Games

Les 10 Pokémon les plus flippants de la série

© The Pokémon Company / Game Freak
Voici les descriptions les plus effrayantes du Pokédex, celles qui prouvent que ce jeu n'est définitivement pas réservé aux enfants.
Écrit par Jon PartridgePublié le
Contrairement à ce que The Pokémon Company et Nintendo pourraient vous faire croire, tous ces petits monstres ne sont pas des créatures mignonnes que vous voudriez avoir sur votre épaule. D'ailleurs, beaucoup d'entre eux sont carrément des meurtriers, et ils ne devraient en aucun cas être confiés à des enfants de 10 ans (comme Sacha dans le dessin animé).
Entre un Pokémon qui vole les enfants et certains qui étaient des êtres humains par le passé, on a fait le sale boulot en parcourant les Pokédex de toutes les générations pour trouver les plus flippants. Et il y a aussi des Pokémon trop perturbants que vous pouvez éviter de prendre dans votre équipe pour des raisons morales.
Faites attention à ces monstres, et réfléchissez-y à deux fois la prochaine fois que vous voudrez en relâcher un dans la nature. Voici les Pokémon qui vont sans doute terrifier les dresseurs du monde entier.

Ectoplasma – Génération I

Une photo de Gengar, Pokémon présent dans Pokémon Generation 1.
Oui, Gengar était un humain.
Ectoplasma est clairement un visage familier pour les fans de longue date de la série Pokémon. L'énorme visage monstrueux de ce Pokémon de type spectre est l'un des premiers que vous voyez dans l'écran d'accueil de Pokémon Rouge et Bleu. Mais ce que vous ne réalisez peut-être pas, c'est qu'Ectoplasma était un être humain auparavant.
Dans la description du Pokédex de Pokémon Lune, on lit que "s'il attente à la vie des humains, c'est parce qu'ils deviendront des Ectoplasma après la mort et qu'il veut les entraîner avec lui."
Ça n'a pas l'air si terrible au premier abord, puisque tout ce que veut Ectoplasma, c'est avoir un peu de compagnie. Mais si vous creusez un peu c'est en fait effrayant moralement. Ectoplasma était un humain et il essaye de prendre la vie des autres humains. Et vous le gardez prisonnier d'une petite balle en plastique pendant l'essentiel de la journée, pour le forcer à combattre d'autres Pokémon. Tant pis pour l'affranchissement des esclaves. À Kanto, le trafic des êtres humains est toujours très à la mode il semblerait.

Kadabra – Génération I

Une image de Kadabra, Pokémon présent dans Pokémon Generation 1.
Kadabra aussi était un humain.
Tout comme Ectoplasma, Kadabra existe depuis les premiers jeux Pokémon. Et ce Pokémon de type psy est facilement reconnaissable grâce à sa passion pour les cuillères. Mais d'où lui vient son attachement pour ces couverts ?
La description du Pokédex de Pokémon Soleil nous donne peut-être un indice là-dessus, puisqu'elle présente une sombre théorie qui montre que l'histoire est plus compliquée qu'en apparence. "Certains pensent que lorsqu'un enfant humain télépathe perd le contrôle de ses pouvoirs psychiques, il devient un Kadabra."
Si c'est vrai, c'est assez terrifiant. Ça veut dire que chaque Kadabra que vous croisez était un être humain. Les versions Emeraude et Rouge Feu ont des descriptions similaires dans leurs Pokédex respectifs, qui indiquent : "on dit que Kadabra était jadis un garçon. Ses pouvoirs psychiques l'auraient fait se transformer alors qu'il participait à des expériences extrasensorielles."
En plus d'Ectoplasma et de quelques autres, des tas des Pokémon pourraient avoir été des humains avant de prendre leur forme actuelle. Tout ça nous fait voir la série sous un autre jour. Que font les services sociaux dans ce monde ?

Démolosse – Génération II

Une image de Houndoon, Pokemon deuxième génération
Houndoon, Pokemon deuxième génération
Pokémon Or et Argent ont introduit la deuxième génération de Pokémon, avec 100 nouvelles espèces et une nouvelle région à explorer. Mais quelques-uns de ces Pokémon risquent de vous empêcher de dormir.
Démolosse, l'évolution de Malosse, chien de type ténèbres et feu, n'est pas vraiment le genre de Pokémon que vous aimeriez avoir pour compagnon, car son pouvoir élémentaire risque de faire des dégâts. Et des dégâts irréversibles. Pokémon Or nous donne cette description effrayante : "les blessures provoquées par son souffle de flamme sont permanentes et la douleur ne s'en va jamais."
On ne sait pas pour vous, mais on n'a pas trop envie d'avoir une brûlure douloureuse jusqu'à notre mort. Au suivant !

Spoink – Génération III

Spoink, le Pokemon qui meurt s'il ne rebondit pas.
Spoink, le spécialiste du rebond
Si vous pensiez que 251 Pokémon suffisaient, la troisième génération en a apporté encore davantage à capturer avec Rubis et Saphir. Et certains ont vraiment connu un sort tragique.
Spoink, un Pokémon gris qui ressemble à un cochon avec une perle rose sur sa tête, a plutôt l'air d'un Pokémon ordinaire. Le genre que vous aimez bien avoir en votre compagnie pendant l'aventure. Mais sa description dans le Pokédex de Rubis raconte une histoire différente. "Spoink rebondit sur sa queue. Le choc du rebond fait battre son cœur. Du coup, ce Pokémon ne peut pas s'arrêter de rebondir, sinon son cœur s'arrête."
Si on va au bout de ce raisonnement, il semble logique de penser que si Spoink est mis K.O. lors d'un combat, c'est comme s'il était assassiné pour de bon. On espère que l'Infirmière Joëlle a un remède contre la mort.

Baudrive – Génération IV

Drifloon, le Pokémon qui enlève des enfants.
Drifloon à l'air innocent...
N'essayons pas d'édulcorer la réalité : Baudrive, le Pokémon à l'air innocent en forme de ballon avec une sorte de nuage sur sa tête, vole des enfants. Mais ça va, il n'enlève pas tous les enfants qu'il rencontre. Ce Pokémon a des critères. Le Pokédex de Soleil nous dit qu'il "guide les petits enfants par la main vers l'autre monde. Mais seulement les plus jeunes, car après, ils sont trop lourds pour lui."
Donc la mort vous attend si vous êtes un enfant de corpulence moyenne. En d'autres termes, si on en juge par pratiquement tous les personnages du dessin animé Pokémon, ça voudrait dire que tous les dresseurs que vous avez incarnés sont un jour ou l'autre passés de la vie à la mort avec un Pokémon gonflable.

Tutafeh – Génération V

Yamask, est un Pokémon de type Spectre de la cinquième génération.
Yamask, Pokémon de type Spectre
C'est quoi ce délire avec le type spectre ? Et surtout, pourquoi le Professeur Chen et ses collègues chercheurs continuent de classifier ces esprits humains comme des Pokémon ?
Tutafeh, introduit dans Pokémon Noir et Blanc, est un Pokémon de l'ombre qui porte un masque avec lui, ce qui n'est pas plus anormal que de pouvoir cracher du feu ou d'envoyer des éclairs avec les joues. Mais c'est quand vous lisez sa description dans le Pokédex de Pokémon Noir que les choses prennent une autre tournure. "Le motif de son masque est son visage quand il était humain. Parfois, il le regarde et se met à pleurer."
Qu'est-il arrivé à tous ces humains morts pour qu'ils deviennent des Tutafeh plutôt que des Ectoplasma ? Est-ce qu'ils ont tous été écorchés ? Combien d'êtres humains sont morts de cette façon pour que Tutafeh devienne une espèce de Pokémon reconnue ? Oubliez ça, on ne veut pas savoir.

Brocélôme – Génération VI

Brocélôme est un Pokémon de type Spectre et Plante de la sixième génération.
Brocélôme, le fantôme noir au masque en bois
Brocélôme a l'air d'être un Pokémon assez fantaisiste. Il ressemble à une souche d'arbre fantôme et mignonne, qui a été introduite dans X et Y. Mais après avoir lu sa description dans le Pokédex, vous pourriez le voir sous un autre jour. Le Pokédex de Soleil raconte que "ce Pokémon est une souche d'arbre possédée par l'âme d'un enfant mort en forêt. Son cri ressemble à des pleurs."
C'est toute notre enfance innocente qu'on assassine ici, en plus de tous ces pauvres Brocélôme.

Mimiqui – Génération VII

Mimiqui, Pokémon de type Spectre et Fée de la septième génération.
Mimiqui veut juste un peu d'amour
Pokémon Lune et Soleil, les derniers jeux de la série, proposent d'explorer un monde inspiré d'Hawaï. Il est rempli de tonnes de nouveaux Pokémon et de formes d'Alola uniques pour d'anciens Pokémon. Et bien sûr, il y a aussi quelques nouvelles créatures flippantes pour jouer à se faire peur.
L'un de ces nouveaux Pokémon les plus connus est Mimiqui, un type spectre qui imite (mal) l'apparence de Pikachu pour essayer de se faire des potes. Mais c'est sa description dans le Pokédex qui nous brise vraiment le cœur : "sa véritable apparence est inconnue. Les chercheurs qui ont vu sous son déguisement sont littéralement morts de peur."
On aime Mimiqui (il a même sa propre chanson, voir ci-dessous), mais honnêtement, on a quand même un peu peur aussi.

Dodoala – Génération VII

Dodoala est un Pokémon de type Normal de la septième génération.
Dodoala, le rêveur
Pour une raison inconnue, Pokémon Soleil et Lune semblent avoir les Pokémon les plus déprimants de l'histoire de la série. Et Dodoala ne fait pas exception : il n'est tout simplement jamais éveillé selon la description de Soleil : "il rejoint et quitte ce monde en dormant. Son existence se déroule comme un rêve paisible. Il dort toute sa vie durant."
N'est-ce pas absolument bouleversant ? Selon le lore de Pokémon, personne n'a jamais vu un Dodoala réveillé, ce qui en fait un des monstres les plus tristes qu'on connaisse. Du coup, vous vous demandez si vous devriez vraiment forcer un Pokémon qui ne sait pas vraiment ce qui se passe à combattre. Mais bon, peut-être que le rêve éternel de Dodoala est un monde meilleur que le monde de Pokémon et ses nombreux humains réanimés, devenus des esclaves forcés à combattre pour divertir ceux qui ont la chance d'être encore en vie.

Engloutyran – Génération VII

Engloutyran aussi connu comme UC-05 Gourmandise, est un Pokémon de type Ténèbres et Dragon de la septième génération.
Engloutyran, le ventre sur pattes
C'est l'une des mystérieuses Ultra-Chimères introduites dans Pokémon Soleil et Lune, donc on ne sait pas grand-chose sur Engloutyran et la façon dont il fonctionne. Tout ce qu'on sait pour l'instant, c'est que comme son nom l'indique, il aime manger. Pokémon Lune nous raconte que c'est "l'une des dangereuses Ultra-Chimères. Elle est constamment en train de manger, mais ne semble pas produire d'excréments."
Clairement, les scénaristes en sont arrivés à un point où ils en avaient un peu marre d'éliminer des humains, et ils ont décidé d'épicer les choses avec ce qui est clairement le Pokémon le plus improbable de tous les temps. La description de Pokémon Soleil nous dit qu'Engloutyran est capable de dévorer des montagnes et des buildings en entier, ce qu'on a déjà du mal à comprendre. Mais bizarrement, Engloutyran ne fait jamais la grosse commission.
On pourrait penser que quelque chose qui peut manger un gratte-ciel pourrait arriver à court d'espace dans son ventre à un moment, mais apparemment ce n'est pas le cas. Est-ce qu'Engloutyran transforme tout ce qu'il mange en énergie ? Si oui, est-ce qu'on ne devrait pas le disséquer pour essayer d'exploiter la puissance de cette énergie propre et illimitée ? Aussi violent que ça puisse paraître, ce sera toujours beaucoup moins désagréable que ce qui se passe à Unys avec tous les Tutafeh qui flottent dans les airs.