Motivé pour participer à votre première cyclosportive ultra distance ?
© Alex Broadway/Red Bull Content Pool
Cyclisme

Les 10 courses d’ultra-distance les plus difficiles au monde

Transcontinental Race, Race Across America, Dragon Devil : tour d'horizon des courses de vélo qui repoussent les limites du masochisme.
Écrit par Charlie Allenby
Temps de lecture estimé : 6 minutesPublié le
Les cyclosportives ultra distance (ou ultracyclisme) représentent une tendance croissante dans l’univers du vélo. Les amateurs sont de plus en plus nombreux à vouloir imiter les pros en repoussant les distances et leurs limites. Découvrir les univers en plein essor du gravel et de l’itinérance. La tendance est de traverser les continents à vélo en emportant le minimum vital avec soit. Les courses ultra, quant à elles, sont très différentes les unes des autres. Dans cet article, nous avons sélectionné les plus exigeantes. Qu’il s’agisse d’une épopée de 300 km autour du Pays de Galles ou d’un trip sur les sentiers accidentés du Kirghizistan, voici quelques beaux défis à relever.

1. Transcontinental Race

Le cycliste James Hayden en vélo lors de la cyclosportive ultra distance Transcontinental Race 2018.
James Hayden, vainqueur de l'édition 2018
La Transcontinental Race propose un énorme défi aux participants à travers l’Europe. Les concurrents connaissent le point de départ et d’arrivée de la course ainsi que quatre checkpoints. Pour le reste, c’est à eux d’improviser. La distance totale est d'environ 4 000 km (selon votre niveau d’orientation) et chacun(e) doit transporter sur son vélo l’équipement nécessaire pour survivre pendant deux semaines.

2. Race Across America

La course de vélo Race Across America est une des cyclosportives ultra distances les plus dures.
Rassurez-vous, la course ne se déroule pas sur une unique ligne droite
La Race Across America a vu le jour en 1982 quand quatre cyclistes un peu dingues ont décidé de faire la course entre la jetée de Santa Monica à Los Angeles et l’Empire State Building à New York. Aujourd’hui, cet événement fait partie intégrante du calendrier des plus grandes courses ultra du monde. Elle relie le Quai d’Oceanside, en Louisiane, au City Dock d’Annapolis, dans le Maryland. Une distance de 4 828 km avec 53 340 mètres de dénivelés positif (soit l’équivalant de six Everest). Il est possible de participer à des épreuves de contre la montre par équipes de huit personnes au maximum. Pour les puristes, le défi est de réaliser la distance en solo et de tenter de faire mieux que le record de sept jours, 15 heures et 56 minutes établi par Christoph Strasser en 2014. Ce qui à notre avis infaisable sans Red Bull.
La rideuse britannique Evie Richards boit un Red Bull.
Pause Red Bull pour Evie Richards

3. Red Bull Timelaps

Lors de la "Power hour" du Red Bull Timelaps
Lors de la "Power hour" du Red Bull Timelaps
La plus longue épreuve cycliste sur route sur une journée est de retour en octobre. L’événement a lieu en Angleterre, le jour du solstice d'été. La course peut ainsi durer 25 heures. Elle oppose des équipes de quatre qui se relaient sur un circuit de 6,2 km. La Red Bull Timelaps est une véritable bataille, sur le vélo et en dehors. Il s’agit en effet d’être aussi performant sur le vélo que lors de la récupération entre deux relais. Et ce même en version virtuelle, comme en 2021.

4. Silk Road Mountain Race

La Route de la soie a été une route commerciale reliant l'Asie à l'Europe pendant des centaines d’années. Aujourd’hui, les pistes en gravier qui la constituaient ainsi que les segments de l’ère soviétique au Kirghizistan sont dans un sale état. Pourtant, c’est bien là-bas que les organisateurs de la Silk Road Mountain Race ont imaginé créer une course de vélo. Les concurrents sont mis au défi de rouler sans assistance pendant plus de 1 600 km sur des routes où le tarmac est rare et où aucun prix n’est décerné à la fin, si ce n’est celui du mérite d’avoir terminer. L’événement débute à Talas et les concurrents ont 14 jours pour être considérés comme finisher à Balykchy. Et comme si les 1 600 km ne suffisaient pas, sachez qu’il faut également affronter les 26 000 mètres de dénivelé positif avant d’atteindre la ligne d’arrivée.

5. Taiwan KOM

Le KOM de Taiwan est l’une des montées les plus difficiles du cyclisme sur route ultra-distance.
Les jambes piquent forcément un peu après 100 km de montée
Certains cyclistes sur route apprécient particulièrement les efforts en montée. Ça tombe bien, car le KOM de Taiwan est sans conteste l’une des montées les plus difficiles (et les plus longues) à franchir, emmenant les participants du niveau de la mer à une altitude de 3 275 m sur 105 km. Un tronçon de descente d'environ cinq kilomètres situé au trois quart de la course offre un léger répit aux participants. Mais ce sont les 10 derniers kilomètres qui sont les plus difficiles avec des pentes qui peuvent atteindre jusqu’à 27,3 %.

6. Haute Route Alpes

Les cyclistes sur la Haute Route Series, course de vélo cyclosportive ultra-distance dans les Alpes.
Vivez l'expérience comme un cycliste professionnel
Vous rêviez de prendre part au Tour de France, mais le budget a manqué, vos capacités ne sont pas celles d'un professionnel et votre vélo ne tient pas la route ? Pas de problème, la Haute Route Series vous met dans la peau d’un cycliste pro. L'édition Alpine (qui est le sujet du film oscarisé « Icarus ») se déroule sur 800 km étalés sur sept étapes truffées de cols mythiques de la Grande Boucle. L'idée : aller chercher le maillot à pois. Mentalement, du moins.

7. Dragon Ride

La cyclosportive ultra-distance Dragon Devil au Pays de Galles est un course de vélo très difficile.
Sur la route de l'enfer
Cette course se déroulant sur une journée au Pays de Galles propose aux participants de rouler sur 321 km, avec tous les aléas que la montagne, la fatigue et la météo peuvent offrir. Partant de Port Talbot sur la côte sud, le parcours mène ensuite les coureurs dans les ruelles de Brecon Beacons et vers les montagnes du centre du Pays de Galles. L’ascension Devil’s Staircase est la montée la plus difficile de l’épreuve, mais les cols Black Mountain, Devil’s Elbow et Rhigos (ce dernier fait 10 km) ne sont pas non plus les plus reposants. L’ensemble offre 5 000 mètres de dénivelé positif. À noter qu’il existe trois distances plus courtes (et moins accidentées) pour ceux qui ne souhaitent pas affronter les routes du diable.

8. Unbound Gravel

L'exigeante Unbound Gravel au Kansas est une des courses de vélo ultra-distance les plus dures.
Nico Deportago-Cabrera sur les routes du Kansas
Les Américains sont réputés pour voir toujours plus grand, et la Unbound Gravel XL (l'ancienne Dirty Kanza) ne fait pas exception à cette règle. Cette course se dispute uniquement sur invitation et propose un parcours de 574 km sur les routes de Flint Hills dans le Kansas. Les participants ne disposent que de 36 heures pour terminer le trajet en auto-assistance, et le programme affiche plus de 3300 dénivelé positif. On espère donc que vous avez de bonnes relations avec vos mollets, parce qu'il vont vous en vouloir.

9. Cape Epic

La Cape Epic en Afrique du Sud est la seule course à étapes en VTT classée hors catégorie par l’UCI. Au regard des huit jours de course au programme, on peut aisément comprendre pourquoi. La bête propose plus de 624 km de sentiers dans les montagnes du Cap, au cœur du parc national de la Montagne de la Table. Le dénivelé à avaler pour arriver au bout est infernal : plus de 16 650 mètres d’ascension positive.

10. Mallorca 312

La Mallorca 312 à Majorque est l'une des courses cyclosportive ultra-distance les plus difficiles.
312 km en un jour
Majorque est devenu, au fil des ans, la Mecque des cyclistes sur route grâce à ses conditions toujours favorables, son asphalte lisse et ses montées longues et difficiles. La Mallorca 312 offre tout ce que l’île à de meilleur en la matière, à savoir des séries de cols fous disséminés sur 312 km. Comme pour la Unbound Gravel, des distances plus courtes de 225 km et 167 km sont proposées aux participants.