Thomas Genon
VTT

Comment shaper la ligne parfaite en VTT ?

© Olivier Béart/Red Bull Content Pool
Construire une piste de VTT n’est pas aussi simple que ça. Voici les bases pour shaper et entretenir parfaitement vos plus belles créations.
Écrit par James McKnightPublié le
La construction de sentiers fait désormais partie intégrante de la pratique du VTT. Qu’il s’agisse de créer une ligne en partant de zéro ou d’ajouter quelques virages ou sauts à un single déjà existant, le travail de chaque rider à son importance pour développer la pratique. Les athlètes professionnels Thomas Genon, Matt Jones et Gee Atherton sont réputés pour mettre la main à la patte pour créer leur ligne de rêve dans leurs différents projets.
Découvrez l’art de shaper avec les conseils de ces riders pros, parmi les plus respectés au monde et découvrez comment ils s’y prennent dans le film "Builder" dévoilé ci-dessous.
VTT · 49 minutes
Builder
Avec l'aide et les recommandations de Nikki Whiles de la société de construction de sentiers VTT TrailCraft, nous vous aidons à acquérir ici les bases du métier. Nikki Whiles est notamment l’auteur de la ligne ridée par Loïc Bruni dans le film Gamble. Voici ses conseils à lire avec attention avant de prendre votre pelle.

1. Connaissez vos massifs

Il faut déjà imaginer à quoi va ressembler la ligne que vous imaginez construire. Peu importe le spot sur lequel vous allez shaper (montagne, petite colline, zone plate, forêt ou non), il faut passer du temps à étudier toutes les particularités du terrain et anticiper au mieux votre itinéraire. Vous pourrez ainsi éviter en amont les zones trop difficiles à shaper et opter pour celles qui se travaillent bien.
Des shapers travaillent sur une des lignes de la compétition de VTT freeride Red Bull Rampage à Virgin dans l'Utah.
Les shapers du Red Bull Rampage
"Il faut marcher longuement sur le spot que l’on a choisi. Si vous avez une colline sur laquelle vous voulez shaper, je vous recommande de marcher jusqu'à ce que vous connaissiez chaque centimètre carré de cette colline. Utilisez tous les outils possibles pour vous aider à vous faire une idée parfaite de l’aspect global de cette colline avant d’envisager votre itinéraire" explique Whiles.
"Une fois que vous avez choisi votre ligne, il faut éviter d’aller sur un sol mouillé. Rester sur le sec au maximum. Il se peut que vous soyez obligé d’emprunter une zone de moindre qualité en descendant une colline, mais la beauté d’une ligne shapée à la main doit tout de même vous permettre de trouver le meilleur profil possible pour votre descente."

2. Le drainage

"Si vous avez déjà shapé une fois dans votre vie, vous avez probablement déjà fait ce constat une fois. On néglige trop souvent un bon drainage. Et l’érosion qui s’ensuit parfois engendre une grosse détérioration du sentier, qui modifie considérablement l’aspect original de la piste. Lorsque vous choisissez une ligne pour votre piste, pensez toujours à l'endroit où l'eau va se diriger. Cela permettra à votre ligne d’être plus durable sur le long terme".
Le rider Matt Jones shape un virage sur une piste de VTT.
Matt Jones entretient un virage relevé
Whiles explique qu’il est ainsi possible de dévier légèrement la trajectoire de la piste pour permettre à l’eau de mieux s’évacuer au niveau où on l’a souhaité. Evitez ainsi les zones trop plates où l’eau risque de s’accumuler et de former des flaques.
"Le drainage est absolument primordial. Pensez constamment à l'endroit où l'eau va s’écouler. Essayez d’éviter au maximum les zones de plat sur la piste. Si elle est en mouvement, l’eau finira toujours par aller ailleurs. Je déconseille également d’utiliser des tuyaux pour l’évacuer car ils finissent toujours par se boucher. Optez plutôt pour des petites bosses qui vous permettront de rediriger l’eau vers l’extérieur."
"De longues sections sans changement de niveau peuvent causer une très mauvaise érosion de l'eau. À Madère, lorsque nous construisions la ligne de Loïc Bruni pour le film Gamble, j’ai rencontré les autorités locales qui m’ont demandé de veiller à ce que la piste VTT ne créé pas de zone d’inondation. Sur long terme, certains pistes mal pensées peuvent devenir des canaux où l’eau s’infiltre facilement."
Dan Atherton shape une ligne de VTT.
Dan Atherton sur la Hardline

3. Penser au flow

Avant même d’avoir pris en main le premier outil pour shaper, vous avez déjà en tête ce que tout le monde recherche sur une ligne de VTT : le flow. L’idée est de maintenir la vitesse et s'assurer que la ligne va être fluide tout le long, même si le sentier comporte certaines zones plates. Si vous construisez votre piste sur une pente raide, il sera plus facile de repartir après un arrêt car vous retrouverez rapidement votre vitesse initiale.
Le flow trail de Corviglia, à Saint-Moritz, en Suisse.
Le flow trail de Corviglia est une oeuvre d'art
"Sur une piste, on veut évidemment éviter de devoir freiner trop fort en perdant toute sa vitesse pour devoir ensuite repédaler pour repartir sur la ligne" explique Whiles. "Bien avoir étudié le terrain et l’avoir modelé pour garder de la vitesse et de la fluidité avec des virages relevées ou des petites bosses est essentiel. Il faut pouvoir passer d’une section à une autre sans perdre le flow que l’on peut avoir dès le début de la piste."
Voici un exemple parfait d’une piste bien shapé. Regardez la piste Flow Trail à Zermatt en Suisse :
VTT · 5 minutes
POV video : Zermatt Flow Trail

4. Creuser à flanc de colline

Si vous avez décidé de construire une piste dans une forte pente mais que vous ne souhaitez pas aller tout droit, il faudra creuser le sentier dans la terre pour créer une ligne à flanc de colline. Le problème est qu’une telle construction peut amener l’eau facilement sur votre sentier. Alors soyez très vigilant à canaliser l’eau hors du sentier. Assurez-vous de créer plusieurs virages sur votre ligne qui permettront à l’eau de s’écouler plus facilement.
Entretien de sentier sur le BikePark Wales au Pays de Galles.
Le BikePark Wales au Pays de Galles
"Sur une zone plate, vous pouvez créer des bords relevés pour que l’eau s’écoule" ajoute Whiles. Faire monter et descendre le niveau de votre ligne est la clé. Il faut vous faciliter au maximum la possibilité de multiplier les zones de drainage pour éviter que votre piste ne se détériore à cause des conditions."
Télécharge ici et gratuitement l’application Red Bull TV pour profiter de nos vidéos, directs et événements de musique et de sports extrêmes sur tous tes écrans !