais
Gros Flair pour l'Ecossais
J'ai quitté mon appartement à Glasgow et je suis allé dans le centre du Pays de Galles à cause des spots VTT fabuleux que l’on trouve là-bas. C'est là que se trouve mon ami et caméraman Robbie Meade. Je louais d’ailleurs une ferme là-bas quand on m'a demandé de participer aux X Games.
J’ai reçu l’appel en décembre. Je pense que quelques riders avaient déjà terminé leur vidéo à ce moment-là. Mais j'avais d'autres choses à faire. Nous avons commencé à tourner mi-janvier et la date limite était fixée à la fin du mois.
Le Royaume-Uni était également en confinement total à l'époque, ce qui n'a pas vraiment aidé. Une grande partie des scènes tournées dans mon film l'ont été dans un rayon de 500 mètres près de la maison de Robbie où je logeais. J’ai même ridé dans le jardin. Il s'agissait simplement de chercher près de chez soi, et de voir ce que nous pouvions trouver.
Ces restrictions ne semblent pas avoir eu d'incidence sur ta créativité.
Hippy Hop au-dessus d'une branche
Hippy Hop au-dessus d'une branche
Il est facile d'être constamment à la recherche des endroits les plus exotiques du monde. Si j'en avais eu l'occasion - si nous n'avions pas été enfermés et que nous avions pu voyager - il y a de fortes chances que je sois allé chercher des spots où il faisait plus chaud. Filmer une vidéo de VTT à la mi-janvier au milieu du Pays de Galles était vraiment un défi. Mais si vous cherchez bien près de chez vous, il y a beaucoup de choses à faire.
Quel a été le truc le plus difficile à filmer ?
Le Fufanu, le trick le plus technique du tournage
Le Fufanu, le trick le plus technique du tournage
L'une des figures avec laquelle j'ai eu le plus de mal était le Fufanu, qui est en fait une figure de BMX où l'on sort d'une rampe et où l'on tape dans un pneu.
James, du Revolution Bike Park, nous a construit une petite installation à la dernière minute. L'idée était que je descende de cette petite rampe que nous avions construite, que j'atterrisse sur la benne d'un camion, que je tape avec la roue arrière, puis que je saute. Il fallait alors que je fasse une rotation de 180° et que j'atterrisse à nouveau sur la rampe d'où j’étais parti.
C'est une figure assez simple sur un BMX, parce que ces vélos sont plus petits, plus faciles à manœuvrer et à mettre dans la bonne direction. Mais il s'est avéré être beaucoup plus difficile à la réaliser sur un VTT.
Je n'avais jamais essayé ça auparavant, l'installation était assez grande et effrayante, et il faisait très froid et humide.
Y a-t-il eu d'autres difficultés lors du tournage ?filming?
Danny Macaskill a dû composer avec la météo
Danny Macaskill a dû composer avec la météo
C'est juste que tout était un peu serré niveau timing. La météo a joué un rôle important. Un jour, au réveil, il y avait des centimètres de neige sur le sol. Et le lendemain, elle fondait. Nous avons dû faire avec. Heureusement, le bureau de Robbie était juste à côté de chez moi, ce qui nous a permis d'y travailler. J'ai l'habitude de rouler sous la pluie.
Je ne peux pas trop m'en plaindre car Brage tournait en Norvège dans la neige et a dû faire avec ça, tout comme Vero Sandler. Elle tournait pas loin d’ailleurs. En fait, une partie de son installation se trouvait au Revolution Bike Park - c'était assez drôle que nos deux vidéos soient tournées si près l'une de l'autre.