Virtual Boy© Nintendo
Games
Les tops et les flops des consoles de Nintendo
En attendant d’en savoir plus sur la NX, quels enseignements peut-on tirer du passé de Nintendo ?
Écrit par Tom East
Publié le
Personne ne sait exactement ce qu’est la Nintendo NX. Si on devait un écrire article titré « Nintendo NX : tout ce qu’on sait pour le moment », il serait plutôt vide. Tout ce qu’on sait, c’est que Nintendo développe une plateforme de jeu dédiée avec un tout nouveau concept, et qu’on en saura plus sur le sujet en 2016. Oui, c’est bien ça, pas à l’E3, mais en 2016. N’attendez donc pas une date de sortie dans un futur proche.
En dehors de la façon dont le nouveau système de fidélité de Nintendo impliquera la Nintendo NX, les smartphones (oui, Nintendo va faire des jeux pour mobiles maintenant), en plus de la 3DS et de la Wii U actuelles, on ne sait rien de la console en elle-même. Est-ce même une console ? Une bonne idée pour remplacer la Wii U agonisante ? Ou bien une console portable ? Après tout, la 3DS aura cinq ans quand on aura plus de détails sur la Nintendo NX.
L’idée d’un concept tout nouveau a de quoi faire baver mais aussi inquiéter les fans Nintendo en même temps. À travers son histoire, Nintendo s’est efforcé d’innover avec ses consoles portables et de salon, et même si ce fut largement réussi, il y a eu quelques échecs. Voici quelques-uns des succès et des ratés.

Les succès

NES et R.O.B. (+ de 60 millions d’exemplaires vendus)
Une image de la NES console de salon de Nintendo.
NES
Cette machine n’était pas une console de jeux Atari ratée. C’était une « Nintendo Entertainment System », avec toutes sortes d’accessoires incroyables, dont un robot nommé R.O.B. et un light gun appelé Nintendo Zapper. D’accord, R.O.B. était un peu foireux et n’était compatible qu’avec deux jeux, mais il attirait les enfants au moment du lancement de la console aux Etats-Unis. La vraie raison pour laquelle la NES a continué de marcher, c’est grâce à ses jeux, parmi lesquels Super Mario Bros, The Legend of Zelda, Castlevania, Metroid et Final Fantasy, des séries qui existent encore aujourd’hui.
Game Boy (118 millions d’exemplaires vendus)
Une image de la Game Boy, première console portable de Nintendo.
Game Boy
Sortie en 1989, la Game Boy, première console portable de Nintendo avec cartouches interchangeables, a été vendue pas loin de deux fois plus que la console NES, et a écrasé la concurrence de la Lynx et de la Game Gear, bien qu’étant moins puissante. Nintendo reproduira cette performance avec la Wii. Ce n’était pas la première console au monde à avoir des cartouches interchangeables (ce privilège revient à Microvision), mais personne n’avait vu quoi que ce soit de semblable auparavant. Je me souviens encore d’un enfant à l’avant du bus scolaire qui faisait payer 50 centimes à ses camarades de classe émerveillés pour avoir le privilège de jouer à Tetris sur cette nouvelle console enthousiasmante.
DS (154 millions d’exemplaires vendus)
Une image de la console de jeu Nintendo DS.
Nintendo DS
Et oui, un succès encore plus important que la Game Boy. Quand on pense que les gens se moquaient de la DS à sa sortie, en affirmant qu’elle serait battue par la plus puissante PSP. La DS était un peu grosse, un peu trop grise, et pas aussi puissante que sa rivale, mais ce fut un carton. Ça vous rappelle quelque chose ?
Son concept de double-écran semble avoir été inspiré par la vieille Game and Watch de Nintendo, sauf que cette fois vous pouviez l’utiliser pour effectuer des actions avec le stylet sur l’écran tactile. Quand ça marchait (comme dans The Legend of Zelda : Phantom Hourglass), c’était génial. Cette fois ça ne plaisait pas seulement aux enfants mais aussi aux plus âgés. Et même à des gens vraiment plus vieux qui aimaient garder la tête bien faite avec le programme d’entrainement cérébral. Et avec New Super Mario Bros pour titiller la nostalgie des anciens fans de la SNES, le succès était garanti.
Wii (101 millions d’exemplaires vendus)
Une image de la Wii console de salon de Nintendo.
Wii
Avec plus de 100 millions de consoles dans les salons du monde entier, il serait malvenu d’affirmer que la Wii a été autre chose qu’un énorme succès. Mais sur la fin, on soupçonne les consoles d’être passées du salon au grenier. La Wii, avec sa télécommande Wii Remote que vous aviez juste besoin d’agiter pour jouer à des jeux tels que Wii Sports, a simplifié le jeu vidéo pour les gens qui n’avaient jamais possédé de console auparavant. Elle proposait aussi de grands jeux : Super Mario Galaxy, Zelda : Skyward Sword et Xenoblade Chronicles pour n’en citer que quelques-uns.
Néanmoins, on ne peut pas nier que les plus beaux jeux étaient sur la Xbox 360 et la PS3, et beaucoup de hardcore gamers autoproclamés (ceux qui achètent plus d’un ou deux jeux par an), choisissaient les consoles plus puissantes. Compte tenu des ventes énormes de la Wii, ça semblait n’avoir aucune importance, jusqu’à ce que la Wii U sorte et que personne ne s’y intéresse à part les fans de Nintendo.
3DS (+ de 50 millions d’exemplaires vendus)
Une image de la New Nintendo 3DS XL sans lunettes spéciales.
Nintendo 3DS
Voici une authentique innovation : une console offrant un rendu 3D sans avoir besoin de lunettes 3D. D’accord, la plupart des gens que je connais mettent le curseur 3D sur OFF, mais c’était un concept tout nouveau et ça fonctionne, du moment que vous ne bougez pas votre tête ! C’est la qualité des jeux qui fait le succès de la 3DS : Mario Kart 7, Super Mario 3D Land, Fire Emblem Awakening, The Legend of Zelda : A Link Between Worlds, Animal Crossing : New Leaf et ainsi de suite… La console ne domine pas le marché comme la DS le faisait, mais quand on vend 50 millions de consoles, c’est forcément une réussite non ? Et ce d’autant plus qu’il y a la concurrence des smartphones.

Les échecs

Virtual Boy (peu d’exemplaires vendus)
Une image de Virtual Boy de Nintendo, l'ancêtre de la réalité virtuelle.
Virtual Boy
Virtual Boy était censé « immerger totalement les joueurs dans leur propre univers » puisqu’ils étaient plongés dans le casque de réalité virtuelle pour obtenir cet effet 3D. Evidemment, c’était la première console à proposer une 3D véritable de série, mais elle était trop chère, inconfortable, et certains testeurs se plaignirent des migraines qu’elle donnait. Et les jeux n’étaient pas non plus très bons. La demande en Virtual Boy était si faible qu’à peine plus d’un million d’exemplaires furent vendus dans le monde entier.
Wii U (9 millions d’exemplaires à ce jour, mais qui compte encore ?)
Wii U Nintendo : 10 idées pour venir à la rescousse de la console de jeux vidéo Wii U de Nintendo.
Comment sauver la Wii U ?
OK, la console n’a que deux ans d’ancienneté, mais la Wii U est la console de salon la moins bien vendue de Nintendo. Même la GameCube a atteint plus de 20 millions. Plutôt que de sortir une version plus puissante de la Wii, Nintendo a décidé d’innover à nouveau avec une manette tactile proche d’une tablette qui permet de jouer à des jeux pendant que quelqu’un d’autre regarde la télévision dans la même pièce. Peut-être une bonne idée, mais pas du genre à capter l’attention du public qui a probablement les yeux rivés sur une vraie tablette par exemple ? Un an plus tard, la PS4 et la Xbox One sortaient et elles se vendirent toutes les deux mieux mieux que la Wii U. Pendant ce temps, les plus gros jeux (FIFA, Call of Duty, etc.) ne sortent pas sur la console. Le temps d’un nouveau concept est peut-être venu…
Evidemment, sans savoir ce dont il s’agit, il est difficile de dire si la Nintendo NX marchera, mais ce que ce bilan nous dit, c’est qu’il est aussi difficile de tirer des leçons de l’histoire. Après tout, la console de salon la plus vendue de Nintendo (la Wii), a succédé à celle la moins vendue à l’époque (la GameCube). Et si on parle de consoles portables, l’histoire est différente puisque de la Game Boy à la 3DS en passant par la DS, Nintendo a rencontré un grand succès.
Le monde de Redbull.com où vous voulez, quand vous voulez, en téléchargeant l'application mobile Red Bull pour iPhone et Android sur Redbull.com/app.