Conduite automobile

Formule 1 : la journée des métiers

© Getty Images/Red Bull Content Pool
Qui sont les hommes de l'ombre qui se démènent dans les paddocks de F1 pendant que les pilotes brillent sur la piste ? Et que font-ils au juste ? Explications.
Écrit par Mathieu FageotPublié le
Ils sont des dizaines - 80 au maximum par écurie - à s’agiter dans les paddocks à chaque Grand Prix. Mais qui sont-ils et à quoi servent-ils ? Petit passage en revue d'une team trop souvent inconnue, mais pourtant essentielle à la Formule 1.

Team manager

Commençons par celui qui chapeaute la team. Ses principales missions ? Gérer la logistique du staff (ses déplacements, par exemple) et veiller à ce que tout ce petit monde travaille en bonne et due forme. Il est notamment chargé de garder un oeil sur la réglementation de la FIA et le code sportif de la F1 afin qu’ils soient impeccablement respectés. On a bien dit impeccablement.

Ingénieurs

Les ingénieurs occupent très certainement l’un des postes les plus prestigieux des circuits, et leur tâche est aussi l’une des plus diversifiées. Si les deux ingénieurs principaux - directement rattachés aux pilotes - sont relativement connus des amateurs de Formule 1, c’est loin d’être le cas des dizaines d’autres qui surveillent les différentes performances de la monoplace pendant chaque Grand Prix. Mais que font-ils, concrètement ?
Il y’ a d’abord les ingénieurs "performance", responsables de tous les éléments liés au châssis et ses différents réglages et à la prévision de ses performances, donc.
Viennent ensuite les ingénieurs "contrôle", qui s’assurent du fonctionnement de la boîte de vitesses, de la cartographie du freinage assisté et des départs, mais surveillent aussi les surrégimes moteur.
Comme leur nom l'indique, les ingénieurs "aérodynamique" s’occupent de tous les aspects aérodynamiques de la monoplace. Sur les circuits, ils transmettent les données récoltés au département du même nom, à l’usine de conception, et s’assurent que tout roule, si on peut se permettre...
Les ingénieurs “moteur” sont chargés de tous les paramètres liés aux performances et à la sécurité du groupe propulseur de la F1. Responsables de la préparation et des réglages des groupes propulseurs, ils tiennent compte des remarques des pilotes sur l’agrément de conduite et des zones de déploiement de l’énergie électrique. Vous voyez ?
Les ingénieurs "stratégie" doivent évaluer les performances de l’équipe, mais aussi celle des adversaires. Ils les classent ensuite selon leur rythme. Avant le départ, ils étudient les différents scénarios possibles et anticipent les réactions à avoir.

Directeur technique

Si ce titre pourrait laisser qu'il a les mains dans le moteur, ce n’est pas vraiment le cas. Le directeur technique coordonne avant tout le travail des ingénieurs, et doit s’assurer que tous les éléments de la monoplace fonctionnent en parfaite harmonie. Du châssis au moteur en passant par les pneus.

Mécanicien en chef

Il supervise l’(immense) équipe de mécaniciens sur les circuits. Son rôle est de s’assurer que les spécifications de la voiture sont correctes. Il doit aussi résoudre ses divers soucis mécaniques et s’assurer que les différents réglages de la monoplace soient bien faits.

Mécaniciens

Ceux sans qui un paddock ne serait rien. Ces hommes de l’ombre doivent notamment veiller à ce que le pilote ait une voiture performante, fiable et sûre. Lors des arrêts au stands, ils procèdent aux vérifications d’usage, remplissent la voiture de carburant, battent le record du monde de vitesse de changement de pneus et sont même parfois capables de les changer en apesanteur, quand il s'agit d'Aston Martin Red Bull Racing.
F1 · 2 minutes
Un pit stop en apesanteur !

Data scientist

Il analyse tout un tas de données transmises par la voiture en temps réelle (performances moteur, efficacité aérodynamique, pression d'huile, adhérence des pneus, usure des freins…). La data aide l’ensemble des équipes techniques à savoir ce qui se passe sur la piste, avec le pilote comme sur la voiture. Un rôle primordial, donc, et qui - avec les avancées technologiques - devrait largement se développer. « Future is bright » comme dirait le slogan d’une célèbre série anglaise dystopique.
Cette liste est évidemment loin d’être exhaustive et ne concerne que les métiers des personnes présentes physiquement sur les circuits. On compte bien d’autres employés en dehors. Au total, 860 personnes ont ainsi oeuvré au bon fonctionnement de la team Aston Red Bull Racing team en 2019. Oui, 860.
Télécharge ici et gratuitement l’application Red Bull TV pour profiter de nos vidéos, directs et événements de sports extrêmes sur tous tes écrans !