La Française Myriam Nicole roule sur la piste de la Coupe du monde UCI de VTT descente 2024 aux Gets, en France.
© Karolina Krasinska/Red Bull Content Pool
Bike

Myriam Nicole : « De la confiance et du plaisir »

La Coupe du Monde des Gets a délivré un spectacle fabuleux aux fans français. Et même s’il n’y a pas eu de victoire pour Loïc Bruni ou Myriam Nicole, ils ont passé un weekend fabuleux grâce au public.
Écrit par Bérengère Boës
Temps de lecture estimé : 6 minutesPublié le
Ils vous avaient donné rendez-vous après Val di Sole, sur une piste qu’ils affectionnent et devant leur public. Le programme était parfait, mais ce que Myriam Nicole et Loïc Bruni ne savaient pas, c’est que la météo avait décidé de jouer les perturbateurs à quelques minutes de la Finale du samedi.
Le Français Loïc Bruni descend la piste de la Coupe du monde UCI de VTT DH 2024 aux Gets.

Loïc Bruni descend la piste de la Coupe du monde de VTT 2024 aux Gets

© Karolina Krasinska/Red Bull Content Pool

Les Gets, retour en force

La piste de la Coupe du Monde des Gets est un savant mélange de portions rapides et de sections en sous-bois raides et techniques. Fun fact : depuis le retour de la course en 2019, seuls des Français ont gagné ici chez les hommes. On se souvient évidemment de la victoire de Loïc Bruni aux championnats du Monde de 2022.
Loïc Bruni ou Myriam Nicole, ils ont passé un weekend fabuleux grâce au public hors norme de la Coupe du monde UCI de VTT descente 2024 aux Gets.

Le public était au rendez-vous à la Coupe du monde UCI de VTT des Gets

© Karolina Krasinska/Red Bull Content Pool

Chez les femmes, la victoire est passée de mains en mains, mais ce qui reste toujours unique aux Gets, c’est son public. Plus de dix mille spectateurs se sont massés sur les bords du circuit pour encourager les pilotes, avec une attention toute particulière pour les Français. Chauvinisme 100% assumé.
De l’extérieur, c’est un spectacle, mais pour les athlètes, ça peut représenter une forme de pression supplémentaire. Pour Myriam Nicole, l’expérience parle : « C’est la première fois où je ressentais cette motivation supplémentaire du public et que j’arrivais à gérer cette pression. Clairement, être en France avec la famille, les amis et tous les supporters, on peut vite se dire « là il faudrait quand même aller en finale, sinon ce n’est pas cool ». Cette année, j’en ai profité et ça a été un vrai plus pour moi. ».
Myriam Nicole descend la piste de la Coupe du monde UCI de VTT descente 2024 aux Gets, en France.

Myriam Nicole en action aux Gets

© Karolina Krasinska/Red Bull Content Pool

Sur la piste, le mot d’ordre aux Gets était « adaptabilité ». Les pilotes ont dû trouver leurs marques sur une piste très changeante. Il a fallu composer avec un terrain très humide au début des entraînements mais qui sèche vite. Des ornières se creusent puis se solidifient sur le tracé. « On est préparés, c’est pour ça qu’on s’entraîne tout l’hiver » nous précise Myriam. Pour elle comme pour Loïc, ils peuvent compter sur leurs équipes présentes sur le bord de la piste et qui « remontent » des informations et les meilleures lignes à prendre.
D’ailleurs ça paye puisque Loïc Bruni termine troisième des demi-finales et Myriam Nicole est deuxième à l’issue de cette avant-dernière descente du week-end.
Vendredi soir : alerte. Les téléphones vibrent sous la tente Specialized Gravity et Commencal Muc-Off, on apprend qu’une alerte météo est en place et que le timing de la finale va être chamboulé. Confirmation au petit matin : les entraînements sont avancés, tout comme les finales.
Dans le camp des pilotes, on accueille la nouvelle calmement : « Il n’y a pas eu de panique. On est rodé avec tout notre travail, ça n’a rien changé et surtout, on est prêt à tout ! ».
Météo-France ne s’est pas trompé ce coup-ci. Dès la fin des entraînements réalisés sur le sec, la pluie s’abat sur la piste des Gets et le terrain change sans qu’aucun pilote ne puisse prendre ses marques dessus. La finale se déroulera dans la boue, et ça sera une découverte pour tout le monde.
Myriam Nicole ride sur la piste de la Coupe du monde UCI de VTT descente 2024 aux Gets.

L’adversaire la plus redoutable aux Gets, c’était la piste

© Karolina Krasinska/Red Bull Content Pool

Il faut ensuite se conditionner mentalement pour s’élancer sur une piste si changeante : « Encore une fois, c’est l’adaptabilité. J’aime la pluie et je sais que je sais faire ». Myriam s’élance donc déterminée mais pas tête baissée : « J’ai eu les infos de la piste dans la cabane de départ, je savais que ça glissait ‘beaucoup beaucoup’ en bas. On m’a bien dit de prendre l’échappatoire. C’est vraiment un travail d’équipe ».
Mais l’adversaire la plus redoutable aux Gets, c’était la piste, et Myriam glisse sur une portion plate. Grosse déception pour la pilote Commencal : « J’étais furieuse mais arrivée en bas, pas de regrets, j’avais juste envie de remonter pour un autre run. ». Myriam termine quatrième à +21.261 secondes pendant que l’italienne Eléonora Farina remporte sa toute première coupe du Monde aux Gets.
Myriam Nicole a terminé quatrième à +21.261 secondes à la Coupe du monde UCI de VTT descente 2024 aux Gets, en France.

Myriam termine quatrième à +21.261 secondes à la Coupe du monde des Gets

© Karolina Krasinska/Red Bull Content Pool

Le bilan de la course reste très positif : « C’était que du bonheur de revenir et de travailler avec toute l’équipe. Ça fait chaud au cœur de voir des gens qui se saignent pour nous aider à achever nos rêves. J’ai roulé en attaquant, en me sentant bien sur le vélo, je retrouve les bonnes sensations et c’est trop bien : de la confiance et du plaisir ! »

Loïc Bruni : « je suis parfois trop réfléchi »

Au fil des reconnaissances, Loïc Bruni apparaît comme un des pilotes les plus solides et confiant sur son vélo. Le chrono parle pendant les demi-finales et rappelle à qui aurait besoin de le savoir que le leader du classement général est là pour la première place. Fidèle au poste, comme toujours depuis le début de saison.
Loïc Bruni ride sur la piste de la Coupe du monde UCI de VTT descente 2024 aux Gets.

Loïc en plein run lors de la Coupe du monde UCI de VTT DH 2024 aux Gets

© Karolina Krasinska/Red Bull Content Pool

Loïc s’élance et passe chaque section les deux roues au sol, parfois un peu « en crabe » pour reprendre son expression, mais le français ne tombe pas. Il reste solide et habile. Pendant sa descente il grappille seconde après seconde et attrape au passage le 5e meilleur temps de l’avant-dernier chrono intermédiaire. Il réussit ce que peu de pilotes ont su faire : rester sur le vélo. La foule crie son nom et l’attend avec une excitation folle dans la raquette d’arrivée.
Loïc Bruni a terminé septième de la Coupe du monde UCI de VTT descente 2024 aux Gets, en France.

Loïc Bruni termine 7e de la Coupe du monde de VTT DH 2024 aux Gets

© Karolina Krasinska/Red Bull Content Pool

Quand il passe la ligne d’arrivée, le public salue la performance de leur Super Bruni. Le seul, l’unique. Mais pour Loïc Bruni, ça ne sera pas suffisant : « Je n’ai pas réussi à me mettre en confiance, j’ai été trop prudent parce que j’avais peur de tomber. Je suis parfois trop réfléchi et je joue trop le côté ‘safe’ en en gardant beaucoup ». Il termine 7e. Hors du podium, une première cette saison.
Il rajoute subtilement : « Je remercie Amaury Pierron pour la colère qu’il a fait naître en moi. Je ne suis pas satisfait mais j’aime aussi ces déceptions qui me permettent de progresser ». Son rival depuis ces dernières années s’est effectivement payé le luxe de remporter une deuxième manche mondiale d’affilée avec cette fois-ci 6.498 secondes d’avance sur le second. Une énormité dans le milieu qui ne peut laisser indifférent. Encore moins notre quintuple champion du Monde.
Légère consolation, Loïc Bruni consolide tout de même sa place de leader au classement général et prouve que c’est dans la régularité qu’on construit sa performance. Amaury Pierron se classe logiquement comme le premier poursuivant de Loïc Bruni au classement général.
Avec sa septième place aux Gets, Loïc Bruni consolide tout de même sa place de leader au classement général de la Coupe du monde UCI de VTT descente 2024.

Loïc Bruni consolide tout de même sa place de leader au classement général

© Karolina Krasinska/Red Bull Content Pool

Va-t-on assister à une bataille pour le titre ? Rendez-vous à Loudenvielle et à Mont-Sainte-Anne pour le savoir, mais avant ça, nous retrouverons Loïc Bruni et Myriam Nicole aux Championnats du Monde en Andorre, un terrain qu’ils affectionnent tous les deux !

Fait partie de cet article

Myriam Nicole

Double championne du monde également deuxième du général des Coupes du Monde de VTT descente 2021 et 2022, Myriam Nicole fait tout simplement partie des toutes meilleures athlètes de la planète bike.

Loïc Bruni

Loïc Bruni s’est rapidement imposé comme l’un des patrons du VTT descente international. Avec cinq titres de champion du monde, il est le second athlète le plus titré de la discipline.