Lucarne
© Mykyta Zavilinskyi/Red Bull Content Pool
Football

Dans le monde merveilleux des compils de foot Youtube

Eurodance, génies de l'esbrouffe, dénicheurs de talents et actions champagne : découvrez les artistes à l'origine de ces compils de foot qui pullulent sur Youtube.
Écrit par Barthélémy Gaillard
Publié le
Avec les brèves de mercato et les commentaires Internet, c'est l'un des dangers majeurs qui guettent les fans de ballon rond sujets à la procrastination. C'est un fait, les compils de foot Youtube ont ce pouvoir maléfique de dilater l'espace-temps et de vous plonger dans un état à mi-chemin entre la fascination et l'abrutissement. Tout le monde le sait, et pourtant, tout le monde y retourne, inexplicablement attiré par ces vidéos aux bandes-son parfois insoutenables. Si le pouvoir d'attraction de ces clips est notoirement connu, en revanche, une zone d'ombre demeure : l'identité et les aspirations de ceux qui se cachent derrière ces vidéos poétiquement intitulées « Quaresma crazy skills 2017-2018 Besiktas amazing goals ». Nous nous sommes donc plongés dans le monde merveilleux des auteurs de compils Youtube, pour comprendre qui se cachait derrière ces montages aux codes si particuliers.
On peut classer ces artistes en trois catégories différentes, au premier rang desquelles figurent les fans de football-champagne. Ces esthètes du coup du foulard et autres fanatiques du passement de jambes pullulent sur Youtube. La plupart, comme Armando, Britannique de 18 ans et créateur de la chaîne All Football, sont jeunes. Ils n'ont aucune prétention à devenir des spécialistes du foot et se contentent de « partager la beauté du football au plus grand nombre ». Opération réussie pour Armando, devenu un éditeur « installé » sur la place avec plus de 100 000 abonnés trois ans après le lancement de sa chaîne : « Ma grande satisfaction, c'est d'offrir un peu de détente aux gens. Et en parallèle, cela me permet de gagner assez d'argent pour payer une partie de mon inscription à la fac, mais aussi de m'exercer en montage et édition vidéo, le domaine dans lequel j'aimerais travailler plus tard », avance le kid, pour qui l'exercice est presque devenu une activité professionnelle à part entière.
Mais les compils de foot sur Youtube, ce n'est pas seulement ces vidéos à succès faites de crochets de Messi et de célébrations de Dele Alli. L'immersion dans la jungle des chaînes Youtube nous a rapidement plongé dans un monde moins « strass et paillettes » et beaucoup plus « banc de touche et survet » : celui des aspirants entraîneurs et recruteurs. Ces derniers appartiennent à une catégorie beaucoup plus portée sur le ballon, de ceux préférant les montages décryptant le pressing coordonné mis en place par Stéphane Moulin avec le SCO d'Angers au dernier retourné de Ronaldo. Le créateur de la chaîne Scouting Football, qui préfère rester anonyme, fait partie de cette caste plus underground, et donc plus confidentielle, puisqu'il compte « seulement » 20 000 abonnés. Il propose ainsi des vidéos pointues sur les performances de Yacine Adli, milieu de terrain prometteur des équipes de jeunes du PSG, où une explication poussée sur le succès de Wolverampthon en Championship – la deuxième division anglaise – la saison passée.
A l'inverse d'Armando, passionné de montage, le jeune homme de 20 ans, originaire du Yorkshire, n'avait « aucune compétence en vidéo ». Sa motivation à lui, ce serait plutôt son envie de « transmettre sa passion et sa vision du foot ». Mais aussi, plus pragmatiquement, son rêve de faire carrière dans le sport de haut-niveau, qu'il évoque sans détours : « J'adorerais devenir scout (recruteur dans le jargon du milieu, ndlr) pour un club et débattre des qualités de tel ou tel joueur. Si ma chaîne me permet d'accéder à cette possibilité, j'en serai très heureux. » Mais en attendant de recruter la nouvelle star de Manchester City, notre aspirant recruteur se contente de passer du temps - « énormément de temps » - à éplucher les vidéos et résumés de matches pour dénicher le nouveau joueur prometteur avant tout le monde. Le tout pour des revenus « fluctuants et insuffisants » pour l'instant, preuve que ces vidéos moins mainstream touchent logiquement un public plus restreint.

Youtube, terre d'espoir pour les footeux

Les recruteurs en herbe ne sont pas les seuls à avoir flairé l'occasion de s'illustrer sur Youtube. Les jeunes talents du foot eux-mêmes ont bien compris tout l'intérêt qu'il y avait à figurer sur la plate-forme. Et carrément à disposer de leur propre chaîne. Avec eux, nous pénétrons dans une troisième sphère, plus fermée encore : celle des self-made men, de ces jeunes joueurs qui ont un jour compté sur la vitrine que leur offrait Internet pour faire connaître leur talent. Même si l'immense majorité revoit vite ses ambitions à la baisse , certains d'entre eux, comme Pietro Tomaselli, prodige belge né en 2004, actuellement en formation du côté de l'AS Roma, sont sur le point de percer. Sa chaîne Youtube, administrée par ses parents, qui ont poliment décliné la proposition d'interview, permet de juger de son talent. Elle a surtout permis à Pietro d'une exposition médiatique inespérée pour un enfant. Une arme décisive dans le monde du foot, où la réputation peut parfois faire basculer une vie, même si les recruteurs romains ne se sont pas contentés de regarder ces vidéos avant de le débaucher.
Ainsi, pour certains dont les carrières n'ont pas encore décollé, Youtube reste la plate-forme de toutes les utopies. Parmi ces doux rêveurs, on compte Samuel Arhinful Afedzi, footballeur ghanéen qui évolue au FC Khartoum. Lassé de jouer dans le championnat ghanéen où « les salaires sont très faibles, et encore, quand ils sont versés à temps » et pas vraiment ravi d'évoluer au Soudan, « un pays très dur », Samuel a créé sa chaîne Youtube : « J'espère que quelqu'un en Europe verra enfin ce dont je suis capable et m'engagera », glisse le joueur. Un voeu pieux, même si Youtube lui permet d'entretenir l'espoir. « Mes performances sont là, visibles de tous. Si je travaille, je serai récompensé. J'ai entendu des histoires de joueurs dont la carrière a décollé comme ça », martèle le milieu offensif, à l'optimisme inaltérable. Ces histoires, pourtant, sont très rares. Et surtout parfois beaucoup plus proches de l'esbrouffe que du conte de fée. Ainsi, l'incroyable parcours d'Alieu Darbo montre bien comment, avec très peu de talent mais beaucoup d'ingéniosité, certains ont pu s'ouvrir les portes d'une carrière en pro grâce à Youtube. Son histoire, révélée par le quotidien suédois Aftonbladet et racontée par Vice, campe un jeune homme assez malin pour transformer sa chaîne Youtube en attrape-nigaud numérique. L'arnaque est simple : au milieu de ses performances accomplies sous des maillots obscurs, Alieu Darbo place subrepticement des actions de bien meilleure facture réalisées par Paul-Georges Ntep dans ses jeunes années auxerroises. Un arrangement avec la réalité qui lui a permis de poursuivre son tour du monde des championnats exotiques, de la Suède à la Croatie, malgré un niveau de jeu très faible. A sa manière, Alieu Darbo a donc fait preuve d'une intelligence et d'une adresse rare en utilisant Youtube au mieux. Qui a dit que les réseaux sociaux rendaient con ?
Bonus : Nous ne pouvions conclure cet article sur le sujet sans mentionner cet homme qui a su rendre hommage à quelques uns des plus grands génies footballistiques de notre temps en reprenant à son compte et avec humour les codes des compilations Youtube de foot. Bravo LinoTreize :