Voir la vidéo5 minutes
Cliff Diving

À la conquête de la grotte de lumière d'Ibiza

Cinq plongeurs d'élite des Red Bull Cliff Diving World Series se sont attaqués à l'un des endroits les plus difficiles d'accès de la côte ouest sauvage d'Ibiza : la grotte de lumière.
Écrit par Katrin Strobl
Publié le
Fait partie de cet article

Red Bull Cliff Diving World Series

David Colturi

United StatesUnited States

Rhiannan Iffland

AustraliaAustralia

Gary Hunt

Celia Fernández

SpainSpain

Jonathan Paredes

MexicoMexico
Le plongeon de haut vol a atteint un un autre niveau alors que cinq plongeurs des Red Bull Cliff Diving World Series - accompagnés de la légende de la discipline, Orlando Duque - se sont réunis sur la troisième plus grande île des Baléares, en Espagne, Ibiza.
L'Australienne Rhiannan Iffland, quadruple championne des World Series, l'Américain David Colturi, le Français Gary Hunt, et les Espagnols Celia Fernandez et Jonathan Paredes. Leur objectif : conquérir la grotte de lumière.
L'aventure rime bien souvent avec challenge. Et c'est précisément ce que cette grotte d'une beauté exceptionnelle a offert aux plongeurs. "Lorsque j'ai entendu parler de cet endroit pour la première fois, j'ai été bouleversé", raconte Gary Hunt, détenteur du record des World Series. "Je ne savais pas si c'était possible d'y plonger. Puis j'ai vu des photos et me suis dit que nous pouvions le faire. Mais en voyant l'endroit en vrai, la décision a finalement été très difficile à prendre."
Le Français Gary Hunt plonge de 25,5 mètres dans la grotte de lumière (S'Ullal de na Coloms) lors d'un projet Red Bull Cliff Diving à Ibiza, en Espagne, le 5 juillet 2021.
Gary Hunt s'insère dans la grotte
Pour plonger, le tremplin idéal se trouvait 25 mètres au-dessus de l'eau cristalline, sur une minuscule plate-forme de pierre plate. Afin de franchir en toute sécurité les rochers en contrebas, les plongeurs devaient s'éloigner de six bons mètres tout en évitant d'être distraits par la paroi rocheuse du côté opposé.
"Je pense honnêtement que l'une des parties les plus délicates était le décollage, parce que il y avait ce mur juste devant nous et même si il était peu probable qu'on le touche, il fallait faire preuve d'une extrême précision car on le frôlait", explique Colturi. "Il fallait donc le fixer et se lancer à fond, se donner à fond pour franchir ce rebord et, à l'endroit voulu, se placer entre ces deux rochers. Une chose tout à fait réalisable, mais éprouvante pour les nerfs."
Si l'Américain est connu pour ses cascades hallucinantes, à l'image de son plongeon en parachute dans le lac de Lucerne, en Suisse, en 2018, une préparation minutieuse est pourtant fondamentale lorsqu'on s'attaque à un nouveau spot. "Lorsque vous commencez à parler de ces choses avec les autres plongeurs, vous obtenez tous les points de vue : le pragmatisme et un regard rationnel. C'est pourquoi il est primoridal d'échanger avec les autres avant la première tentative."
Alors que le toit de la grotte s'est effondré il y a plusieurs centaines d'années, laissant une grande ouverture donnant directement sur la mer, il a fallu aux plongeurs une grande confiance en leurs compétences pour s'élancer vers les abîmes.
"Il n'est jamais facile de plonger dans une grotte car il fait très clair à l'extérieur et très sombre à l'intérieur. Ce contraste est très compliqué car vous ne voyez pas la surface de l'eau. Vous devez donc estimer exactement la distance entre l'eau et vous, sinon c'est très dangereux. Si vous tenez compte de tous ces éléments, le plongeon est vraiment compliqué", souligne Duque.
"En dehors de cela, c'est super de trouver ce genre d'endroits dans la nature, des endroits qui sont très proches de la ville mais en même temps très éloignés et difficiles d'accès. Avoir la possibilité de profiter de ce genre de paysage est incroyable."
D'autant plus que ce n'est pas un mais plusieurs spots que le groupe a pu explorer au cours de cette journée dans la grotte de la lumière (nom inspiré par les reflets de la lumière du soleil qui illuminent la grotte créant une lueur bleue étonnante). Chacun d'entre eux a, en effet, choisi un lieu différent.
Rhiannan Iffland, Celia Fernández, Orlando Duque et Jonathan Paredes plongent d'une falaise à Ibiza, en Espagne, le 5 juillet 2021.
Plongeon groupé au coucher de soleil
"Ce voyage a été très spécial", poursuit Gary Hunt. "Le fait d'être en petit comité, loin du stress de la compétition et dans un endroit aussi magique était exceptionnel."
Alors que ce trip a jeté une lumière complètement différente sur la capitale européenne de la fête, l'élite du plongeon de haut vol va désormais se re-concentrer sur la compétition et se diriger vers le nord, à Oslo, en Norvège, où la deuxième étape des Red Bull Cliff Diving World Series 2021 aura lieu le 14 août 2021.
Télécharge ici et gratuitement l’application Red Bull TV pour ne rien louper des Red Bull Cliff Diving World Series et profiter de nos vidéos, directs et événements de musique et de sports extrêmes sur tous tes écrans !
Fait partie de cet article

Red Bull Cliff Diving World Series

David Colturi

United StatesUnited States

Rhiannan Iffland

AustraliaAustralia

Gary Hunt

Celia Fernández

SpainSpain

Jonathan Paredes

MexicoMexico