F1

Max Verstappen deuxième en Allemagne derrière un Hamilton record

© Getty Images/Red Bull Content Pool
Max Verstappen a terminé deuxième du Grand Prix de l'Eifel en Allemagne. Vainqueur, Lewis Hamilton égale le record de victoires de Michael Schumacher.
Écrit par Vincent GirardPublié le
C’est un week-end pour l’histoire qu’a vécu la F1 ce dimanche sur le Grand Prix de l'Eifel en Allemagne. Victorieux pour la 91ème fois de sa carrière, Lewis Hamilton a égalé le nombre de victoires de Michael Schumacher. Un record qui semblait il y a encore cinq ans difficilement accessible. Mais le pilote anglais savait déjà depuis plusieurs mois que ce n’était qu’une question de temps pour qu’il l’égale un jour. Et c’est chose faite depuis ce dimanche, lors d’une course au cours de laquelle il a profité des déboires de son coéquipiers Valtteri Bottas et de la vitesse supérieure de sa Mercedes pour l’emporter. Derrière lui, Max Verstappen monte à nouveau sur la boite alors que Daniel Ricciardo termine troisième et signe son premier podium depuis deux ans.

Hamilton saute sur l’occasion

Auteur de la pole position devant son coéquipier Lewis Hamilton, Valtteri Bottas imaginait peut-être avoir fait le plus dur au départ en maintenant l’Anglais derrière lui, malgré l’insistance du sextuple champion du monde dans les premiers virages. Malheureusement pour le Finlandais, la fête a été de courte durée. Piégé une première fois par un virage trop tardif sur lequel il a allumé ses pneus, le pilote Mercedes a laissé la première place à Hamilton. Il a ensuite abandonné, victime d’un problème moteur. La voie était désormais libre pour l’Anglais, facile vainqueur d’une course qu’il a finalement maîtrisé une fois encore sans problème.
Déjà détenteur du record du nombre de pole position, Hamilton égale donc le record de victoires de Michaël Schumacher avec 91 succès en Formule 1. Le pilote anglais peut espérer cette saison égaler également son record de titres (7) et dépasser ensuite toutes les références de l’Allemand. Symboliquement, le fils de Michaël Schumacher, Mick, est venu lui apporter un casque de son père une fois la course terminée. Un cadeau que l’Anglais a emmené avec lui sur le podium et montré du doigt dans un geste de reconnaissance.
"C'est un honneur" avouait à l’arrivée Hamilton. "Quand on est petit et qu'on regarde quelqu'un à la télé, on a tendance à idolâtrer cette personne : la qualité de ce pilote, ce qu'il a été capable de faire année après année, course après course, semaine après semaine avec son équipe… je me rappelle que je sélectionnais Michael sur un jeu qui s'appelait Grand Prix 2, je crois. Mais, vous savez, vu sa domination qui a duré si longtemps, je pense que personne ne s'imaginait – moi encore moins – que je m'approcherais des records de Michael. C'est donc un honneur incroyable, et il va me falloir du temps pour m'y faire."

Verstappen toujours là

Unique pilote à pouvoir contester la suprématie des Mercedes cette année, Max Verstappen continue de jouer le rôle de poile à gratter des Allemands. Le Néerlandais était au contact des deux Flèches d’argent sur les premiers tours de course et n’a jamais réellement lâché la pression sur Hamilton, aidé également par l’apparition d’une voiture de sécurité dans le dernier tiers de la course. Il termine finalement deuxième (son huitième podium de la saison) et profite de l’abandon de Valtteri Bottas pour revenir à 14 points du Finlandais au classement.
"En général, c’était une bonne course," commentait-il à l’arrivée. "J’ai essayé de suivre le rythme d’Hamilton, mais je n’étais pas assez rapide. Ils étaient un peu trop rapides, mais dans le dernier tour, je suis juste allé voir ce qui allait se passer. Ce tour le plus rapide m’a donné un autre point supplémentaire au championnat donc je suis très content de ça. Nous avons fini deuxième et c’est là que nous étions censés être aujourd’hui, c’est la chose la plus importante. Le reste, c’est moins important, le titre n’est plus possible."

Top 6 pour Pierre Gasly

Après sa victoire historique en Italie, Pierre Gasly avait pris deux points lors du Grand Prix de Russie une semaine plus tard. Le Français a fait mieux en Allemagne en allant chercher les huit points de la sixième place. Douzième sur la grille, le pilote Alpha Tauri a notamment lutté avec les Ferrari sur une partie de la course. Auteur d’un beau dépassement sur Charles Leclerc au 51ème tour, il continue d’inscrire des points pour son écurie sur une saison sur laquelle il a signé 7 fois sur 11 un top 10. Des résultats qui permettent à l’écurie italienne de se rapprocher à 13 points seulement de Ferrari au classement constructeurs.