Un rêve de gamin pour Mattias Ekström
© Jaanus Ree/Red Bull Content Pool
Rallycross
Mattias Ekström, pilote de lumière
Le pilote Mattias Ekström et le photographe Jaanus Ree ont mis le cap sur la Finlande pour un trip unique. Au programme : lac gelé, aurores boréales et noir total. Leur récit en (folles) images.
Écrit par Tim Sturtridge
Publié le
Passé du sable du Dakar à la neige du Rallye Arctique de Finlande, et donc du rallye-raid au WRC en l'espace de quelques semaines, Mattias Ekström n'est pas contre le mélange des genres. Mais si n'importe qui se serait contenté de sa belle cinquième place à Rovaniemi 15 ans après son dernier rallye, le pilote suédois avait une autre idée en tête.
Profitant du trip à travers sa Scandinavie natale, Mattias a ainsi poursuivi sa route du froid : "J'avais envie d'une petit aventure arctique" explique-t-il. "J'ai pu croiser des gens géniaux et faire des trucs dont je rêvais gamin."
Parmi eux ? Une balade en pleine aurore boréale au volant de sa Audi S1, accompagné du photographe Jaanus Ree pour immortaliser le tout. Sans savoir si le fameux phénomène aurait lieu ou non : "La météo ne semblait pas de notre côté, et on failli abandonner" rembobine le champion du monde de rallycross 2016.
"Il y a deux choses à surveiller" explique Jaanus Ree. "La clarté du ciel et l'endroit où l'aurore est censée apparaître. Mais les choses sont assez imprévisibles dans le cercle arctique. Tout ce qu'on sait, c'est que ça peut arriver un jour ou l'autre."
Le spot choisi par Ekström et Ree ? Le village de Muonio, au nord de la Finlande. Soit l'endroit où Mattias dînait au moment où son téléphone a sonné : "Cette nuit-là, on avait une chance de voir une aurore entre 20h et 22h. Mais Jaanus m'a appelé à 19h. Il m'a dit de tout lâcher et de foncer vers le lac gelé que nous avions repéré plus tôt dans la journée."
Quelques minutes plus tard, les deux hommes sont en position, et l'aurore boréale illumine enfin le ciel finlandais. Le seul problème ? La voiture de rallycross de Mattias n'a pas de phares !
"J'avais des spots devant moi et le flash de l'appareil de Jaanus, mais il faisait très sombre tout au long de la session. À certains moments, on était dans le noir total !" explique Mattias, tout aussi inquiet que Jaanus : "J'avais placé un appareil au milieu du lac et j'espèrais que Mattias ne rentrerait pas dedans. Heureusement, ça n'est pas arrivé."
"On a passé trois heures sur le lac avant de décider que nous avions ce qu'il fallait" précise Mattias Ekström. "Et c'est pile le moment où l'aurore a disparu. Dès le lendemain, le ciel était à nouveau gris. On a eu beaucoup de chance."
De la chance, certes, mais aussi du savoir-faire : "J'ai fait des plans-séquences pour avoir une double exposition" précise ainsi Jaanus Ree. "Niveau équipement, j'avais un Nikon D850 dont je changeais régulièrement l'objectif. Par ailleurs, j'avais aussi deux packs de batteries portables. Des Elinchrom ELB 1200."
Bref, Mattias a enfin pu réaliser son rêve, et se concentre d'ores et déjà sur la suite des opérations : ses débuts dans le tout nouveau championnat Extreme E : "C'est ma priorité cette année. Si quelque chose d'autre arrive entre-temps, j'aviserai. Mais pour le moment, je veux remporter cette première saison !" On lui souhaite.