esports

Comment survivre sur Sanhok, la nouvelle map de PUBG

© Mike Stubbs / PUBG Corporation
Écrit par Mike Stubbs
On a passé quelques heures sur Sanhok avec un objectif en tête : vous concocter un guide de survie. Histoire d'éviter les premières parties chaotiques quand la map sera ajoutée sur les serveurs.
Après plusieurs mois de teasing, Sanhok, nouvelle map de PlayerUnknown's Battlegrounds, a pu être testée par les propriétaires d'une copie du titre, du 11 au 14 mai dernier. Enfin ceux qui, comme nous, ont téléchargé l'Experimental Server.
Sanhok n'a pas encore été ajoutée sur les serveurs, mais elle devient de plus en plus complète. Nouvelles zones, un espace jouable plus important, augmentation du nombre total d'objets... Bref, cette dernière MAJ nous laisse penser que la carte devrait être ajoutée sur le jeu dans les prochaines semaines. 
D'où l'intérêt d'anticiper. Les premières parties sur Sanhok risquent d'être chaotiques. Les joueurs essaieront d'identifier les meilleures zones de loot, de comprendre comment se déplacer sur la map sans se faire repérer... Bref, ce sera le bordel. Surtout en début de partie. Pour vous faciliter la tâche, on a passé quelques heures sur Sanhok. On revient d'entre les morts avec quelques astuces vitales pour survivre sur cette map. Cadeau. 

1. Évitez les zones contestées

La carte fait 4km carré. Elle est donc moins étendue qu'Erangel et Miramar, mais reste très dense. Certains coins sont considérés comme extrêmement généreux en objets et risquent d'être contestés. Vu la taille de Sanhok, vous allez probablement atterrir au même endroit que de nombreux joueurs. Dès le départ, il faudra se battre. 
Mais si vous pouvez éviter, c'est mieux. Fuyez les zones contestées comme la peste. Atterrissez dans les petits villages de Sanhok. Sur les autres maps, on trouve peu de loot dans ce genre de quartiers désertiques. Mais sur Sanhok on peut choper des objets décents en fouillant trois ou quatre maisons. Si vous ne trouvez pas d'équipement dès l'atterrissage, vous en trouverez au prochain village. Une tactique simple, mais qui vous permettra d'atteindre plus facilement le late game. 

2. Chaque zone peut être atteinte en sautant de l'avion

On oublie souvent à quel point la map est minuscule. Ça change beaucoup de choses et ça veut surtout dire que vous pouvez atteindre n'importe quel zone en early. L'itinéraire de l'avion varie d'une partie à l'autre, mais la plupart des avions prennent une trajectoire assez centrale. Notre conseil ? Atterrissez dans une zone reculée et équipez-vous tranquillement avant d'aller casser quelques gueules. 
Guide et astuces pour Sanhok, nouvelle carte PUBG : Évitez les zones contestées sur la map Sanhok/
Évitez les zones contestées

3. Le rythme de la partie s'accélère en late game

Quand vous faites partie des derniers survivants, le rythme de la partie s'accélère. Sur Erangel et Miramar, il faut compter une minute de temps d'arrêt entre l'apparition des différents cercles. Sur Sanhok, plutôt entre 20 et 30 secondes. Ce qui veut dire que si vous êtes au mauvais endroit au mauvais moment, vous devez déguerpir au plus vite. On s'est fait avoir plusieurs fois, donc gardez un oeil sur le timer.

4. Prenez votre temps en début de partie

En late game, il faut déguerpir pour survivre. En early, c'est presque l'inverse. Le premier cercle bouge relativement lentement. Et sur une plus petite map, vous n'avez pas beaucoup de kilomètres à parcourir. Concrètement, ça vous permet d'attendre d'être à l'extrémité de la zone bleue avant de vous déplacer. Vous pouvez même rester squatter un peu et encaisser quelques dégâts puisque vous n'avez pas beaucoup de chemin à parcourir. Beaucoup de joueurs ne connaissent pas ce trick. Profitez-en pour récupérer de l'équipement en early game, sans être menacé. 

5. Réfléchissez avant de traverser une rivière

Il y a de fortes chances que vous soyez obligés de traverser une rivière pour accéder à une autre île. Cette traversée, il faut la préparer. Un faux pas, dans ce genre de situation, entraîne souvent la mort. Mais sur Sanhok, vous pouvez nager et rejoindre la rive sans encombre. 
Prenez toutes les options en considération. Vous pouvez également traverser les ponts, mais ils sont régulièrement infestés de campeur. Gardez la trajectoire de l'avion à l'esprit. Ça vous donnera une idée des zones à éviter. 

6. La zone sécurisée est (vraiment) sécurisée

L'un des trucs les plus frustrants sur PUBG et, n'ayons pas peur des mots, est de se faire bombarder alors qu'on est dans la zone sécurisée. Heureusement, PUBG Corp s'en est aperçu et a modifié la zone rouge sur Sanhok. Désormais, elle apparaitra à l'extérieur du cercle blanc. Sauf quand le cercle bleu est trop proche du blanc. Concrètement, ça veut dire que si vous vous restez dans la zone sécurisée, vous ne risquez rien, ou presque. Moins de décès frustrants, donc, à part si vous aimez jouer avec le feu. 

7. Des pommes, de l'eau de source, du fun

Ce n'est pas vraiment une astuce, mais plutôt un truc cool à tester absolument. Désormais, vous pouvez balancer des pommes à vos adversaires avant le début de la partie. C'est tout. Mais ça reste plus marrant que de courir et sauter dans tous les sens pendant une minute. On hâte de voir les montages sur Youtube.