Isack Hadjar termine célèbre sa deuxième place en F2 sur le podium du Grand Prix de Monaco 2024.
© Dutch Photo Agency/Red Bull Content Pool
F1

Isack Hadjar enchaîne avec une deuxième place à Monaco !

Après l’avoir emporté à Melbourne et Imola, Isack Hadjar a terminé deuxième en Formule 2 au Grand Prix de Monaco, nouvelle preuve que le pilote de 19 ans est en pleine ascension.
Écrit par Red Bull France
Temps de lecture estimé : 3 minutesPublié le
Il s’en est fallu de peu pour que le pilote franco-algérien ne réalise la passe de trois ! Parti en troisième position après des qualifications rondement menées, Isack Hadjar a réussi à passer deuxième grâce à un départ canon. Profitant ensuite des soucis mécaniques de Richard Verschoor, il a fait la course en tête une bonne partie du GP. Passé assez tôt par les stands, il était encore virtuellement leader à deux tours de l’arrivée. Malheureusement pour lui, le britannique Zac O’Sullivan a profité de la sortie de la voiture de sécurité pour rentrer aux stands sans perdre sa première place. Le francilien, qui avait ralenti dans les derniers tours pour ne pas prendre de risques inconsidérés, n’a donc pas pu le dépasser.
Le pilote franco-algérien Isack Hadjar roule au volant de sa monoplace lors de la course de Formule 2 du Grand Prix de Monaco 2024.

Isack Hadjar dans ses œuvres à Monaco

© Dutch Photo Agency/Red Bull Content Pool

Aux micros de nos confrères de L’Équipe, le jeune pilote n’a pas caché sa frustration : « Ça été une course bizarre, et si on m'avait dit ce matin que j'allais finir 2e en partant de la 3e place, j'aurais signé tout de suite, a commenté le Français. J'ai eu de la chance avec les problèmes de Richard (Verschoor) et malheureux à la fin. La manière de perdre cette course est douloureuse, c'est pour ça que je suis énervé. Je pensais avoir le contrôle de la course... Après un début de saison difficile, nous sommes vraiment constants depuis Melbourne, j'ai confiance dans la voiture et tout se passe bien avec l'équipe. »

Des qualifications mouvementées

Même s’il a décroché la troisième place lors des qualifications, tout n’a pas été de tout repos pour le jeune pilote Red Bull. Dans le tunnel de Monaco, il a notamment évité de justesse un de ses concurrents, victime de problèmes moteurs en plein virage. Une image hyper impressionnante qui a donné des sueurs froides à tous les fans devant leurs écrans. Heureusement, Isack a démontré qu’il avait des réflexes tout bonnement monstrueux.

Le point sur le classement

Vainqueur en Australie (Melbourne) et en Italie (Imola), Isack Hadjar est désormais deuxième au classement des pilotes avec 78 points. Son concurrent direct, Paul Aron, n’est qu’à deux unités devant lui.
La saison dernière, il avait totalisé 55 points. Il est donc d’ores et déjà bien au-dessus, à la lutte pour le titre de champion, démontrant ainsi à tous les observateurs qu’il est en pleine progression.
De quoi commencer à parler de lui pour une place au volant d’une F1 aux côtés de Yuki Tsunoda, Daniel Ricciardo ou même Max Verstappen ? Dans tous les cas, il sera à Barcelone le 23 juin pour (peut-être), à nouveau jouer les premières places en F2.

Fait partie de cet article

Isack Hadjar

Membre du Red Bull Junior Team depuis une victoire remarquée en Formule Régionale à Monaco, le Parisien s’est battu aux avant-postes durant sa première saison en F3 avant de rejoindre la F2 en 2023.

Voir le profil