Tom Pidcock
© Bartek Wolinski / Red Bull Content Pool
Cyclisme

How I fuel : le régime de Tom Pidcock

Fish and chips, boissons énergisantes, et gâteau de riz à l'Oreo : Tom Pidcock, l'un des hommes en vue du Tour de France 2022, nous parle de son régime alimentaire.
Écrit par Anna Buick
Temps de lecture estimé : 5 minutesMise à jour le
Tom Pidcock est un véritable phénomène. Champion du monde des moins de 23 ans en cyclocross et en VTT cross-country, vainqueur du "Baby Giro" sur route, il a aussi été médaillé d'or à Tokyo et vient de gagner à l'Alpe d'Huez lors d'une étape mythique du Tour de France 2022.
Son secret : un entraînement intense, bien sûr, couplé à une alimentation bien spécifique. Voici ce qu'on trouve dans le frigo de Tom.
Le cycliste Tom Pidcock boit un Red Bull pendant un entrainement de VTT.
Tom mange toutes les 20 à 60 minutes pendant ses séances

Qu'est-ce que tu manges lors d'une journée d'entraînement classique ?

Mon petit-déjeuner est le même chaque jour d'entraînement : je prends 105-120 g d'avoine pour le porridge, puis une omelette avec un demi-avocat et du saumon fumé. Pour déjeuner, je mange des pâtes ou du riz avec des protéines et des légumes, et pareil pour le dîner. Des glucides, des protéines et beaucoup de légumes, c'est aussi simple que ça.
J'ai mangé beaucoup de gâteaux de riz ces deux dernières années. C'est excellent parce que ça ne contient pas beaucoup de calories, et tu peux en manger beaucoup si vous en avez besoin. C'est parfait pour un en-cas. À vélo, je me nourris principalement de ces barres de céréales, de bananes et parfois je fais des gâteaux de riz à l'Oreo ou quelque chose dans le genre. J'essaie de manger quelque chose toutes les 20 à 60 minutes, ça dépend de la séance. J'utilise rarement des gels lorsque je m'entraîne, je les garde pour les courses.
Le rider VTT Tom Pidcock descend la piste lors d'une compétition de VTT cross-country.
Le régime de Tom est riche en protéines et en glucides

Quelles est la base fondamentale de ton régime alimentaire ?

L'équilibre. Je me nourris très bien quand je m'entraîne, mais je ne me nourris pas beaucoup les jours de repos et j'essaie surtout de ne pas trop grignoter. Je ne vois plus de nutritionniste, mais je l'ai fait, et le principe de base était de prendre beaucoup de sucres pendant l'entraînement et très peu les jours de repos.
J'essaie de bien m'alimenter les jours d'entraînement et de me retenir les jours de repos.
Globalement, j'essaie de bien m'alimenter les jours d'entraînement et de me retenir les jours de repos. Je dois faire plus attention à ce que je mange maintenant que je vieillis. Quand j'étais jeune, je pouvais manger n'importe quoi, aujourd'hui je fais plus attention.

Tu as déjà eu un problème à vélo parce que tu n'avais pas assez mangé ?

La pire des fois a probablement été pendant une course à Otley (Angleterre ndlr.). C'était en hiver, je pense que j'avais 15 ou 16 ans et à environ 6 kilomètres de l'arrivée, j'ai eu un vrai coup de mou, je ne pouvais plus pédaler ! Un type m'a donné une barre, ça m'a aidé à terminer.

Et pour le moral ? Tu as besoin de friandises pour t'aider à surmonter les périodes d'entraînement difficiles ?

Je n'ai jamais vraiment envie de sucreries et je mange très sainement. J'ai la chance de ne pas boire et de manger très bien, ce qui fait que je n'ai pas besoin de changer beaucoup de choses lorsque je m'entraîne. La seule chose que je m'autorise, c'est les desserts pendant l'intersaison.
Le rider VTT Tom Pidcock, canette de Red Bull à la main.
Du Red Bull pour une dose progressive de caféine

Peux-tu nous parler de ton alimentation en course ? De ta routine d'avant-course, de ce que tu manges sur le vélo selon la discipline...

Pour une course en cross, je prends un petit-déjeuner, puis trois heures avant, je mange des crêpes avec des baies et du sirop d'érable. C'est de la nourriture pour le moral en fait, c'est agréable et ça donne de l'énergie.
J'ouvre une canette de Red Bull avant de monter sur le bike, et je la sirote pendant que je me prépare et que je m'échauffe. Je ne la bois pas entièrement d'un coup, je la sirote pour avoir un apport progressif en caféine.
Au début d'une course sur route, je prends du solide, puis vers la fin, je prends plus de gels.
Pour le VTT, je prends également un repas trois heures avant le départ et du Red Bull pendant que je me prépare. Ensuite, je prends un gel et je termine le Red Bull sur la ligne de départ, puis je prends une bouteille à chaque tour, mais avec peu de liquide. La bouteille contient un mélange énergétique et je prends aussi un gel au milieu de la course.
Pendant une course sur route, j'essaie de boire une bouteille par heure, donc 500ml, mais ça peut être plus que ça s'il fait chaud et moins s'il pleut. J'essaie également de manger quelque chose toutes les 20 minutes. Au début de la course, je prends du solide, puis vers la fin, je prends plus de gels.

Qu'est-ce que tu prends pour récupérer ?

Je prends une boisson protéinée tout de suite après l'entraînement ou la course, puis j'essaie de prendre un repas dès que possible.
Dans une course par étapes, vous vous alimentez pour les jours à venir. Par exemple, cette année, dans le Baby Giro, nous avons eu une journée de plat où c'était super facile pendant les deux premières heures, alors j'ai mangé toutes les 30-40 minutes. Si vous mangez bien sur le vélo, que vous prenez un shake de récupération juste après et un bon repas, c'est généralement tout ce que vous pouvez absorber.

Quel est ton plat préféré ?

Le fish and chips ! La dernière fois que je suis rentré à la maison, je n'étais pas rentré depuis des mois et j'ai mangé tous les classiques : fish and chips, curry, pizza, hamburger. Mais c'était seulement pendant l'inter saison !

Si tu nous invitais à un dîner chic, que cuisinerais-tu ?

Une fois, j'ai fait un très bon dîner. C'était du poulet enroulé dans du bacon, des petits pois, des poireaux et encore du bacon, et un gratin de pommes de terre. Mais je ne l'ai fait qu'une fois et ce n'est pas comme ça que je cuisine habituellement. En général, je fais cuire les glucides dans une casserole, les protéines dans une autre et les légumes dans une troisième, puis je mets le tout dans une assiette.
Télécharge ici et gratuitement l’application Red Bull TV pour profiter de nos vidéos, directs et événements de musique et de sports extrêmes sur tous tes écrans !