Un participant de la course Red Bull 400 à Harrachov en République Tchèque.

Portrait-robot du futur vainqueur au Red Bull 400

Quelles qualités faut-il pour triompher en haut de la pente du Red Bull 400 ? Voici le profil idéal.

Début juin, la piste de saut à ski de Courchevel sera pour beaucoup le lieu d’une grande remise en question. Ces 400 mètres de montée infernale pousseront les participants dans leurs derniers retranchements… jusqu’au seuil final. Tous ? Non, l’un d’entre eux décrochera le meilleur chrono et s’affichera ainsi au mur de gloire du Red Bull 400.

Voici les principales qualités dont ce surhomme aura besoin pour s’imposer. Si ici vous vous reconnaissez, alors deux possibilités : soit la victoire est à votre portée, soit vous vous surestimez un peu trop. A vous de voir…

15% de John McClane pour son courage

Les 50 premiers mètres de la pente à 35° font office de baptême du feu. N’ayez pas peur de la violence de l’effort, ce n’est pas comme si vous deviez sauter d’un immeuble en feu pour vous réceptionner dans un hélicoptère. Quoique…

12% du Dalai Lama pour son mental d’acier 

Arrivé aux 100 mètres, la piste K-Spot s’accentue d’un degré. C’est peut-être un détail pour vous sauf qu’en réalité cette légère différence va soudain embraser vos mollets déjà à blanc. Surtout restez zen.

20% de Rocky Balboa pour son coffre

En altitude l’oxygène se raréfie progressivement, alors si vous n’êtes pas adepte de corde à sauter et sans vouloir briser votre rêve, vous ne pourrez malheureusement pas entonner « Gonna Fly Now » dans les dernières marches, les poings en l’air.

25% de Gregor Clegane pour son endurance

Vous aussi on vous surnomme la Montagne grâce à vos muscles résistants et un second souffle infaillible ? Alors vous pourrez faire toute la différence au dernier moment.

11% de Jean-Claude Van Damme pour sa souplesse

Bien que le grand écart ne soit pas une figure imposée dans le Red Bull 400, de bons étirements sont très précieux. Les différentes inclinaisons mettent les articulations et tendons à rude épreuve.

10% de Bear Grylls pour son esprit combattif

Les 300 premiers mètres sont une épreuve mais pas autant que les 100 derniers. Seuls les grands aventuriers de l’extrême savent à quel point la pression peut être terrible. Vous en savez quelque chose ? Tant mieux vous êtes probablement en haut de la chaîne alimentaire.

5% de Jean-Jacques Bourdin pour sa confiance en lui

Être sûr de soi, quitte à frôler parfois l’inconscience est nécessaire. Mais avoir en plus la hargne d’un pitbull accroché au mollet d’un facteur est primordial pour atteindre le dernier palier.

3% d’O-Zone pour leur stabilité

L’important dans une ascension c’est de garder les pieds bien rivés au sol quoiqu’il arrive. Un peu comme cet indéboulonnable trio roumain qui pouvait même chanter sur une aile d’avion en vol (au passage : que celui qui a eu l’idée de ce clip se dénonce enfin).

0,0000001% de Chuck Norris pour sa détermination

Pour aller jusqu’au bout vous devrez franchir une plateforme de 5 mètres de hauteur donnant elle-même accès à la dernière ligne droite. Enfin, droite… plutôt raide. Ne pensez donc surtout pas que ces derniers pourcents sont inutiles, jeu de jambes et poigne de fer sont indispensables.

Alors vous faites encore les malins ?

Si oui rendez-vous au sommet, sinon il vous reste encore quelques mois pour vous affûter.

Bonne chance et rendez-vous le 10 juin à Courchevel !

Et d'ici là regardez la vidéo teaser en-dessous pour un avoir un petit avant-goût de l'événement.

Le monde de Redbull.com où vous voulez, quand vous voulez, en téléchargeant l'application mobile Red Bull pour iPhone et Android sur Redbull.com/app.

Écrit par Paul Gallo