VTT

Le guide pour enfin comprendre les figures de slopestyle

© Bartek Wolinski/Red Bull Content Pool
Les termes utilisés sur la scène du VTT slopestyle peuvent parfois en embrouiller plus d’un. Voici notre guide pour enfin éviter de faire semblant de connaître les figures.
Écrit par Hanna JonssonPublié le
Votre dernier live d’une compétition de slopestyle sur Red Bull TV vous a régalé. Regarder les riders envoyer les plus grosses figures faire tourner leur bike dans tous les sens. Oui, ça c’était génial, mais vous avez peut-être buggé quand vous avez entendu le commentateur s’enthousiasmer sur ce magnifique "backflip double barspin to tuck no hander" ou cette première mondial du "cash roll tailwhip".
C’est là que nous intervenons pour vous expliquer dans ce dictionnaire des figures de slopestyle tout ce que vous devez savoir pour traduire les propos jusque-là indéchiffrables des commentateurs lors du prochain live du Crankworx Les Gets sur Red Bull TV à partir de 15h30 ce dimanche.

Backflip

En slopestyle, un backflip est comme un saut périlleux arrière mais avec un vélo. Le rider tire sur son guidon et projette son corps en arrière en effectuant une rotation complète jusqu’à retrouver sa position d’origine.
VTT · 1 minutes
Cam Zink et son backflip sur le Red Bull Rampage

Barspin

Un barspin consiste à lever le guidon, effectuer une rotation complète à 360 degrés avec le cintre avant de le rattraper à nouveau. Vous pouvez effectuer la rotation une, deux, trois, quatre ou même cinq fois de suite avant de rattraper le guidon. Le rider Emil Johansson était ainsi parvenu à replaquer un quintuple barspin lors du Nine Knights, l’année dernière.

Can-Can

Comme son nom l’indique, cette figure reprend un peu le mouvement de la danse du même nom, mais avec un vélo. Le rider garde un pied sur une pédale et sort l’autre jambe au-dessus du tube supérieur. Brandon Semenuk est le king du Can-Can qu’il réalise généralement en même temps qu’une autre figure à l’image du backflip ci-dessous.
VTT Slopestyle : Brandon Semenuk pose un backflip one foot can en finale du Red Bull Rampage 2016.
Brandon Semenuk, back flip one foot can

Cash Roll

Cette figure, rendue célèbre en VTT par Nicolai Rogatkin, est presque aussi difficile à comprendre qu'à expliquer. Il s’agit en fait d’un 180 suivi d’un backflip puis d’un autre 180.
Nicholi Rogatkin est favori du Slopestyle du Crankworx Innsbruck 2018, car il l'a remporté en 2017.
Rogatkin et son classique Cash Roll

Cork

Le cork est une rotation qui s’effectue de manière désaxée. Le rider et le vélo tournent à 360 degrés, mais au lieu de le faire en avant, en arrière ou sur un côté, ils le font sur un axe. Il est possible de multiplier les cork, comme Brandon Semenuk et son célèbre cork 720 ou Nicolai Rogatkin et son cork 1440, première mondiale replaquée sur le Red Bull District Ride.

Frontflip

C’est le même principe qu’un backflip mais en avant. Le rider lance le vélo et le corps vers l'avant dans une rotation complète jusqu'à retrouver sa position de départ.

"Opposite"

Réaliser un trick "Opposite" signifie simplement que le rider réalise une figure dans le sens opposé à celui réalisé habituellement. Par exemple, le rider engage son bike sur la gauche plutôt que sur la droite en tentant un tailwhip.

Superman

Le Superman est une figure emblématique pendant laquelle le rider s’étire à l’arrière de son vélo en le tenant par la selle. Le corps doit être de préférence rectiligne et parallèle au sol pour imiter évidemment le vol de Superman. Aujourd’hui, cette figure est moins utilisée en compétition par les riders, mais Szymon Godziek, qui est parvenu à replaquer le premier backflip superman, aime la tenter dans ses runs.
Godziek plaque un énorme Superman Seat Grab en VTT Slopestyle au Red Bull District Ride.
Szymon Godziek lance un énorme Superman Seat Grab

Tailwhip

Pour réaliser le tailwhip, le rider donne un petit coup de pied sur l’arrière de son vélo pour réaliser une rotation complète autour du guidon. Là-aussi, il peut le faire plusieurs fois. La figure s’appelle donc un double ou un triple tailwhip.
Triple Tailwhip en VTT Slopestyle de Nicoli Rogatkin au Red Bull District Ride 2014 à Nuremberg.
Nicholi Rogatkin, Triple Tailwhip

Tsunami Backflip

Le tsunami backflip est un peu un superman combiné à un backflip dans un mouvement qui rappelle une vague (ou un tsunami donc). Le rider réalise un demi-back-flip et en même temps qu’il laisse le vélo effectuer la rotation complète, il retire ses pieds des pédales et s’étire vers l’arrière tout en terminant la rotation.
Tsunami Backflip de Szymon Godziek lors du contest de VTT Slopestyle Red Bull District Ride.
Szymon Godziek en plein Tsunami Backflip.

Tuck No-Hander

Le rider rapproche ici le guidon vers ses genoux, se penche sur son vélo afin que ses épaules dépassent légèrement le cintre, puis termine par lâcher les deux bras, en tendant les mains le plus loin possible.
Guide des figures de VTT Slopestyle : Martin Söderström réalise un tuck no hander en VTT Slopestyle.
Martin Söderström comme un oiseau avec son tuck no hander

X-up

Pour réaliser un X-up, le rider tourne son guidon de 180 degrés avant de le remettre en position, sans jamais lâcher son cintre. Cette figure plus confidentielle vient du BMX. Pas étonnant de voir Ryan Nyquist (ancien de la discipline), l’utiliser fréquemment en compétition.
Le rider Logan Peat plaque un 360 en VTT Slopestyle au Red Bull Joyride 2015 à Whistler au Canada.
Logan Peat pose un 360

360

Le chiffre dit tout. Le rider effectue une rotation complète à gauche ou à droite.
Le pilote de VTT Slopestyle Carson Storch envoie un 360 back en Mountain Bike Slopestyle.
Carson Storch envoie un 360 back