Games

Les plus gros succès sur Steam en 2018

© Rockstar Games
La plate-forme de Valve a dévoilé ses plus gros succès de l’année précédente, l’occasion parfaite pour faire le bilan.
Écrit par KerePublié le
À chaque fin d’année, les mêmes rituels reviennent inlassablement, pour le pire ou pour le meilleur : les tops, les premières cérémonies et leurs précieux prix, le foie gras, le pull bariolé tricoté par Tata Michelle et la rétrospective annuelle de Steam. Un brin obscure, cette sélection a le mérite d’en dire long sur l’année vidéoludique passée.

Du Triple A au top ?

La sélection la plus commentée est indéniablement celle des meilleures ventes, réparties en quatre catégories peu originales (Platine, Or, Argent, Bronze). Par “meilleures ventes”, Steam entend les jeux ayant générés les plus gros revenus, season pass, DLC, monnaies virtuelles et objets esthétiques compris. Ce point est tout sauf un détail et explique la très forte présence de jeux comme GTA V et ses credits cards, ou Dota 2, bien que gratuit, mais doté d’une boutique ingame fort chargée (et fréquentée). De fait, les nombreuses soldes ne sont pas si déterminantes. Si Steam s’arrêtait au nombre de copies vendues, le rendu serait tout autre. Mais quel est t-il justement ?
L’année 2018 de Steam a été marquée par la forte présence des Triple A. Certains ont cartonné, comme les traditionnels Assassin’s Creed ou Far Cry qui ont également un public loin des consoles. De nouvelles licences ont débarqué avec succès, le plus évident étant Monster Hunter World, un des très gros hits PC de l’année. D’autres ont connu des jours plus délicats sur Steam. Ainsi, le dernier Tomb Raider, Nier Automata, NBA 2K19 ou, plus étonnant, Dragon Ball FighterZ sont loin du top 20 annuel, alors que le portage attendu de Crash Bandicoot n'apparaît pas dans la liste. La raison première est probablement le prix élevé de ces jeux, souvent vendus entre 40 et 60€, avec des éditions améliorées pouvant monter bien plus haut. Sur Steam, les plus petits prix ont bien plus de succès.

Dans le petit monde de Steam

Ce bilan annuel confirme une nouvelle fois que Steam est un monde à part dans l’univers mouvementé du jeu vidéo, assez peu concerné par les hits les plus médiatisés. La plate-forme est loin de tout commercialiser. Pas de Nintendo, pas de Sony, pas d’Electronic Arts qui a son Origin, de Microsoft, ni de Blizzard ou d’Epic Games. La liste des absents est donc bien longue, d’autant plus que l’on peut évoquer un coup dur pour Steam : la perte des nouveaux épisodes de Call of Duty passés sur Battle.Net.
Les jeux vidéo de la catégorie Platine des meilleures ventes de Valve sur Steam de l'année 2018.
Les jeux Platine, les plus lucratifs sur Steam
Steam et ses nombreux joueurs construisent alors leurs propres succès, que révèlent cette sélection annuelle. Les joueurs PC ont fait un accueil princier à Kingdom Come Deliverance, boudé sur consoles, alors que Warframe, Path of Exile, Divinity II, Rainbow Six Siege, Cities Skyline, les Total War ou les Dark Souls sont des cartons. Support différent, jeux différents, avec davantage de stratégie, de gestion, de voyages stellaires, de profondeur, moins d’accessibilité, d’icônes ou de franchises fracassantes. L’attrait pour le multijoueur, massif est notamment bien visible. The Elder Scrolls Online vit bien sur Steam (qui l’aurait cru ?), tout comme Final Fantasy XIV, Black Desert Online et bien évidemment Warframe, jeu gratuit devenu poule aux oeufs d’or. Les jeux collaboratifs ont la cote, ce n’est pas une nouveauté depuis Left 4 Dead. Si l’on peut citer Deep Rock Galactic, la belle surprise de l’année dans ce domaine s’appelle définitivement Warhammer Vermintide 2. Son accès anticipé a été un carton, sa sortie a pris le même chemin, le tout auréolé d’avis forts positifs. C’est mérité. Payday 2 est toujours là, alors que Dead by Deadlight ne semble jamais avoir été aussi fréquenté.
Les plus gros succès 2018 sur la plateforme Steam de Valve : Les jeux vidéo de la catégorie Or.
Les jeux Or et une bibliothèque fort chargée

L’esport en force

Cette liste des meilleures ventes révèle le poids importants pris par les jeux compétitifs accessibles sur Steam. PUBG, Dota 2, Rainbow Six Siege, Counter Strike Global Offensive et Rocket League sont Platine, soit 5 jeux esport sur 12. Ils font aussi partie des jeux avec le plus de connexions simultanées de l’année. Beaucoup de joueurs n’utilisent Steam que pour jouer à l’un d’entre eux, Dota 2 ou PUBG le plus souvent. Valve, papa de la plateforme, s’active beaucoup pour que ses deux jeux, Dota 2 et CSGO soient des succès, en témoigne l’énorme tournoi annuel The International sur le moba concurrent de League of Legends. Ajoutons à cela l’énorme succès des jeux Battle Royale, qui profite déjà énormément à CS:GO et son mode Danger Zone.
Une ombre au tableau, et pas des moindres : Artifact. Le “Hearthstone” de Valve a connu des débuts très laborieux en fin d’année et voit déjà son nombre de joueurs actifs s’écrouler.
La liste des jeux vidéo avec le plus de ventes sur Steam de Valve dans la catégorie Argent.
Les jeux Argent avec Frostpunk, des papas de This War of Mine

Le grand bac à sable (de l’accès précipité)

Tendance très forte sur Steam depuis quelques années, les jeux sandbox, ou bac à sable, sont également très présents dans ce Top 2018. Certains titres, anciens rois de l’accès anticipé, ont enfin connu l’heure de la sortie officielle au cours de l’année, avec des succès divers. The Forest et Rust ont largement convaincu, ce qui est bien moins le cas du nouveau jeu de Funcom, Conan Exiles. Intéressant mais manquant cruellement de finalité, il laisse ses joueurs errer dans un monde plein de promesses, de sang et de nudité. Comme pour Age of Conan ou The Secret World, il faudra attendre un moment avoir avant d’avoir le produit finalisé, mais cela viendra.
Le jeu vidéo d'aventure sous-marin Subnautica est le sandbox de l’année 2018 sur Steam de Valve.
Subnautica
Aucune ombre au (magnifique) tableau de Subnautica, indéniablement le sandbox de l’année, déjà largement primé à travers le monde. Ce voyage dans les profondeurs a largement séduit, malgré sa discrète promotion. Les joueurs se sont chargés d’en dire du bien. En accès anticipé, Scum a également fait parler de lui, à la différence de Raft. Et comment ignorer la renaissance de No Man’s Sky, le mal-aimé ? Un énorme patch est venu redorer le blason de ce jeu qui avait fait tant parler lors de sa sortie. D’autres ajouts ont suivi et suivront encore, et le titre s’est enfin offert un avenir.
Le jeu vidéo futuriste peuplé de dinosaures ARK est un sandbox de la plateforme Steam de Valve.
ARK Survival Evolved
Qui dit sandbox sur Steam, dit ARK. Le titre futuriste peuplé de dinosaures a connu des premières années idylliques en accès anticipé, avec des correctifs quasi quotidiens, du contenu régulier, des développeurs à l’écoute de leurs joueurs et, plus important que tout, de nouveaux dinosaures à la pelle. La base était belle, laissant entrevoir un avenir radieux pour le jeu d’Instinct Games. ARK avait réussi le plus dur : combiner un éventail intéressant niveau construction, à un PVP prenant, une survie délicate et des activités chronophages, le tout avec de nombreuses imperfections à corriger. Mais tout semble avoir changé depuis la sortie officielle du jeu en août 2017. Très abordable, le jeu a vu son prix s’envoler du jour au lendemain avant de s’écrouler lors des soldes. Les extensions payantes s’accumulent alors que l’ajout de contenu gratuit est devenu sporadique. Bien trop repose sur les épaules des modeurs volontaires et les polémiques se sont accumulées. Cette année, ARK a eu son croisement avec Minecraft, le très anecdotique PixARK de Snail Games, alors qu’Instinct Games a défrayé la chronique en décembre avec la sortie complètement loupée en accès anticipé d’Atlas, loin d’être encore prêt à tomber entre les mains de ses joueurs.
Les plus grosses ventes chez les anciens jeux vidéo en accès anticipé sur Steam de Valve.
Les plus gros succès chez les anciens jeux en accès anticipé

Papy fait de la résistance

Terminons ce tour d’horizon des succès Steam de 2018 par un constat : à la différence des consoles où les nouveautés se taillent la part du lion, les jeux plus “anciens” continuent de briller ici. Ainsi, sur les 12 jeux ayant générés le plus de pépettes sur la plateforme en 2018, seulement trois sont sortis au cours de l’année. Dans la catégorie Or, il n’y en a que 2, les hits d’hier ayant la peau dure. GTA V reste une énorme pompe à dollars sur Steam, alors que le succès de Civilization VI se confirme. The Witcher III ou Stellaris sont solidement dans le top 20 et XCOM 2, Arma 3, Dark Souls 3, Skyrim ou encore The Division ne sont pas très loin.
Civilization VI
Civilization VI
Certains titres à succès commencent même à dater, mais ils restent là, inébranlables : Team Fortress 2 (2007 !), Path of Exile (2013), Euro Truck Simulator 2 (2012), Terraria (2011) et bien évidemment la paire maison CS:GO (2012) et Dota 2 (2013) tiennent bon la barre.
D’autres titres, plus discrets maintenant, continuent de séduire bien après leur sortie médiatique, comme Assassin’s Creed Origins qui est Or, ou Watch_Dogs 2.