FPV Racing : 10 conseils pour vous lancer dans la course de drones ou la pratique du FPV Racing.
© Pirat Frames
Technology

10 conseils pour bien débuter en drone FPV

Petit Soldat, Fincky, Emiland et Airkoff, membres du collectif Superloop, vous donnent les clés pour bien lancer sa carrière de pilote de drone FPV.
Écrit par Le collectif Superloop
Temps de lecture estimé : 6 minutesPublié le
Tout d’abord, il faut savoir qu’il n’y a peut-être autant de façon de commencer qu'il y a de pilotes. Mais voici celle qui a fonctionné pour nous.

S’informer

Les sites internet spécialisés en FPV Racing sont une mine d'informations sur les course de drone.

La revue de presse, version drone

© Superloop

Internet est votre allié et vous trouverez une mine de renseignements sur les sites français spécialisés comme Helicomicro, Culture FPV, FPV Passion ou We are FPV. Vous y trouverez toutes les informations sur le matériel, des tutos pilotage, les événements à venir etc.
Youtube est aussi une très grande source d’information : des Youtubeurs français comme Pablo Sotes ou encore UAVFutures et Rotor Riot pour les anglophones donnent des tas d’astuces en plus d’un contenu de qualité chaque semaine. On va vous parler d’ESC, de PIDs ou jargon étrange que vous n’allez peut-être pas comprendre tout de suite mais lisez, regardez de nombreuses vidéos et vous parlerez couramment le drone FPV.

Intégrer la communauté

En France, le plus important groupe dédié à la course de drones est French FPV250 Racer.

Le drone, une activité à pratiquer entre potes

© Culture FPV

Vous n’avez même pas commencé à voler et on attaque déjà la meilleure partie de cette pratique : la communauté. L’union fait la force et les pilotes de drones l’ont compris depuis longtemps. C’est pour ça que l’on trouve sur Facebook un grand nombre de groupes dédiés. En France, le plus important s’appelle French FPV250 Racer, mais il y a aussi des groupes régionaux pour se rencontrer et voler à plusieurs.
Grâce à ces groupes, vous trouverez où voler dans votre région, de l’aide pour les problèmes de matériel, les annonces d’événements et des camarades de jeu avec qui voler et qui deviendront pour certains de vrais potes. Donc allez-y, ne soyez pas timides et venez échanger avec les pilotes.

Respecter les règles

Sans faire les rabat-joie, nous nous devons de vous rappeler que la pratique du drone est dangereuse et par conséquent réglementée. Vous pourrez trouver l’ensemble de la loi ici et en voici les 10 commandements de base :
• Ne pas survoler de personnes. Une perte de contrôle ou une panne matériel pourrait leur faire très mal.
• On ne vole pas à plus de 150 mètres d’altitude. De toute façon, les obstacles les plus sympas ne sont jamais si haut perché.
• Le vol de nuit est interdit, tout comme le fait de ne pas avoir son drone à vue.
• On ne vole pas en agglomération.
• Pas de vol à proximité d’un aérodrome ou aéroport, les avions digèrent mal les drones.
• Même chose pour les zone sensibles (centrales nucléaires, bases militaires etc…).
• Respectez la vie privée des autres, tout le monde ne veut pas apparaître dans votre vidéo freestyle.
• Si des personnes y apparaissent, il faut demander leur accord préalable avant de poster.
• S’informer sur les assurances en cas d’accident.
• En cas de doute, se renseigner sur le site du Ministère de l’écologie et du développement durable.

Ne pas céder aux sirènes du cheap

Quand vous allez commencer, vous pouvez tomber sur beaucoup de produits tout prêts, souvent en provenance directe de Chine à des prix défiant toute concurrence. C’est très tentant, mais sachez que si vous décidez de partir dans cette voie, vous allez probablement vouloir remplacer ce matériel sous deux mois, voire le casser rapidement. Nous vous recommandons donc d’investir un peu plus au début pour partir sur du matériel fiable qui durera plus longtemps.

Bien choisir sa radio et ses lunettes

La radio et les lunettes sont les premiers investissements d'un pilote de drone FPV Racing.

Il faut bien choisir sa radio et ses lunettes

© Richard Adenot

Ce sont les premiers “vrais” investissements que vous allez faire dans votre vie de pilote. Là encore, nous vous recommandons de choisir des produits de qualité, qui sont répandus dans la communauté.
Pour la radio, sachez que la norme FrSky est actuellement la plus répandue parmi les pilotes. On y trouve beaucoup d’accessoires et de récepteurs (la pièce qu’on ajoute au drone pour qu’il reçoive le signal) compatibles. Vous aurez aussi le choix entre différents deux principaux modes de pilotages : Mode 1 (gaz à droite), Mode 2 (gaz à gauche). Sachez que la majorité des pilotes de drone aujourd’hui volent en Mode 2. Nous vous le recommandons pour faciliter l’échange avec d’autres pilotes.
Pour les lunettes, là aussi il y a beaucoup de variété. Les masques (sorte de boites avec un écran au bout que l’on accroche à son visage) vous offrent une alternative abordable mais encombrante. Au contraire, les lunettes vous proposent une alternative facile à porter pour une meilleure immersion. C’est ce que nous recommandons. Les marques Fatshark et Skyzone proposent une large gamme à différents prix et sont les plus plébiscitées par les pilotes.

Commencer petit

Les drones de type “Tiny Whoop” permettent de pratiquer en intérieur grâce à leur petite taille.

Le drone Tiny Whoop, parfait pour débuter

© Superloop

Beaucoup de pilotes recommandent de débuter avec un simulateur afin de s’habituer aux commandes. Nous avons eu une approche différente : celle de commencer à piloter immédiatement en réel, mais avec un drone plus petit.
Les drones de type “Tiny Whoop” sont parfaits pour ça : ils vous permettront de vous familiariser avec les commandes, de pratiquer régulièrement en intérieur grâce à sa petite taille, tout en gardant l’esprit fun du vol.
Les simulateurs sont très utiles pour pratiquer régulièrement mais on y perd un peu la magie et le frisson de faire voler un mini robot.
Une fois que vous êtes parvenu à dompter la bête, vous êtes prêts pour passer à la taille reine du drone FPV : le 5 pouces.

Apprendre à construire soi-même

Pour savoir réparer au mieux un drone, il n'y a rien de tel que d’avoir monté soi-même son drone.

Oui, il faut être bricoleur

© Richard Adenot

C’est primordial ! Quand on commence à voler (et même après), on crashe beaucoup. Et quand on crashe, on casse. Et quand on casse, il faut savoir réparer pour continuer à voler. À moins d’être très riche, on ne rachète pas une machine toute faite à chaque rencontre avec quelque chose de dur : on reconstruit. Et pour savoir réparer au mieux, rien de tel que d’avoir monté soi-même son drone dès le début avec un bon fer à souder et beaucoup de patience. Vous trouverez des tutoriels complets sur Youtube que vous pourrez suivre étape par étape pour arriver au résultat final.
Et si vous bloquez, poser une question sur un des groupes Facebook ou demandez carrément à quelqu’un de le monter avec vous, l’union fait la force.

Voler à plusieurs

Il est facile de trouver des personnes avec qui voler sur les groupes spécialisés dans le FPV racing

La fine équipe

© Superloop

Si vous avez suivi chaque étape jusqu’ici, vous êtes déjà membre de plusieurs groupes Facebook spécialisés dans le FPV. Rien de plus facile alors que de trouver des personnes avec qui voler. C’est d’autant plus important au début car vous allez pouvoir être conseillé par des pilotes plus expérimentés, apprendre de leurs réglages et de leur pilotage. Ils vous montreront aussi les meilleurs coins pour voler en toute sécurité.

Persister

Petit Soldat, Fincky, Emiland et Airkoff donnent les clés pour devenir de pilote de drone FPV.

Toujours en équipe

© Superloop

Les débuts ne seront pas forcément faciles. Vous allez surement casser votre machines plusieurs fois, devoir réinvestir, rester bloquer sur des bugs ou des figures que vous n’arriverez pas à passer tout de suite. Mais si vous vous accrochez, vous y arriverez, et plus vous pratiquerez, plus ça deviendra facile, donc ne lâchez rien.

Partager

Pour finir, ne gardez pas vos exploits personnels pour vous. Enregistrez-les et partagez-les avec la communauté. Demandez des retours de chacun et vous n’en sortirez que meilleurs. On vous attend !
Vous pouvez suivre l'actualité de Superloop ici. Les auteurs de cet article sont Petit Soldat, Fincky, Emiland et Airkoff.

Fait partie de cet article

Red Bull DR.ONE

Les meilleurs pilotes de drones du monde entier s’affronteront les 29 et 30 septembre lors du Red Bull DR.ONE sur le circuit du Red Bull Ring en Autriche.

AutricheRed Bull Ring, Spielberg, Autriche
Voir l'événement